Apple, dans l’une de ses dernières publicités pour l’iPhone, vient d’officialiser le mot « bokeh » comme un verbe. Reste plus qu’à se mettre d’accord sur la prononciation.

Apple vient en effet de diffuser une nouvelle publicité pour ses derniers iPhone XS et XR et la fonction Depth Control qui permet d’ajuster l’effet de profondeur de champ sur les photos prises en mode Portrait.

Dans cette publicité, le géant californien met en scène deux mères qui regardent une photo sur un iPhone, au moment où l’une d’entre elle découvre que son fils est flou en arrière-plan du portrait de l’autre enfant. La même s’insurge alors : « Did you… bokeh my child ? » (en français, « Est-ce que… tu as bokehisé mon fils ? »). Et voilà, Apple semble avoir officialisé le terme Bokeh en tant que verbe, alors qu’il était déjà de plus en plus utilisé comme un nom pour décrire l’effet de flou d’arrière-plan que l’on retrouve depuis longtemps sur les appareils photo dotés d’un objectif lumineux à grande ouverture mais qui fait son petit chemin dans le monde des smartphones depuis l’arrivée des modes Portrait et capteurs photo multiples à l’arrière des appareils.

Pour rappel, si en français le terme Bokeh n’est pas encore entré dans le dictionnaire, il est déjà utilisé comme un nom et voici ce qu’en dit la fiche Wikipédia :

« Le bokeh (se prononce comme « bokè ») désigne le flou artistique d’arrière-plan d’une photographie. Le terme vient du japonais boke (暈け?, ou plus couramment ボケ ou ぼけ) qui signifie flou et qui est lui-même dérivé du verbe bokeru (ぼける) signifiant « être flou » ou « être hors de focus ». Le terme pourrait aussi venir de bokashi, qui décrit la gradation de couleurs dans la gravure japonaise sur bois. »

Cette courte publicité remplie d’humour montre une fois encore qu’Apple cherche à s’approprier, tout en démocratisant, la culture photographique, une fonction présentée comme importante sur ses appareils mobiles.