GoPro vient de dévoiler deux nouvelles caméras d’action, les GoPro Max et GoPro Hero8 Black. Proposée à 429 €, cette dernière vient succéder à la très réussie Hero 7 Black, dévoilée l’année dernière, sans toutefois l’évincer du catalogue de la marque américaine. La GoPro Max, quant à elle, est une nouvelle caméra d’action capable de filmer à 360 degrés sans « stitching », et sera disponible à 529 €. Retour sur leurs principales caractéristiques.

GoPro Hero8 Black Et GoPro Max

 

GoPro Hero8 Black : une Hero7 Black… en mieux

Forte du succès de la Hero7 Black, l’américain GoPro reprend pour la Hero8 Black un certain nombre de caractéristiques de son modèle phare… tout en y apportant bon nombre de nouveautés.

Capteur 12 Mpx, vidéo 4K en 60 fps et live streaming en 1080p

À l’instar de son aînée, la nouvelle GoPro Hero8 Black intègre un capteur de 12 millions de pixels, qui doit maintenant permettre de shooter en RAW dans tous les modes de prise de vue. Le mode SuperPhoto – introduit l’année passée – doit se montrer plus efficace en HDR. Son mode de fonctionnement reste inchangé : l’appareil capture un grand nombre de photos simultanément et les fusionne pour restituer un plus grand nombre de détails et limiter l’apparition de bruit numérique.

Par ailleurs, la caméra offre 4 objectifs « virtuels »  (SuperView, Large, Linéaire et Normal) et reprend notamment un mode ultra grand-angle, nommé « Max SuperView ».

En vidéo, la caméra est capable de filmer en 4K à 60 fps, mais peut également capturer des séquences en slow motion en 1080p à 240 fps. On notera l’arrivée d’un mode baptisé « Night Lapse Video », devant permettre aux vidéastes de réaliser des timelapses nocturnes en 4K. Les images sont directement traitées par la caméra et l’utilisateur récupère un fichier vidéo prêt à être partagé sur les réseaux sociaux.

Enfin, la diffusion en direct passe de 720p à 1080p et permet également d’utiliser la stabilisation HyperSmooth pendant que vous partagez vos séquences avec le monde entier sur Facebook ou Instagram. Les amateurs du genre seront également heureux de retrouver la commande vocale (disponible en 15 langues), permettant d’utiliser 14 phrases-clés pour contrôler leur caméra à la voix.

Un design légèrement revu et de nouvelles fixations pour accessoires

Extérieurement, la nouvelle GoPro Hero8 se distingue de son aînée en se montrant légèrement plus fine de 4,5 mm ; toutefois, elle compense ce point en prenant environ 4 mm en largeur et en hauteur. Elle affiche donc des mensurations de 66,3 x 48,6 x 28,4 mm, pour un poids de 126 g… soit 10 grammes de plus que la Hero7 Black.

Toujours résistante aux chocs et à l’eau, la GoPro Hero8 doit supporter une immersion jusqu’à 10 m sans coque de protection. La marque américaine indique également que la lentille frontale est censée se montrer 2 fois plus résistante aux impacts que les caméras de la génération précédente

Ce nouveau modèle se pare également de nouvelles fixations qui viennent se déployer sur le dessus et le côté de la caméra. Elles permettent d’accrocher différents accessoires compatibles, et qui seront commercialisés par la marque – ou par des constructeurs tiers. Trois accessoires ont été dévoilés avec la Hero8 Black. On trouve ainsi un micro de type shotgun (79€), un afficheur externe de 1,90 pouce (79€) pouvant pivoter sur 180° (et particulièrement conçu pour les vloggers) ainsi qu’un module d’éclairage flash (49€) pouvant être immergé jusqu’à 10 mètres de profondeur.

GoPro hero8 Black accessoires

HyperSmooth 2.0 : la stabilisation améliorée

Avec la Hero8 Black, GoPro vise à proposer un mécanisme de stabilisation encore plus performant que sur la Hero7 Black… qui n’était pourtant pas à plaindre dans ce domaine, loin de là. Avec HyperSmooth 2.0, GoPro améliore ses algorithmes de stabilisation : la marque américaine indique avoir particulièrement mis l’accent sur le gommage des mouvements de tangage.

Par ailleurs, HyperSmooth 2.0 doit fonctionner dans toutes les définitions prises en charge par la caméra – de même qu’avec toutes les cadences d’images par secondes. On notera également l’arrivée d’un mode « boost », qui doit rendre la stabilisation encore plus efficace pendant une courte durée. Espérons toutefois que cette fonction n’entraîne pas une baisse de qualité et/ou un rognage de l’image trop important.

De nouveaux modes de capture

Parmi les principales nouveautés logicielles, on notera l’arrivée d’un mode LiveBurst. À l’instar de caméras beaucoup plus professionnelles – et autrement plus encombrantes, telle la Phantom Flex 4K – ce mode permet de stocker jusqu’à 1,5 secondes de vidéo avant la capture de la séquence par l’utilisateur. Un excellent moyen de ne pas manquer l’instant critique.

