Un nouveau concours de photographie sociale s’apprête à voir le jour. Organisé par la Fondation Caritas France, il vise à récompenser et à soutenir les photographes qui travaillent autour de thèmes liés à la lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion en France. Débuté le 04 février, l’appel à candidature se poursuit jusqu’au 22 mars 2020  29 mars 2020.

Reconnue d’utilité publique, la Fondation Caritas déploie des projets et des initiatives pour accompagner les personnes en situation d’exclusion et de pauvreté. En association avec le collectif FETART et présidé par Agnès b, le Concours photo de la Fondation souhaite découvrir et encourager les photographes qui mettent en lumière le combat quotidien des plus démunis pour retrouver une autonomie et vivre dans la dignité. Éclairer et toucher un public large sur ces problématiques, « combattre la pauvreté à la racine, et faire évoluer le regard des Français sur la réalité des plus défavorisés« , est l’un des projets des 12 organisations de Caritas France.

Prix Caritas Photo Sociale

À la recherche d’une photographie sociale novatrice

Photographie documentaire, de reportage, ou écritures contemporaines et artistiques, toutes les démarches sont les bienvenues afin de rendre hommage à l’éventail d’écritures visuelles de la photographie sociale.

Aucune restriction dans le genre, le traitement, ni le procédé photographique. À la recherche d’originalité quant au style des projets, le Prix Caritas de Photographie sociale a souhaité laisser une large liberté de création aux participants, en privilégiant les photographies inédites.

De nombreux acteurs de la photographie se sont réunis autour de cet évènement, soutenu par Marion Hilsen, déléguée à la photographie au Ministère de la Culture qui fera partie du jury, aux côtés notamment de Dimitri Beck, directeur de la photographie à Polka Magasine, et Sylvie Hugues, consultante et directrice artistique du Festival du regard.

Comment participer au Prix Caritas Photo Sociale ?

La participation — gratuite — est ouverte jusqu’au 22 mars 2020 à minuit. Le projet proposé doit être une série photographique complète de 15 à 20 images — sur le thème de la pauvreté, la précarité et l’exclusion en France. Elle doit avoir été réalisée durant les 3 dernières années — afin de traiter des sujets d’actualité. Il n’y a pas de restriction d’âge mais il faut être de nationalité française ou résider en France pour candidater. Les projets collectifs sont acceptés. 

Une biographie ainsi qu’un texte présentant le projet sont à joindre à la série sur le site du concours. Le poids maximum des images doit être de 20 Mo, au format JPEG, PNG ou PDF. Le photographe a la possibilité de joindre une proposition de scénographie ou des vues d’exposition à sa candidature.

À l’issue de la période de candidature, 30 dossiers seront sélectionnés par le Comité artistique du collectif FETART/Festival Circulation(s). Le jury, composé de professionnels de la photographie et de spécialiste de la lutte contre la pauvreté, désignera un lauréat ainsi que 2 finalistes en avril 2020.

À la clé : une visibilité en France et la présentation de la série série dans le cadre d’une exposition, une dotation de 4000 euros et la publication d’un livre photo aux Éditions Filigranes. L’exposition — qui se déroulera en juin 2020 à l’Espace galerie Agnès b. dans le 10ème arrondissement de Paris— présentera également les travaux des deux finalistes.

Des initiatives autour de la photographie sociale qui se multiplient ces dernières années, avec la création notamment du Festival Fictions Documentaires en 2017. Un hommage aux photographes qui luttent contre l’invisibilité sociale, pointant leur objectif sur les différentes et multiples souffrances sociales.

Pour plus d’informations sur le concours, rendez-vous sur la page dédiée du site de la Fondation Caritas.

Pour plus d’inspirations concernant la photographie sociale, consultez nos articles dédiés.