Votez pour la série « Coexistence » de Pierre-Louis Ferrer aux Zooms 2024 du Salon de la Photo

ON1 360° : le nouveau système de synchronisation de vos photos d’ON1 se dévoile

L’éditeur américain ON1 vient de dévoiler une nouvelle fonctionnalité de son nouvel écosystème logiciel. Intitulé ON1 360°, il vous permet de synchroniser vos photos entre votre ordinateur et votre smartphone. Basé sur le cloud, ce nouveau système inaugure également un nouveau mode de diffusion par abonnement.

New ON1 Photo RAW 360 – Take Photography Anywhere.

ON1 360° : les contours de l’écosystème ON1 se précisent de plus en plus

Au commencement était ON1 Photo RAW. Très complet, ce logiciel de retouche photo est l’une des alternatives les plus sérieuses aux logiciels d’Adobe. Mixant à la fois les fonctionnalités de Lightroom et les calques de Photoshop, il doit vous permettre de développer vos fichiers RAW. Disposant de (très) nombreuses options de retouche, le logiciel offre une grande latitude aux photographes pour exprimer leur créativité.

En septembre dernier, l’éditeur américain a lancé ON1 Photo RAW 2020, dernière version en date du logiciel. Mais il a aussi levé le voile sur un écosystème beaucoup plus large, composé notamment d’une application pour smartphone, appelée ON1 Photo Mobile.

ON1 Photo RAW 2020 : ON1 Sync, ON1 Photo Mobile et une beta publique dopée à l’IA disponible

Au sein de cet écosystème doit également figurer, à terme un nouveau logiciel de montage vidéo. Pour l’heure, ses différentes fonctionnalités et sa date de disponibilité demeurent inconnus.

Pour synchroniser vos photos entre vos appareils, le développeur avait également fait mention d’ON1 Sync. C’est cette fonctionnalité qu’ON1 vient d’officialiser aujourd’hui – en la rebaptisant ON1 360°. Elle doit devenir la clé de voûte de l’écosystème ON1.

ON1 Sync lors de son annonce, est remplacé aujourd’hui par ON1 360°

La synchronisation de vos photos sur tous vos appareils

ON1 360° vise à faire office de passerelle entre votre ordinateur principal, un ordinateur secondaire et votre smartphone. Le but : vous permettre de post-traiter vos photos sur vos différents appareils – sans avoir à transférer manuellement l’image d’un emplacement à un autre.

Ainsi, il vous suffira de sélectionner un dossier sur un ordinateur pour activer la synchronisation. Le module se charge d’envoyer automatiquement les photos de ce dossier sur les autres appareils où ON1 Photo RAW est installé. Lorsque vous ouvrez votre second ordinateur ou votre smartphone, vous retrouverez directement le dossier et les différentes photos et vous pourrez commencer à les éditer.

Par ailleurs, ON1 360° doit également synchroniser toutes les modifications que vous apportez à vos images, y compris les données EXIF, les métadonnées, etc.

Présenté sous ce jour, ON1 360° ressemble beaucoup à Adobe Creative Cloud et au système de synchronisation de Lightroom. Mais selon son éditeur, ON1 360° se différencie en offrant une gestion plus fine de l’espace de stockage en ligne.

Avec le système conçu par ON1, le cloud serait utilisé comme un pont entre vos différents appareils – afin de faire passer vos fichiers et vos réglages de l’un à l’autre. Les fichiers seraient donc stockés en local et ne seraient pas obligatoirement sauvegardés en permanence dans le cloud – sauf si vous optez pour cette méthode. Dans un récent communiqué, ON1 indique vouloir « laisser le choix » aux utilisateurs quant à l’emplacement de leurs fichiers.

Un peu à la manière d’Adobe et des collections synchronisées depuis Lightroom Classic, mais en l’occurence lorsque vous utilisez Lightroom CC l’ensemble de vos photos importées depuis ces applications (Lightroom CC sur ordinateur, tablette ou smartphone) sont stockées dans le cloud au format original. Et il n’est pas possible, depuis Lightroom Classic, de synchroniser les fichiers originaux vers Adobe Creative Cloud, seuls les aperçus dynamiques sont transférés.

Pour minimiser l’espace de stockage utilisé par vos fichiers RAW, ON1 360° utiliserait un nouveau format de fichier RAW inédit. Le but : réduire le poids de vos photos de 75 % tout en conservant la plage dynamique de vos photos et les possibilités d’édition du RAW. Cela nous rappelle étrangement les aperçus dynamiques de Lightroom.

