En 2018 Parrot sortait l’Anafi, un drone censé détrôner le Mavic Pro de DJI. Malgré quelques détails bien pensés, le fabricant français n’a pas réussi à s’imposer sur le marché du drone grand public. Surfant sur la rivalité commerciale entre les États-Unis et la Chine, Parrot tente de tirer son épingle du jeu avec le Anafi USA, un drone professionnel fabriqué aux Etats-Unis.

Un drone qui mêle simplicité d’utilisation avec équipement de mesure de pointe

Qu’on se le dise, l’Anafi USA n’est pas pour tout le monde. Vendu à 8 400 €, il est destiné avant tout aux forces de l’ordre, aux pompiers, aux agences de sécurité et aux société d’inspection et de maintenance.

Son capteur 4K HDR offre la possibilité de zoomer à 32x pour capturer les détails jusqu’à 5 km de distance. Pratique pour repérer un homme à l’eau ou bien un débris sur un panneau solaire. Il est aussi possible de capturer des images thermiques avec le capteur FLIR pour détecter des anomalies ou bien des personnes.

Malgré tous ces détails techniques, l’Anafi USA est aussi simple d’utilisation que la version civile. Il faut compter 55 secondes pour déployer le drone de 500 grammes, l’activer et le faire décoller. De quoi ravir les équipe de recherches et les pompiers en intervention sur terrain dangereux.

Son autonomie de 32 minutes peut sembler courte pour des professionnels, mais l’Anafi USA est vendu avec 3 batteries pour pallier ce soucis.

Voici les caractéristiques techniques du Parrot Anafi USA :

  • Poids : 500 grammes
  • Dimensions plié : 25,2 x 10,4 x 8,2 cm
  • Dimensions déplié : 28,2 x 37,3 x 8,4 cm
  • Vitesse horizontale max : 14,7 m/s 52,92 km/h
  • Vitesse verticale max : 6 m/s 21,60 km/h
  • Résistance à des vents de : 14,7 m/s 52,92 km/h
  • Altitude plafond de vol : 6000 mètres
  • Limitation de la hauteur et de la distance : Au choix du pilote
  • Nofly Zones : Sans
  • Température de fonctionnement : -35°C à 43°C
  • Nombre de caméras : 3
  • Caméras électro-optique (EO) : 2
  • Caméra infrarouge (IR) : 1
  • Stabilisation : Hybride 3 axes, mécanique 2 axes (roll/pitch), numérique (EIS) 3 axes
  • Zoom numérique : x32
  • Vitesse d’obturation : 1/10000s à 1s
  • Définition vidéo : 4K / FullHD / HD
  • Format vidéo : MP4 h.264
  • Définition photo : Large : 21 Mpx avec angle de 84°, Rectilinéraire : 16 Mpx avec angle de 75,5°
  • Formats photo : Jpeg, DNG (RAW)

Un drone pensé pour le marché américain…

L’Anafi USA est fabriqué aux États Unis, dans le Massachusetts. De quoi rassurer l’administration Trump qui voit d’un mauvais œil que des produits made in China puisse être utilisés à des postes clés.

Le nouveau drone de Parrot encrypte les données enregistrées sur sa carte SD, utilisant un algorithme AES-XTS avec une clé 512 bit. Notons que ce procédé rend le drone conforme à la législation européenne GRPD.

L’Anafi USA ne dispose pas de limitation de zone de vol, contrairement aux drones grand public. Concrètement, vous pourrez voler n’importe où sans recevoir d’alertes, même au dessus des zones sensibles (aéroports, centrales nucléaires, zones militaires, …). Aussi, le Parrot a désactivé par défaut la limitation d’altitude.

Parrot assure que les vues prises avec l’Anafi USA seront compatibles avec plusieurs applications métiers grâce à un SDK. Enfin, l’Anafi USA est certifié IP53, ce qui le rend capable de voler sous la pluie.

Prix et disponibilité du Parrot Anafi USA

L’Anafi USA est vendu au prix de 8 400 € sur le site de Studio Sport. Il sera livré pour la fin du mois de juillet 2020.

En plus du drone, la malette de transport contient 3 batteries, le Skycontroller 3, un accessoire pour support tablette, un chargeur USB, 4 câbles USB ainsi qu’un jeu d’hélices supplémentaire.

Notre premier avis sur le Parrot Anafi USA

Alors que Parrot n’a pas su convaincre avec la version grand public de l’Anafi, il est possible que le contexte actuel profite à la marque française. Entre commandes de drones liées à la crise du Covid-19 et boycott des produits chinois par les États-Unis, l’Anafi USA pourrait être le drone qui sauvera la marque française. Dans tous les cas, Parrot fait ici preuve d’audace en appelant son drone USA. Est-ce que les clients européens lui en tiendront rigueur ?