Pour sa neuvième édition, le Prix Carmignac a primé et financé deux photojournalistes de l’agence Noor : le russe Yuri Kozyrev ainsi que le hollandais Kadir Van Lohuizen pour les aider à réaliser leur photoreportage d’investigation « Arctique : Nouvelle frontière » illustrant le changement climatique et son impact sur le territoire de l’Arctique.

Tous les ans sont récompensés les photojournalistes dont le projet correspond au mieux au thème imposé. Cette année l’Arctique était à l’honneur et c’est le binôme qui se voit décerner le prix et les aides financières et logistiques afin de réaliser leur photoreportage, par les membres du jury et la marraine du concours Ségolène Royale, ambassadrice de France pour les pôles arctique et antarctique.

Arctic, Canada March 2018 – © Kadir van Lohuizen / NOOR

Le jury était composé de Jean Jouzel, climatologue et colauréat du Prix Nobel de la Paix en 2007 au titre de lanceur d’alerte sur l’urgence climatique, de David Barber, climatologue spécialiste des changements climatiques, d’Emma Bowkett, directrice de la photographie du Financial Times Weekend Magazine, de Pascal Beausse, responsable de la collection photographie du Centre national des arts plastiques (CNAP), de Nicolas Jimenez, directeur de la photographie du Monde, de Sarah Leen, directrice de la photographie du National Geographic Magazine et de Lizzie Sadin, lauréate de la 8e édition du Prix Carmignac.

« Les photos de Yuri Kozyrev et de Kadir van Lohuizen nous font découvrir l’Arctique d’aujourd’hui à travers des paysages et une faune qui attirent de plus en plus de touristes. Des populations exposées à des climats extrêmes et engagées dans l’exploitation de ressources minières comme le nickel et de plus en plus dans celle du gaz, du pétrole et du charbon. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la protection de l’environnement ne semble pas au cœur de leurs activités… » témoigne Jean Jouzel.

Les deux photographes se sont intéressés aux fontes des glaces, à la quête massive de nouvelles ressources minérales, à la militarisation de la région, à l’ouverture de routes commerciales, à l’exploitation du pétrole et du gaz et à la disparition progressive de villages.

Point Hope Alaska USA May 2018 – © Kadir van Lohuizen / NOOR

Pour cette double expédition, Yuri Kozyrev a parcouru de nombreux kilomètres, commençant par la route des ports maritimes russes de l’Arctique. Il s’est ensuite rendu à Mourmansk, où une centrale nucléaire flottante commence à voir le jour. Kadir van Lohuizen, lui, a démarré son parcours sur l’île norvégienne de Spitzberg dans l’archipel du Svalbard. Il a suivi le passage du Nord-Ouest, devenu avec la fonte des glaces la route la plus courte entre l’Europe et l’Asie.

Un long voyage qui a confronté les deux photojournalistes à de nombreuses situations justifiant le réchauffement climatique de la planète (notamment le tourisme, le développement du commerce et l’exploitation de ressources minérales et gazières) et qui s’est terminé dans le détroit de Béring (situé entre l’Alaska et la Sibérie Orientale) où les deux hommes se retrouvent enfin après plusieurs semaines sur le terrain.

Cape Kamenny, Yammal Peninsula, Russia May 2018 – © Yuri Kozyrev / NOOR

Le reportage photo Arctique : Nouvelle frontière est exposé à la Cité des sciences et de l’industrie à Paris du 7 novembre au 9 décembre 2018 avec une soixantaine de photographies au format 60×80 cm ainsi que cinq films témoignants des bouleversements climatiques sans la régions.

Informations pratiques
Cité des sciences et de l’industrie
30 avenue Corentin Cariou 75019 Paris
Du mardi au samedi de 10h à 18h et le dimanche de 10h à 19h
Entrée libre