Pour sa 11ème édition, le Festival MAP Toulouse se tiendra du 3 au 19 mai 2019 en plein coeur historique de la ville du sud-ouest. Rendez-vous devenu incontournable, la manifestation artistique annuelle dédiée à la photographie réaffirme son ambition d’être un point de rencontre entre de jeunes talents et de grands noms de la photographie ; et de démocratiser la photographie en rendant le rendez-vous gratuit et accessible à tous.

Devenu un tremplin pour les jeunes photographes, le MAP [Mise Au Point] Toulouse a découvert depuis 11 ans plus de 29 jeunes talents et exposé plus de 65 grands noms de la photographie.

L’édition 2019 sera multigénérationnelle en mettant en avant plusieurs générations de photographes et parcourra différentes époques : de la photographie de mode des années 1960, au photojournalisme des années 1970, instantanés des soirées mondaines des années 1990 et portraits de la nouvelle génération.

Les expositions s’ouvriront sur une pluralité d’écritures allant de procédés photographiques uniques, à la vidéo, aux installations, en passant par les collages. C’est aussi l’occasion de revisiter le patrimoine toulousain et d’assister aux médiations, concerts, brunchs MAP organisés tout au long du Festival.

Les invités exposants à MAP Toulouse

Dans les expositions, on retrouvera la série de la photographe Marie Rouge, qui s’intéresse au genre et aux personnes qui troublent et questionnent les codes du féminin et du masculin. Jeune photographe indépendante basée à Paris, elle commence à photographier la communauté LGBTQ+ dans les soirées du collectif Barbi(e)turix et réalise en parallèle des portrait de ses proches, d’inconnus croisés en soirée tout comme de personnalités.

« Cette série réunit un ensemble de portraits colorés, pop et oniriques de gens qui ont « de la gueule ». »

©Marie Rouge

Après avoir accueilli les travaux de l’ENSP d’Arles et l’École Agnès Varda de Bruxelles, c’est l’Espace St-Cyprien (Centre culturel de la Mairie de Toulouse) et le fruit du travail d’un an de production des adhérents des ateliers « Recherche » et « Confirmé » qui est cette année mis en avant autour des thèmes « Voyage » et « Ma collection ». L’atelier soutient depuis 30 ans la pratique amateur, l’éducation à l’image, la diffusion artistique et le soutien à la création.

© Espace St-Cyprien

France Keyser présentera sa série « Français d’Islam ». Jeune photographe française diplômée de l’École Louis Lumière, elle s’est beaucoup intéressée aux musulmans français. En 2010, à l’occasion d’un projet photographique documentaire, elle rencontre ces « Français d’islam » aux quatre coins de l’Hexagone et publie un livre intitulé Nous sommes français et musulmans (éditions Autrement) avec les textes de Vincent Geisser. En 2015, elle se demande ce que sont devenus ces « français d’islam » passés devant son objectif cinq ans auparavant. La série est le fruit de sa recherche autour de ses concitoyens musulmans.

« Par l’image ils expriment le même désir : la France, nous l’aimons et nous y resterons ! »

© France Keyser

Le travail de photojournalisme — récompensé à plusieurs reprises – du français Éric Bouvet, qui a parcouru le monde pour couvrir les grands évènement qui ont changé le cours de l’Histoire, sera exposé en 3 séquences. Le spectateur pourra découvrir ses photographies en Noir et Blanc de son premier voyage en Tchétchénie ; alors qu’il a été embarqué durant son reportage par des commandos russes, la seconde section dévoile le récit immersif de cette expérience qui a transformé ce projet photo en un livre en 2010 puis une pièce de théâtre en 2012. La 3ème section regroupe ses photographies de presse alors qu’il se tourne vers une photographie documentaire d’inspiration plus contemporaine. Son travail sera situé dans la galerie 3.1 de Toulouse du 4 mai au 10 juin 2019.

© Éric Bouvet

Foc Kan nous fait découvrir les nuits parisiennes des célèbres « Bains-douches », ancien lieu abritant des thermes transformé en salle de concert et clubbing mondains, monument de la jet-set. Le photographe a couvert les nuits parisiennes pendant 30 ans, à travers son style singulier et a immortalisé les célébrités et ces moments de fête.

© Foc Kan

L’artiste plasticien multimédia Robin Lopvet présentera sa série « Made in Taïwan » qu’il a réalisée dans le cadre d’une résidence artistique d’un mois dans le village de Soulhang à Taïwan. Le coeur de ses travaux photographiques a pour thème les jeux de langage, l’économie de la récupération, le bricolage, la parodie, et le ludique. À travers des images imprimées et une vidéo d’animation il a souhaité construire sa série comme un roman en adoptant une forme fictionnelle fondée sur des impressions perçues de la ville.

© Robin Lopvet

Découvrez également les travaux photographiques du collectif Strabisme, de Stephen Dock, Marie-Laure de Decker, Peter Knapp, Guillaume Zuili, François Bouton, David Brunner et du collectif In/Pulsion.

Le jury a sélectionné le lauréat de la Bourse MAP 2019, suite à l’Appel à auteurs du grand Prix MAP entre  le 10 janvier et le 15 mars 2019 de photographes en début de carrière et/ou en école d’art, de communication visuelle et de journalisme.
C’est Barbara Olmos qui remporte le prix et la somme de 4000 euros. Son travail sera exposé lors du Festival MAP Toulouse.

Pour plus d’informations rendez-vous sur le site du Festival.

Informations pratiques
MAP Toulouse
du 3 au 19 mai 2019
24, rue Croix Baragnon,
31000 Toulouse

du mardi au vendredi
de 8h30 à 17h
(fermé le jeudi matin)
samedi de 12h à 18h
Entrée libre
Carte des lieux d’exposition