L’information est passée inaperçue à la rédaction, mais le groupe Cewe, géant européen du tirage photo, est entré au capital de la startup Cheerz en février 2018 en rachetant 80% des parts pour un montant de 36 millions d’euros.

Lancée en 2012 sous le nom Printklub, Cheerz (développée par Stardust Media & Communication) est vite devenue une application d’impression de photo mobile plébiscitée par les jeunes, avec notamment sa Polabox, une boîte de photos au format Polaroid, ainsi que différents formats séduisants.

Test comparatif : les applications mobile pour impression photo (Cheerz, Lalalab, Photoweb et Printic)

Après avoir réalisé une levée de fonds de 300 000 euros en septembre 2013, puis 6 millions d’euros en 2015 auprès de divers fonds et business angels pour accélérer son développement européen, Cheerz passe donc sous le giron du géant européen Cewe. Une acquisition vue comme complémentaire, car Cheerz est très présent auprès des jeunes générations qui impriment leurs photos à partir de leur smartphone et sont à la recherche de simplicité et facilité d’utilisation, là où Cewe est implanté depuis de nombreuses années auprès de partenaires comme la Fnac avec des bornes photo, en plus de leur activité incontournable de création de livres photo.

Fin 2017, Cewe avait d’ailleurs l’application Photo Cewe Pure pour créer un livre petit format en 1 minute chrono depuis son smartphone.

Test du livre photo Cewe Photobook Pure : un format carré pour une création sur mobile

Cette opération intervient deux ans après le rachat de Lalalab par Photoweb (groupe Clairefontaine), ce qui montre que les pépites de l’impression photo mobile sont séduisantes pour les acteurs du marché de l’impression photo, tant les usages évoluent vers le mobile.

Pour Laurence Courtinat-Vernon, directrice France, Espagne et Portugal de Cewe, cette opération est en quelque sorte « la troisième révolution de Cewe, celle du mobile ». Avec le rachat de Cheerz, Cewe « s’adresse à un nouveau segment de clients, plus jeunes, mobile first, mobile only, qui commandent leurs impressions via leur smartphone », indique-t-elle. « Cewe est une histoire d’entrepreneuriat et d’innovation : ce genre d’opération est ce qui a fait que notre société n’est pas morte comme d’autres qui sont restées au bord de la route », conclut Laurence Courtinat-Vernon de Cewe.

Cette acquisition va permettre à Cewe d’accélérer son activité sur mobile, et d’avoir une présence forte sur les marchés où Cheerz s’est implanté, en France, en Espagne et en Italie. Cheerz continuera de fonctionner de manière indépendante, avec un plan de développement européen et la force industrielle de Cewe en soutien. Le capital restant (20%) pourra être racheté plus tard par Cewe dans le cadre d’un mécanisme d’options d’achat.

Pour Antoine Le Conte et Aurélien de Meaux, les cofondateurs de Cheerz, cette opération est une belle réussite managériale, et va leur permettre de continuer le développement de Cheerz en France et en Europe du Sud. La startup était d’ailleurs à la recherche d’un nouveau tour de financement et a su séduire Cewe.