Monogram est une console modulaire, compatible avec de très nombreux logiciels d’édition dont ceux de la suite Adobe, conçue pour optimiser le travail des professionnels photographes, vidéastes, artistes et musiciens. Cette console fait l’objet d’un projet Kickstarter et a déjà largement dépassé l’objectif initial. Est-ce la solution rêvée pour la post-production ?

La console modulaire Monogram est le fruit de 5 années de recherches et de développement. Le créateur, Clavin Jar Win Chu n’en est pas à son premier coup d’essai et avait déjà réussi à développer une première version par le même biais : la Palette Gear. La nouvelle version Monogram a été totalement revue : le design, la partie logicielle et le firmware ont été repensés pour optimiser les performance de la nouvelle console et pour plus de liberté.

Cœur de base de la Modular Creative Console

La Monogram est plus mince et conçue en aluminium avec des finitions en texture sablée ainsi qu’une couche anodisée pour plus de durabilité. Le cœur de la console comprend deux fonctions directionnelles pour basculer d’un profil à l’autre et se branche à un ordinateur en USB-C.

Conçu pour être un outil portable, il suffit ensuite d’adapter magnétiquement les modules nécessaires à son usage. Les modules peuvent d’ailleurs être organisés dans n’importe quelle forme. Il existe actuellement 5 modules dans la collection Monogram dont le module principal.

 

 

Le module intitulé Orbiter fonctionne par exemple avec un disque sensible à la pression, associé à un anneau codeur. Il peut être utilisé pour de l’édition vidéo pour gérer une timeline, mais aussi pour l’édition photo afin d’ajuster la colorimétrie ou encore pour de la production musicale par exemple. Une vidéo de présentation montre comment ce module peut-être utilisé pour de la retouche photo. Un simple module pourrait supporter jusqu’à 135 fonctions.

Vous pouvez retrouver les fiches techniques des différents modules sur le site de la campagne Kickstarter.

La console et les modules sont compatibles avec les logiciels intégrés nativement par le développeur tels que Lightroom, InDesign, Photoshop, Adobe Illustrator, ou encore Spotify et VLC, mais la console peut être utilisée avec n’importe quel logiciel, comme Final Cut Pro ou Adobe Character Animator par exemple. Ces logiciels utilisent des profils pré-chargés, mais il est possible de personnaliser chaque entrée individuellement à l’aide de l’application Monogram Creator.

L’application qui permet de programmer sa console est compatible avec macOS 10.12 Sierra et supérieur et Windows 8.1 supérieur. Raccourcis claviers, actions de la souris, profils personnalisés, ajustement de la sensibilité, il est ainsi possible de paramétrer totalement la console à sa guise, pour un flux de travail encore plus rapide et adapté.

Fort de son succès, la campagne Kickstarter a déjà largement dépassé l’objectif initial de 68 000 CA$ avec un total de plus de 296 000 CA$. Il reste encore 9 jours pour participer, si vous estimez que la Monogram Creative Console est la solution adaptée à votre flux de travail.

La contribution débute à 339 $ pour s’équiper du module principal, de 3 modules complémentaires et d’un câble USB-C pour une livraison prévue en février 2020 dans le monde entier. Attention, le stock est limité et il ne reste que 13 exemplaires de ce kit. Pour un kit complet avec les 5 modules, il faut compter 457 $, les autres kits étant épuisés.

Notre premier avis sur la console modulaire Monogram Creative

N’ayant jamais personnellement testé ce type de produit, il est difficile de donner un avis objectif sur la console, qui s’avère néanmoins être un accessoire puissant, bien conçu et agréable à utiliser. Orientée pour les professionnels qui ont a un gros flux de production, qui connaissent très bien leurs logiciels et utilisent fréquemment des raccourcis claviers ou des fonctionnalités pointues, il reste encore à savoir si l’objectif de simplifier efficacement le travail est atteint.

Cet outil s’ajoute à la console Loupedeck+ et à Tourbox dans le choix des options pour contrôler ses outils de manière plus avancée et tactile qu’à l’aide d’un simple clavier d’ordinateur et d’une souris.

Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le Kickstarter de la campagne Monogram Creative Console qui se termine le 17 octobre prochain.

Et vous que pensez-vous de ce type d’accessoire ? Opteriez-vous pour cette solution pour simplifier votre flux de travail ? Avez-vous déjà utilisé une console de retouche ? N’hésitez pas à partager avec nous votre expérience et vos avis sur le sujet.