Magda Chudzik est une photographe polonaise talentueuse. Fascinée par les paysages montagneux de son pays, elle a souhaité réaliser de nombreuses photographies du brouillard matinal qui caresse les reliefs endormis.

Magda Chudzik

© Magda Chudzik

Physicienne technique de formation, Magda est aujourd’hui graphiste créative pour des sites et des supports marketing à Cracovie dans le sud de la Pologne. Depuis qu’elle s’est offert un appareil photo reflex il y a 8 ans, elle pratique régulièrement la photographie et réalise majoritairement des photographies de paysages et de rues. Ses endroits préférés sont sa ville, qu’elle désigne comme la plus belle de Pologne, ainsi que les montagnes situées à deux heures de route.

C’est dans ces montagnes que Magda Chudzik a réalisé sa série de photo sur les brouillards matinaux : « J’étais fasciné par le jeu de la lumière et du brouillard au moment du lever du soleil dans les montagnes », nous explique la photographe.

Magda Chudzik

© Magda Chudzik

« J’aime l’ambiance des matins froids et du brouillard qui couvre presque tout. »

Magda Chudzik

© Magda Chudzik

Sa série sur les montagnes polonaises ne cesse de s’agrandir depuis 2011. C’est un projet ouvert qui perdurera encore quelques années, tant que le brouillard, le soleil et les montagnes sont au rendez-vous.

Magda Chudzik les retrouve régulièrement, accompagnée de son Canon 5D Mark II et III ainsi que de deux objectifs Canon, le 100-400mm f/4-5.6 L IS et le 17-40mm f/4 L. Un trépied Gitzo Mountaineer ainsi que des filtres carrés Lee et un filtre polarisant B+W complètent le sac photo bien chargé de la jeune photographe.

Magda Chudzik

© Magda Chudzik

Les paysages sont à couper le souffle. La géométrie et le minimalisme viennent sublimer le tout, sans fioriture ni prétention.

Magda Chudzik

© Magda Chudzik

« Au début, je conduisais dans les montagnes pour me reposer. Puis je suis tombée amoureuse de l’ambiance du matin. »

Magda Chudzik

© Magda Chudzik

Pour prendre ces photographies, Magda a dû se lever très tôt. Ce n’est pas donné à tout le monde de capturer ces réveils de la nature, et les lève-tôt ont un avantage considérable. Ainsi, les clichés de l’artiste n’ont pas été retouchés puisque ce sont les couleurs naturelles de l’heure dorée et de l’heure bleue : « Alors la lumière pour la photographie est habituellement la plus belle », affirme Magda Chudzik.

Magda Chudzik

© Magda Chudzik

Pour découvrir les autres photographies de l’artiste, n’hésitez pas à vous rendre sur son site ainsi que sur son compte Instagram.