Après un premier modèle prometteur mais perfectible sortie en novembre 2016, la société finlandaise Loupedeck revient avec sa nouvelle console d’édition et de retouche photo, le Loupedeck+ (ou Loupedeck Plus).

Pour comprendre l’utilité de ce type de périphérique, nous vous invitons à découvrir notre test du Loupedeck première génération.

Cette console, lancée sur Indiegogo en 2016, reprend l’idée des contrôleurs MIDI modifiés pour être utilisés avec Lightroom. L’objectif : remplacer des fonctions et raccourcis clavier dans nos logiciels d’édition photo par de boutons, molettes et potentiomètres physiques accessibles directement, pour un flux de travail accéléré et plus agréable. On apprécie notamment la possibilité de modifier plusieurs réglages en même temps, en tournant par exemple deux potentiomètres.

Loupedeck Plus : Loupedeck, en mieux

Cette nouvelle version du Loupedeck reprend la logique générale du premier modèle, avec des boutons supplémentaires. On note par exemple l’ajout d’un bouton Screen Mode, de boutons secondaires Shift, Control, Windows/Commande, Alt, Tab. Il est même possible d’attribuer la touche Echap, très pratique pour sortir de certains modes ou revenir sur une vue grille sans utiliser le clavier.

Par contre, les boutons « Pick » (pour marquer une photo comme retenue) et « Zoom » nous ont disparu et peuvent être attribuables aux touches C1 ou C2. Un nouveau bouton « Custom Mode » permet d’attribuer des fonctions secondaires aux 11 potentiomètres de la console, pour par exemple régler la courbe de teinte, le virage partiel, le sharpening, la réduction du bruit, etc.

Deux potentiomètres personnalisables (D1 et D2) ainsi que 17 boutons permettent de créer vos propres raccourcis, possibilité offerte par le logiciel de configuration fourni avec la console.

Le mode d’édition en plein écran – impossible dans Lightroom sans Loupedeck – est toujours au rendez-vous.

Compatible avec Lightroom, Aurora HDR et Capture Pro

En outre, Loupedeck+ n’est désormais plus uniquement compatible avec Lightroom Classic CC d’Adobe (à partir de Lightroom 7.4), mais peut désormais être utilisé avec Aurora HDR de Skylum et Capture One (en bêta). Seules les fonctionnalités essentielles et communes à ces logiciels devraient être accessibles via la console et il est possible d’attribuer des réglages aux 11 potentiomètres avec le mode personnalisé (Custom Mode).

Loupedeck indique qu’une compatibilité avec d’autres logiciels est également en développement. Cette ouverture va sûrement convaincre plusieurs photographes qui n’aimaient pas le côté fermé de cette console, jusque-là réservée à un seul produit d’Adobe.

Des finitions améliorées

Concernant la finition du produit, point noir selon nous de la première version, Loupedeck annonce des touches mécaniques avec une « qualité de construction avancée ». Nous espérons que notre prochain test nous permettra de confirmer ce point, car la première version laissait à désirer, avec des touches très bruyantes, qui parfois ne s’enfonçaient pas assez ou sans effet.

La console Loupedeck+ mesure 39,5 x 15 x 4 cm pour 0,67 kg, soit une taille et un poids presque identiques à la première version.

Prix et disponibilité du Loupedeck Plus

Le Loupedeck+ est vendu au tarif de 229€ en France. Il est disponible dès aujourd’hui sur le site de Loupedeck et sur Digit-Photo.

Si la première version vous intéresse, elle est actuellement en promotion sur Amazon à 179€. A noter que la version 1 du Loupedeck bénéficie de certaines de ces améliorations, comme la compatibilité avec Capture Pro (en beta) et des réglages supplémentaires à l’aide du logiciel de configuration de la console qui a été revu en profondeur par Loupedeck.

A noter également que les propriétaires de la première version du Loupedeck disposent d’une offre de remise de 40€ sous forme de cashback. Pour en profiter, vous devrez vous enregistrer sur le site de Loupedeck.

Notre premier avis sur le Loupedeck+

Loupedeck nous propose enfin une mise à jour de sa première console qui était, disons-le, perfectible. Le Loupedeck+ apporte plusieurs améliorations intéressantes : le support d’autres logiciels que Lightroom, une finition et qualité de fabrication en hausse – chose que nous vérifierons en testant la console – et de nombreux raccourcis personnalisables. Nous avons hâte de pouvoir tester cette nouvelle version.