Le 20 septembre dernier, Fujifilm a organisé l’événement X-Summit à Tokyo, dans le quartier de Shibuya. Fidèle à sa politique de transparence et de communication avec ses utilisateurs et ambassadeurs photo, Fujifilm a ainsi dévoilé les premiers éléments caractéristiques d’un Fuji X-Pro3, la roadmap des objectifs ainsi qu’un programme de mise à jour firmwares à venir pour d’anciens boîtiers, dans la pure philosophie Kaizen du constructeur.

Lors de cet événement, Toshi Iida, General Manager chez Fujifilm, Takashi Ueno, Senior Manager Product Planning ainsi que Shin Udono, Director Sales et Marketing de la firme étaient en présence de Bert Stephani et Tomasz Lazar, deux photographes ambassadeurs Fujifilm à qui ils exposaient ces nouvelles. L’objectif de cet événement pour Fujifilm est clair : parler ouvertement des prochaines technologies à venir chez Fujifilm, de la roadmap et du futur de la photographie à travers des rencontres régulières où le feedback des utilisateurs est très important.

Un point sur la roadmap d’objectifs Fujifilm, avec une focale fixe surprise à f/1.0

Lors de notre passage au Japon en février dernier, nous nous étions entretenu avec Shin Udono, Jun Watanabe et Takuya Noguchi de Fujifilm pour faire le point sur les nouveautés – lire notre interview. Nous avions brièvement abordé l’arrivée d’une version XF 33mm f/1.0 à venir pour la monture X.

Fujifilm au CP+ 2019 : « Nous pensons à proposer plus d’objectifs XF avec de meilleures performances vidéo »

Lors de ce X-Summit, Fujifilm a repartagé la roadmap pour les objectifs à venir en monture X, que voici :

Roadmap Fujifilm objectifs X – septembre 2019

Peu de choses ont changé par rapport à ce que l’on savait déjà :

  • le XF 16-80mm f/4 est dans les starting-block, avec un zoom qui devrait être à la fois compact et léger, mais nous n’en savons pas plus
  • le XF 33mm f/1 est toujours dans la roadmap, et s’avère être une optique impressionnante sur le papier.

Ce XF 33mm f/1, avec une ouverture aussi grande, devrait proposer un bokeh fantastique. Mais pour obtenir cette solution optique avec cette distance focale, l’objectif sera forcément encombrant et lourd, avec un poids approximatif de 1,3 kg (15 lentilles). Fujifilm a essayé de rendre le système plus pratique en ajoutant un collier de pied, mais rien n’y fait, cette focale est trop imposante.

Premier concept du XF 33mm f/1

Mise à jour du concept du XF 33mm f/1

La seule solution, pour rester sur une ouverture à f/1, est de changer la focale. Fujifilm a ainsi décidé de repenser la construction de cette optique en la transformant en un XF 50mm f/1. Passer de 33mm à 50mm permet de rendre l’ensemble plus compact et aussi plus léger, avec un poids cible de 900g. En plus de cela, Fujifilm indique que bokeh sera plus présent sur l’image.

Ce nouveau format, découvert par les deux photographes invités par Fujifilm, semble plus en adéquation avec la philosophie de Fujifilm sur la monture X qui est de proposer un système compact et léger. Pour Bert Stephani, il serait par contre intéressant pour Fujifilm de mettre à jour le XF 35mm f/1.4 R qui commence à vieillir.

Les deux concepts XF 50mm f/1 et XF 33mm f/1 côte à côte

Des mises à jour firmware à venir, à l’écoute des utilisateurs

Lors du précédent X-Summit qui s’est tenu à Dubai en février dernier, Fujifilm avait sondé les photographes présents pour savoir ce qu’ils souhaitaient avoir comme améliorations dans leurs boîtiers existants, notamment via une mise à jour de firmware. Après avoir reçu des dizaines de propositions, Fujifilm en a retenu 9 :

Fonctionnalités retenues pour une prochaine mise à jour firmware Fujifilm

Fonctionnalités retenues pour une prochaine mise à jour firmware Fujifilm

Parmi elles, 3 fonctions pourraient être intégrées prochainement dans une mise à jour firmware, sans indiquer de quel boîtier il s’agira. Ainsi, une fonction de prise de vue multiple HDR au sein du boîtier, tout comme une fonctionnalité de bracketing de mise au point pour obtenir des images avec une profondeur de champ plus étendue. Enfin, pour les amateurs de double exposition et surtout d’expositions multiples, il sera désormais possible de réaliser jusqu’à 9 déclenchements/expositions pour créer l’image finale.

