DLSP est une rubrique qui vous permet de découvrir les « setups » photo de photographes, professionnels ou amateurs, connus ou anonymes, afin de dévoiler ce qu’il se cache dans leurs sacs photo.

Aujourd’hui, c’est Diane Dufraisy, photographe d’exploration urbaine que nous avons rencontré en avril dernier lors d’une Rencontre Club, qui nous propose son sac photo qu’elle emmène lors de ses explorations. Un sac minimaliste, où rien de superflu n’est transporté pour être le plus léger possible.


J’ai commencé à faire des photos numériques en 2002 et en 2004 j’ai découvert l’exploration urbaine. Depuis je réalise des photos sur le thème des lieux à l’abandon, des souterrains, des endroits difficilement accessibles. Dans un but documentaire, pour garder une trace des lieux que je visite qui sont le plus souvent voués à la destruction.

En 2016, j’ai passé plusieurs mois à photographier des souterrains et abris (défense passive) sous Paris afin de garder une trace photographique du plus grand nombre. Cette recherche à déboucher sur la parution d’un livre réalisé à 4 mains avec un historien spécialiste des sous-sols parisiens.

D’autre part, je réalise des photos plus artistiques où je me mets en scène (ou des modèles) afin de m’approprier les lieux et de créer des mises en scène personnelles autour de lieux qui m’inspirent, abandonnés ou non.

Voici ce que j’emmène avec moi :

  • Sac à dos Manfrotto NX Gris (MB NX-BP-VGY) : Acheté il y a 3 ans en remplacement de son prédécesseur chez KATA, qui était dans un état épouvantable. J’aime ce sac car il est divisé en 2 parties : la partie du bas pour le rangement du matériel photo et la partie du haut pour toutes les affaires annexes comme les lampes, les vêtements et accessoires pour les shootings. Je peux aussi ranger facilement mon ordinateur portable quand je pars en voyage.
  • Olympus OM-D E-M5 Mark II (lire notre test) : J’ai opté pour un appareil photo hybride afin de m’alléger dans mes explorations. Un reflex était devenu trop lourd et encombrant. Ce que j’apprécie sur cet appareil : il est tropicalisé ainsi que les objectifs que j’ai choisis. Pas de souci pour l’emmener sous terre quand il fait un peu humide, dans le froid, dans la poussière… Il est également stabilisé et ça a vraiment changé ma vision de la photographie.
  • Des batteries : toujours 2 à 4 batteries selon le temps que je vais prendre pour faire des images. Les hybrides de cette génération ne tiennent pas très bien.
  • Zuiko 7-14 mm f/2.8 ED PRO : Un objectif ultra grand angle (équivalent 14-28mm en 24×36). Tropicalisé, c’est mon objectif de prédilection qui ne me quitte jamais ! Idéal pour les lieux exigus afin d’avoir le plus de matière possible.
  • Zuiko 12-40 mm f/2.8 ED PRO : Un objectif plus passe partout (équivalent 24-80mm) pour le paysage, les plans plus rapprochés, il ne me quitte jamais également.
  • Zuiko 40-150 mm f/4-5.6 R : Un petit zoom très pratique pour réaliser des vues en hauteur. Il est léger et fait le job malgré son ouverture pas top.
  • DxO One : Toujours dans mon sac photo ou sac à main, elle me permet de faire des photos rapidement que je peux ensuite poster sur les réseaux sociaux. C’est une sorte de bloc note. Je peux faire des photos de détails ou autre que je ne ferais pas avec mon appareil photo.
  • Trépied SLIK Pro et rotule Manfrotto 492 : Ce trépied est léger, pratique et discret. Il monte à ma hauteur (1m60) et se range facilement sur mon sac photo. Je n’aime pas la tête fournie avec, je l’ai donc remplacée par la rotule Manfrotto.
  • Lampe frontale Armytek Wizard : une lampe légère, pratique, qui se déclipse facilement pour être tenue comme une torche. Aimantée pour la poser sur un élément métallique, et utilisant une batterie longue durée et rechargeable en 18650. Elle éclaire vraiment bien les souterrains et se range dans une poche facilement.
  • Lampe 4000 lumens TR-J18 Trustfire : Une grosse lampe torche pour des photos dans des endroits sombres. Elle marche avec 2 ou 3 grosses batteries rechargeables.

Le matériel présenté est celui de base que j’emporte toujours avec moi. Il peut varier selon le sujet à prendre en photo où le temps que cela prendra.

© Diane Dufraisy
© Diane Dufraisy
© Diane Dufraisy

Vous pouvez retrouver Diane Dufraisy sur Neverends.net et son site personnel, sa page Facebook et son compte Instagram.