GoPro Hero8 Black

Avec la Hero8 Black, GoPro introduit un nouveau mode permettant de sauvegarder jusqu’à 1,5 secondes avant le déclenchement de la séquence par l’utilisateur

La Hero8 Black introduit également la version 2.0 du mode TimeWarp. Ce dernier permet de capturer des séquences vidéo en accéléré ; toutefois, la caméra doit maintenant être capable d’identifier le type de scène et d’ajuster automatiquement la vitesse de la vidéo. Parallèlement, les vidéastes pourront aussi revenir à la vitesse en temps réel sur simple pression d’une commande de l’interface.

GoPro Max : la caméra 360 réinventée

Hero ou Max : des images à 180 ou 360 degrés

La GoPro Max se présente comme une caméra dotée de deux objectifs montés dos à dos, permettant de réaliser des séquences immersives à 360 degrés. Mais elle peut également être utilisée comme une GoPro classique en n’utilisant qu’un seul objectif.

La définition des capteurs utilisés par la GoPro Max est de 8,3 millions de pixels (contre 12 millions de pixels pour la Hero8 Black).

Ce nouveau modèle est capable de réaliser des vidéos à 360 degrés en 5,6K à 30 fps et des images « classiques » en 1440p maximum à 60 fps. Du côté des photos, la caméra peut capturer des clichés immersifs de 16,6 Mpx et de 5,5 Mpx en mode « Hero » (un seul objectif).

Si la capture de vidéos en 4K est une priorité, la Hero8 Black reste donc la caméra de référence – d’autant que le traitement simultané de deux flux 4K aurait sans doute été trop lourd pour le processeur de la caméra.

Max Hypersmooth, Max Timewarp, PowerPano… pour des séquences plus stables et plus dynamiques

Pour des captures impeccablement fluides, la GoPro Max tire parti du mécanisme de stabilisation Max HyperSmooth. Lors de la capture d’images en mode « Hero », la caméra doit aussi être capable de maintenir l’horizon droit automatiquement.

Vraisemblablement nourris au Deep Learning, les algorithmes de la GoPro Max doivent lui permettre de détecter automatiquement le type d’environnement dans lequel se trouve son utilisateur (à la neige, à la plage, sous l’océan…). Si la marque américaine n’a révélé que très peu d’informations à ce sujet, cette fonctionnalité devrait – en toute logique – appliquer automatiquement les réglages les plus appropriés sans intervention de l’utilisateur.

À l’image de la Hero8 Black, on retrouve un mode Max Timewarp, qui offre la possibilité de capturer des vidéos accélérées. Là aussi, la caméra identifie automatiquement le type de scène et ajuste la vitesse de capture en conséquence – avec la possibilité pour l’utilisateur de l’ajuster manuellement en cas de besoin.

Enfin, la caméra offre 4 objectifs « virtuels » et propose notamment un mode ultra grand-angle, nommé « Max SuperView ». On retrouve également un mode baptisé PowerPano, qui permet de capturer des photos panoramiques – avec un angle de vue équivalent à 270 degrés – sans aucune distorsion. Autant de modes d’expression qui devraient rapidement faire la joie des vloggers.

GoPro Max : la vidéo à 360 degrés sans « stitching »

La nouvelle GoPro Max se distingue aussi – et surtout – de par sa capacité à filmer des séquences à 360 degrés sans « stitching » : les flux des deux caméras sont assemblés en interne par la caméra, à l’inverse de son ancêtre la GoPro Fusion. Ainsi, plus besoin d’avoir recours à un fastidieux processus d’édition et d’assemblage des images générées par les deux capteurs de la caméra. Un point qui n’est évidemment pas sans nous rappeler la récente caméra insta360 One X, sur laquelle cette fonctionnalité était déjà présente.

Autre similarité avec ce modèle de la marque chinoise, la GoPro Max permet également d’utiliser la nouvelle application Reframe, qui offre la possibilité de « recadrer » une séquence filmée à 360 degrés pour la transformer en une vidéo classique stabilisée. Une solution qui était déjà possible auparavant mais au prix de longues manipulations dans Premiere Pro.

Enfin, les algorithmes de la GoPro Max doivent permettre de « gommer » la perche sur laquelle la caméra est installée… comme sur l’insta360 One X, là aussi. Une fonctionnalité qui permet aux visionneurs d’être davantage immergés dans la scène.

Une construction résistante et ergonomique

À l’instar de la Hero8 Black, la nouvelle GoPro Max se veut résistante aux chocs et à l’immersion prolongée, même sans caisson de protection. Elle peut ainsi être plongée dans 5 mètres d’eau maximum – contre 10 mètres pour la Hero8 Black.

