Face aux photographies de Geert de Taeye, on ne peut s’empêcher de penser aux peintures baroques. Les oeuvres de ce maitre de la mise en scène photographique s’exposent du 26 janvier au 23 mars 2019 à la Galerie Goutal à Aix-en-Provence. Très graphique, son travail reprend les compositions des grands sujets classiques tels que la crucifixion du Christ ou les madones au regard perdus dans le vague, transposés à notre époque.

© Geert De Taeye

© Geert De Taeye

Maitre de la mise en scène et de la référence, Geert de Taeye joue avec subtilité des décalages temporels, spatiaux, de la dualité du sacré et du profane. Ses photographies parfaitement maîtrisées, à l’esthétique classique, bousculent les codes avec une touche d’humour. D’une netteté aveuglante, les scènes représentées sur ses photos invitent à les replacer au sein de la vaste histoire de l’art, faite d’héritages et de références.

© Geert De Taeye

Dans ces photos, la netteté quasiment surréaliste est le résultat d’un vaste processus de recherche autour de ce qu’il nomme « la clarté de la pensée », que le photographe transpose graphiquement par les détails époustouflants de ses travaux: « j’étudie la recherche et la création (si cela est même possible) d’un moment « la clarté de la pensée ». Une sensation que nous essayons tous de réaliser. Dans une phase ultérieure de la vie ou au cours de nos années les plus turbulentes de la vie. … des moments généralement brefs… nous essayons de nous en tenir à eux. Imaginez si nous pouvions créer cette expérience de manière physique ou alchimique. Cela se produit dans notre subconscience et en parfait équilibre avec nous-mêmes. Paix totale incontrôlée et vision claire. »

© Geert De Taeye

© Geert De Taeye

Teintées de surréalisme, ces images hallucinatoires ont non seulement une grande valeur esthétique mais aussi symbolique : reprenant les compositions des grandes peintures religieuses, ces images se jouent des codes, oscillant entre gravité et humour. Clins d’oeil à la mode et son esthétique, travail de studio minutieusement ouvragé, ses images ouvrent sur une réalité parallèle. Comme si les grands peintres classiques avaient eu entre leurs mains un appareil photo de très haute qualité.

« Nous pouvons considérer que la clarté de la pensée est développée via un processus instantané au milieu de la pensée », explicite l’artiste. « La question est posée à l’esprit évoquant ainsi une réponse ; incitant à observer ses propres processus de pensée tout en prenant le temps de réfléchir et de rassembler des informations par réflexion, une réflexion visuelle est alors générée qui permet à une pensée supplémentaire de naître et de compléter ce qui a été dit auparavant ; ainsi chaque pensée composée apporte une clarté supplémentaire. »

« Comme si nous étions guidés par des mains inconnues pendant un rassemblement lors d’un événement mystérieux » résume Geert de Taeye.

Informations pratiques
« Le Surréalisme en photographie » de Geert De Taeye
Galerie Goutal à Aix-en-Provence
3ter rue Fenand Dol 13100
Du 26 janvier au 23 mars 2019
ouvert le mardi, jeudi, vendredi, samedi de 9h à 18h30, fermé le lundi, mercredi, dimanche
Entrée libre