HubiC, le service de stockage en ligne grand public d’OVH lancé en 2011, est en sursis, si l’on en croit l’annonce récente d’OVH. « Nous avons pris la décision de stopper le développement d’hubiC et de suspendre la création de nouveaux comptes », peut-on lire sur le site d’OVH.

Utilisé par certains photographes comme solution de sauvegarde de photos traitées, voire même pour sauvegarder leur catalogue Lightroom (comme d’autres le font avec Dropbox), hubiC était la solution maison de l’hébergeur français pour concurrencer les services comme Dropbox, Google Drive ou One Drive, iCloud Drive, etc. A ses débuts, le service a manqué de fonctionnalités et la qualité du service n’était pas égale à celle des gens américains, mais au moins un acteur français proposait une solution.

Attention, hubiC est une solution de stockage en ligne, pas une solution de sauvegarde de vos données. C’est une différence sur laquelle je reviendrais dans un prochain article.

A lire : Bien sauvegarder ses photos, le livre numérique

Malheureusement, au fil des années, le combat du stockage en ligne grand public s’est intensifié, et OVH indique lui-même être désarmé : « Au fil des années, et au sein d’un marché de plus en plus concurrentiel, le cahier des charges nécessaire au développement d’une offre grand public s’est progressivement allongé et a divergé de plus en plus des développements et fonctionnalités nécessaires et attendues pour nos offres professionnelles. »

OVH étant davantage orienté BtoB, le fournisseur de solutions cloud a décidé de couper les vannes pour hubiC : « Nous nous devons de mettre l’accent sur notre cœur d’activité en soutien de notre croissance très rapide en Europe et aux États-Unis. C’est pourquoi nous avons pris la décision de stopper le développement d’hubiC et de suspendre la création de nouveaux comptes », indique OVH.

Cette décision « douloureuse » nous rappelle qu’il est important de ne pas compter uniquement sur une sauvegarde de ses données dans le cloud, surtout auprès d’acteurs dont le service de stockage en ligne est marginal comparé à l’activité principale. OVH est un fournisseur d’infrastructures cloud pour les développeurs et les entreprises, non un éditeur de logiciel de sauvegarde et synchronisation des données, même si les deux approches ne sont pas complètement opposées.

Reste une bonne nouvelle : le service hubiC reste maintenu pour les abonnés actuels dans les mêmess conditions, le service « étant utilisé en interne pour nos propres besoins » explique OVH. Mais si j’étais vous, je chercherais une alternative rapidement, car rien ne dit qu’OVH n’est pas lui-même en train de chercher une solution externalisée pour réduire les coûts de maintenance de ce service qui n’est pas stratégique pour lui. Et les applications bureau et mobile d’hubiC ne seront plus mises à jour, ce qu’indique OVH dans sa FAQ sur la fermeture des inscriptions au service hubiC.

OVH réfléchit également à une reprise d’hubiC, « par un acteur européen, capable de proposer une offre de stockage pour tous dans le respect des valeurs d’OVH». Pas de géant américain donc.