Extérieurement, la GoPro Max s’avère particulièrement compacte – mais malgré tout plus imposante que sa jumelle la Hero8 Black. Comme indiqué précédemment, elle se dote en effet de deux optiques ultra grand-angle montés dos à dos ; sur la face avant, on retrouve un écran tactile pour la prévisualisation de vos séquences. On notera aussi la présence des fixations repliables, permettant de monter la caméra sur la plupart des fixations de la marque.

GoPro Max

La marque américaine semble également avoir particulièrement peaufiné la partie audio de cette caméra. La GoPro Max propose embarque ainsi 6 microphones permettant de capter un flux stéréo immersif à 360 degrés. Les utilisateurs pourront toutefois spécifier le côté qui devra être privilégié lors de l’enregistrement – un point fort utile pour les vloggers lors de l’enregistrement de leur voix. À l’inverse, le recording immersif permettra de mieux capter l’ambiance sonore d’une rue, d’un marché, d’un concert, etc.

La GoPro Max doit aussi permettre la diffusion en direct de vos images (ou live broadcasting) sur les réseaux sociaux en 1080p. Toutefois, ce mode n’est disponible que lors de la capture d’images à 180 degrés.

Faisons également mention du GPS intégré, qui permet de capturer la localisation géographique, l’altitude et la vitesse de déplacement de son propriétaire. La commande vocale (en 15 langues) est également de la partie, permettant d’enregistrer une photo ou une vidéo à la voix.

Prix et disponibilité des GoPro Hero8 Black et GoPro Max

La nouvelle caméra 4K GoPro Hero8 Black est actuellement disponible en précommande sur le site de la marque au tarif de 429,99 €. Les commandes doivent être expédiées à partir du 15 octobre, tandis que la commercialisation auprès des principaux revendeurs à partir du 20 octobre 2019. Dans un élan de générosité, la marque fournit une carte micro-SD de 32 Go pour tout achat d’une GoPro Hero8 Black.

De son côté, la GoPro Max sera proposée à partir de 529,99 €. Actuellement en précommande sur le site de GoPro, elle sera disponible à partir du 24 octobre. Son tarif s’avère beaucoup plus contenu que celui de son ancêtre, la GoPro Fusion, qui avait été lancée à 729 €. La nouvelle caméra à 360 degrés de GoPro sera livrée avec une carte micro-SD de 64 Go.

Notons aussi que l’arrivée de la Hero8 Black n’entraîne pas la fin de la commercialisation de la gamme Hero7, lancée l’année dernière. En revanche, des baisses de prix sont à observer. Ainsi, la Hero7 Black, porte-étendard de 2018, passe à 349 €, tandis que la Hero7 Silver descend à 219,99 €.

GoPro met également son programme TradeUp, lancé en juin dernier, et qui vous permet d’échanger n’importe quel ancien modèle de GoPro – ou n’importe quelle caméra d’action dont la valeur d’origine est supérieure à 99,99 $ – en échange d’une GoPro Hero 7 (Silver ou Black) flambant neuve. Ne reste plus qu’à attendre que la marque mette à jour son programme et permette de troquer une ancienne caméra contre l’un des deux nouveaux modèles annoncés par GoPro.

Notre premier avis sur les GoPro Hero8 Black et GoProMax

Avec ces deux nouvelles caméras, GoPro entend réaffirmer sa suprématie sur le marché des caméras d’action. Le constructeur américain doit en effet faire face à la concurrence de DJI – qui a lancé son Osmo Action il y a quelques mois… et qui mise elle aussi sur la capture de vidéos stabilisées en 4K à 60 fps.

Si la marque américaine n’offre pas de descendance aux Hero7 Silver et White, elle maintient à son catalogue les Hero7 Black et Silver, qui incarnent l’entrée de gamme de la gamme Hero.

Son tarif de 429,99 € ne la place pas parmi les caméras les plus abordables du marché – performances haut de gamme oblige – mais GoPro a le bon goût (et l’intelligence marketing) de ne pas augmenter ses tarifs d’une génération à une autre.

Avec la GoPro Max, la marque semble viser un double objectif. D’un côté, elle donne un successeur à la GoPro Fusion – première caméra à 360 degrés de la marque, mais qui pêchait par son manque d’optimisation. Avec ce nouveau modèle, capable de filmer des séquences immersives sans « stitching », GoPro vise également à damer le pion à insta360, une autre marque chinoise dont les ambitions s’avèrent de plus en plus grandes. L’américain se permet d’ailleurs d’emprunter certaines des caractéristiques emblématiques de l’insta360 One X, dévoilée il y a un an.

On notera toutefois un tarif plus élevé (529 € contre 439 €) pour la caméra de GoPro, ainsi qu’une définition légèrement moins élevée lors de la capture de séquences à 360 degrés (5,6K contre 5,7K). Cela étant, l’entreprise américaine mise à la fois sur son image de marque ainsi que sur les (très) nombreuses fonctionnalités proposées par ses caméras, et qui devraient ouvrir de nombreux horizons créatifs aux vidéastes et leur permettre de déployer toute leur créativité.