Enfin, une autre mise à jour prochaine a également été dévoilée : il sera possible pour certains boîtiers d’être connectés à des systèmes gimbal ou drone de manière étendue, pour déporter le contrôle du boîtier en photo mais surtout en vidéo (vitesse, exposition, mise au point, déclenchement et arrêt de la vidéo). Cette fonctionnalité est très attendue par les utilisateurs de matériel Fujifilm en vidéo, notamment depuis la sortie du X-T3 qui est une belle réussite dans ce domaine.

Les boîtiers concernés par cette mise à jour firmware potentielle n’ont pas été dévoilés, mais on pense forcément aux X-T30 et X-T3.

Le Fujifilm X-Pro3 annoncé, avec quelques partis pris intéressants

Enfin, le meilleur pour la fin diront certains : ce X-Summit a levé le voile sur le successeur du X-Pro2, qui n’est autre que le X-Pro3. Fujifilm a rappelé que c’est dans le cadre d’un X-Summit de 2011 que la gamme X100 avait été présentée la première fois.

Le concept derrière la gamme X-Pro a été rappelé : « Pure Photography ». Un retour aux basiques de la photographie comme le dit Fujifilm, avec un boîtier qui reprend 3 caractéristiques importantes :

  • accéder rapidement à son appareil photo
  • trouver son sujet et cadrer facilement
  • déclencher simplement, sans encombre

Ces caractéristiques se traduisent dans le X-Pro3 par un appareil photo construit en partie en titane, un métal abandonné par de nombreux constructeurs au profit de l’alliage de magnésium pour sa facilité de fabrication, mais qui pourtant permet une robustesse et une légèreté sans pareil, offrant ainsi une durabilité exemplaire.

Un problème demeure, celui de la dissipation de la chaleur, plus difficile avec le titane, mais aucun détail n’a été donné à ce niveau. Peut-être que seule la partie supérieure du X-Pro3 sera composée de titane, nous l’ignorons. Deux finitions DURA Black et DURA Silver disposeront d’un revêtement spécifique pour être plus résistant aux rayures.

Ensuite, le X-Pro3 inaugure un viseur hybride complètement repensé. Le viseur optique est ainsi plus clair, avec moins de distorsion et surtout un angle de vue plus large, utile notamment pour voir au-delà du cadre lorsque vous utilisez une large focale.

Quant au viseur électronique, il offrira une plus grande résolution, avec plus de contraste, un espace colorimétrique plus large pour des couleurs plus réalistes, sera plus lumineux et avec un taux de rafraichissement plus élevé. Pour Fujifilm, le X-Pro3 dispose du « viseur parfait » pour faire en sorte que les photographes continuent de mettre l’oeil dans le viseur au lieu de regarder l’écran de leur appareil.

A ce sujet, l’écran arrière de l’appareil photo a presque disparu, pour être remplacé par un petit carré de contrôle qui ne nous est pas inconnu, puisqu’il reprend les informations présentes généralement sur l’épaule du boîtier, comme c’est le cas pour le X-H1 ou le GFX 50S (vitesse, ouverture, correction d’exposition, ISO et quelques infos personnalisables). Ce carré numérique fait naturellement référence au petit carré découpé sur le dos des boîtiers argentiques, sur lequel on venait placer un morceau de carton pour indiquer le film utilisé. Ça tombe bien, il sera possible d’afficher (en couleurs) la simulation de film utilisée, pour un look résolument argentique.

Mais Fujifilm ne fait pas l’impasse sur l’écran pour autant. Ce dernier est caché derrière une charnière qui permet de le déplier à 180° pour notamment photographier au niveau de la taille ou en hauteur, même si on aurait apprécié un angle un peu plus important pour réaliser des photos en plongée. Mais par défaut, l’écran sera caché, pour un look encore plus minimaliste.

Enfin, pour terminer, Fujifilm a indiqué que le X-Pro3 disposerait d’un nouveau film Classic Negative, en plus du Velvia déjà présenté avec le X-T3. Le Classic Negative offre un rendu avec des couleurs « nostalgiques » qui rappelle certains traitements de photographe de mariage, avec Cela porte à dix le nombre de simulations de film présentes sur ce boîtier, et qui devrait peut-être être intégré à d’autres boîtiers déjà sortis via une mise à jour.

« Nous devons continuer à déclencher » : c’est sur cette note que le X-Summit de Fujifilm se termine, avec une date officielle pour avoir plus d’informations sur le X-Pro3 qui est fixée au 23 octobre prochain. Pour permettre au public de découvrir ce boîtier, Fujifilm a ainsi lancé le FujiFest, un événement mondial à partir du 24 octobre pour lequel des journées seront organisées dans les grandes villes, à Paris en France durant le Salon de la Photo, afin de prendre en main les dernières nouveautés Fujifilm.

X-Pro3, plus d’informations le 23 octobre prochain

En attendant, vous pouvez revoir le Live du X-Summit sur Youtube :