Cependant, l’un des principaux arguments d’ON1 porte également sur la capacité de stockage proposée avec ON1 360°. En fonction de la formule choisie, vous aurez droit à 200 Go ou 1 To de stockage dans le nuage, indique l’éditeur. De quoi venir concurrencer de manière directe le Creative Cloud d’Adobe. Dans ses éléments de langage, ON1 indique d’ailleurs que sa solution offre « 10 fois plus d’espace pour un prix inférieur de 30 % » à ce que propose la concurrence… sans jamais la nommer directement.

On notera cependant ce tableau comparatif disponible sur leur site, qui compare ON1 aux solutions d’Apple, Google, Adobe CC, Lightroom Classic et Capture One :

Vers un modèle économique centré sur un abonnement annuel ou mensuel

D’après l’éditeur américain, ON1 360° se définit comme « service complémentaire« , qui vient augmenter les capacités d’ON1 Photo RAW en synchronisant vos images vers vos autres appareils. Concrètement, ON1 Photo RAW continuera d’être disponible sous forme de licence perpétuelle, sans abonnement (donc sans ON1 360°).

Pour bénéficier pleinement de l’écosystème ON1 (incluant ON1 Photo RAW, l’application ON1 Photo Mobile et le service de synchronisation ON1 360°), vous devrez toutefois vous acquitter d’un abonnement annuel ou mensuel.

Ainsi, ON1 propose 2 formules distinctes : la première s’adresse directement aux utilisateurs disposant déjà d’ON1 Photo RAW et souhaitant profiter d’ON1 360°. La seconde, quant à elle, inclut à la fois ON1 360° et ON1 Photo RAW dans un pack complet.

Comme indiqué précédemment, deux capacités de stockage dans le Cloud d’ON1 sont proposées :  200 Go pour la première, 1 To pour la seconde.

Prix et disponibilité d’ON1 360°

Les tarifs des différentes formules d’ON1 360° s’échelonnent de 59,99 $ à 179,99 $ par an (entre 55,20 et 165,63 € par an).

Retrouvez les détails des tarifs d’ON1 360° dans le tableau ci-dessous.

À titre de comparaison, l’abonnement « Creative Cloud pour la photo » (incluant Photoshop, Lightroom Classic et Lightroom pour PC, tablettes et smartphones) est proposé à partir de 143,14 € par an pour 20 Go de stockage. La formule incluant 1 To de stockage en ligne, quant à elle, passe à 286,42 € par an. Les tarifs pratiqués par ON1 sont donc sensiblement inférieurs à ceux pratiqués par Adobe.

Le service de synchronisation ON1 360° sera ouvert à partir de la fin du mois de juin 2020. Jusqu’au lancement du service, vous pouvez profiter d’un pack de 360 presets offerts (d’une valeur de 100 $), ainsi que d’une formation complète à l’écosystème ON1 360°. Durant cette période, ON1 Photo RAW bénéficie aussi d’une réduction de 50 %.

Enfin, d’autres formules mensuelles seront dévoilées par l’éditeur lors du lancement d’ON1 360° en juin prochain.

Notre premier avis sur ON1 360°

Ce nouveau service de synchronisation montre les ambitions grandissantes d’ON1. Au-delà du logiciel pour Mac et PC, ON1 Photo RAW devient un outil cross-plateforme. Son but : vous permettre de retoucher vos photos (et, à terme, vos vidéos) partout et tout le temps, quel que soit l’appareil utilisé.

Cette stratégie ressemble beaucoup à celle d’Adobe avec son Creative Cloud. Dans sa communication, ON1 insiste beaucoup sur la liberté laissée à l’utilisateur. Ce dernier peut choisir quelles photos ou quels dossiers doivent être synchronisés, mais aussi où sont stockées ses photos (en local ou dans le cloud). ON1 met aussi beaucoup l’accent sur le prix de ses futurs abonnements, qui doivent se montrer très compétitifs pour rivaliser avec le leader du marché.

Disponible à partir de juin prochain – en même temps que l’application ON1 Photo Mobile pour iOS et Android – ce nouveau service prometteur inaugure donc le nouveau paradigme d’ON1. L’éditeur s’ouvre massivement aux nouveaux usages mobiles ; en parallèle, ce changement permet de migrer progressivement vers un modèle économique centré autour d’un abonnement annuel ou mensuel.

Il ne nous reste donc plus qu’à patienter pour découvrir le fonctionnement réel d’ON1 360° et de la galaxie de services que souhaite proposer l’éditeur américain pour séduire les photographes et les vidéastes.

Plus d’informations sur le site d’ON1 360°