En marge de la présentation des iPhone 11, 11 Pro et 11 Pro Max, Apple avait introduit le terme de « slofie », contraction de « slow-motion » et de « selfies ». Si la plupart des observateurs avaient cru à une simple plaisanterie, il semblerait que les intentions d’Apple soient autrement plus sérieuses. La marque californienne aurait en effet enregistré une demande pour que ce néologisme devienne une marque déposée.

Pour mémoire, le terme « slofie » a été employé par Apple lors de sa keynote du 11 septembre dernier pour désigner l’une des nouvelles fonctionnalités phares des iPhone 11 : ces derniers sont capables d’enregistrer des séquences en 4K à 60 images par seconde, mais aussi – et surtout – en slow-motion à 120 images par seconde avec la caméra frontale. Une fois jouées au ralenti, ces vidéos peuvent produire des résultats étonnants qu’il n’était pas possible d’obtenir avec les anciens terminaux à la pomme croquée.

iPhone 11, iPhone 11 Pro et iPhone 11 Max : Apple dévoile la cuvée 2019

Ce dépôt du mot « slofie » serait intervenu le 13 septembre, soit deux jours après l’introduction des nouveaux terminaux de la marque californienne. Cette dernière chercherait ainsi à s’approprier le nom « slofie » lorsque celui-ci est utilisé en lien avec « un logiciel à télécharger, permettant de capturer et d’enregistrer des vidéos ». L’intégralité de la demande faite par Apple est à retrouver sur cette page.

Apple Slofie

Malgré l’accent mis sur le volet applicatif, on notera qu’Apple n’offre pas vraiment d’application slofie ou de mode intitulé « slofie » sur ses nouveaux iPhone. La fonction est tout simplement nommée « slow-mo » au sein de l’application caméra d’Apple. Qui plus est, l’utilisation actuelle du terme « slofie » par l’entreprise se réfère uniquement aux vidéos créées dans ce mode et non à l’application ou au mode utilisé pour les capturer.

D’après le média américain The Verge, le dépôt du nom « slofie » viserait davantage à empêcher d’autres entreprises de créer des applications employant ce terme, plutôt qu’à limiter l’usage global de ce néologisme. « En un sens, Apple a raison de vouloir prévenir la création de vraies-fausses applications à « slofies », vu que cette fonctionnalité est une exclusivité des nouveaux iPhone ».

Un point qui n’est pas sans rappeler la situation qu’a connu Apple avec ses écrans Retina, certains concurrents n’ayant eu à l’époque que peu de scrupules à reprendre l’expression inventée par la firme californienne pour ses propres afficheurs.