Hier nous avons assisté à la soirée de clôture du Nikon Film festival. 10 prix ont été remis au cours de cette soirée pour récompenser 8 courts-métrages et 2 interprétations parmi les 50 finalistes présélectionnés en amont par un jury d’exception présidé par Marjane Satrapi et composé de Thierry Chèze, Alexandre Dino, François Civil, Louane Emera, Pascale Faure, Alice Isaaz, Elisha Karmitz, Pio Marmai et Guillemette Odicino.

Cette 9e édition comptabilisait 1249 films en compétition de 2 minutes 20 au maximum. Tous ont essayé de répondre au thème de cette année, celui du partage, avec leur regard personnel de façon émouvante, critique, engagée ou encore humoristique. Au total, les films ont généré 2,3 millions de vues.

Le grand prix du jury

L’humour, c’est ce qu’a voulu récompensé le jury en attribuant ce grand prix au film « Partage », réalisé par Johann Dionnet et Marc Riso. Marc Riso, réalisateur et acteur du court-métrage avait déjà été récompensés l’année dernière par le prix de l’interprétation masculine pour sa prestation dans « Je suis la clé du problème » d’Eden et Gabin Ducourant. Sur la scène, Marc Riso n’a pas manqué de faire rire le public en clamant : « C’est bien, le film nous a couté 3,50 €, soit le prix du sandwich ». Ce film qui résonne comme une grosse blague selon les réalisateurs, a dignement été récompensé par ce jury de professionnels et sera diffusé dans les salles MK2 sur une durée de 7 jours, sur Canal Plus, remporte une bourse de 3000 € offerte par le CNC ainsi qu’un chèque de 2000 € et un kit Nikon Z6.

Le prix Canal + et prix de la mise en scène

Le prix Canal + et le prix de la mise en scène ont été remis au même court-métrage : « Je suis si loin », réalisé par Leo Grandperret, lui aussi déjà été récompensé l’année dernière pour son court-métrage « Je suis une fleur » par le prix de la mise en scène. Un court-métrage audacieux avec une belle touche d’humour qui fera sourire les grands comme les petits.

Le prix de le photographie

Ce prix a été décerné au court-métrage « Je suis de trop », réalisé par Maxime Baudin. De belles images et de belles lumières en perspective.

Le prix d’interprétation féminine

Le prix d’interprétation féminine a été remis à Charline Bruneau pour le court-métrage « Je suis samedi en quinze » réalisé par Yannick Privat.

Le prix d’interprétation masculine

Le prix d’interprétation masculine a été remis a Victor Steil pour le court-métrage « Je suis avec eux » réalisé Matthieu Ponchel et Princia Car.

Le prix du meilleur son

Le prix du meilleur son a quant à lui récompensé le court-métrage « Virale », réalisé par Sophie Jarmouni.

Le prix des écoles

Le prix des écoles a été remporté par Léonie Violain (ESRA) qui a réalisé le court-métrage « Je suis l’apache ».

Le prix des médias

Deux autres prix indépendants du jury ont été décernés. Le prix des médias a été décerné par plusieurs journalistes et critiques cinématographiques dont Phototrend fait partie parmi 18 autres médias. Ce prix a été remis au court-métrage « Je suis nous », réalisé par Noé Depoortere, l’un des rares courts-métrages animés de cette édition.

Le prix du public

Enfin, le prix du public, qui a comptabilisé 118 000 votes en ligne au total pour l’ensemble des courts-métrages a été remis à « Je suis la vie » d’Adrien Favre, qui met en avant la beauté de la nature avec des images époustouflantes.

Cette belle édition se termine, mais vous pouvez encore visualiser l’intégralité des courts-métrages proposés, ainsi que ceux des 50 finalistes sur le site. L’année prochaine, le Nikon Film Festival fêtera sa 10e édition. Nous attendons avec impatience de voir ce que le constructeur nous réserve pour marquer le coup.