Pour la première fois à Paris, la série Our Lives and Our Children de Robert Adams est présentée à la fondation Henri Cartier Bresson. Une exposition exceptionnelle visible jusqu’au 29 juillet 2018.

Robert Adams

Our Lives and Our Children, 1979-1982
© Robert Adams

Né à Orange sur la côte est des États-Unis, Robert Adams est un des plus grands photographes américains de son époque. Après des études d’anglais, il se laisse de plus en plus de temps pour explorer sa passion, la photographie, en parallèle de son métier d’enseignant.

Il est formé par Myron Wood, un photographe professionnel du Colorado, ville où a grandi Robert Adams.

Robert Adams

Our Lives and Our Children, 1979-1982
© Robert Adams

Muni d’un Hasselbald, le photographe aime documenter les traces que l’Homme laisse dans la nature, comme les cimetières hispaniques, les prairies et les banlieues du Colorado, les coupes des forêts de l’Oregon ou encore les bords de mer.

Robert Adams

Our Lives and Our Children, 1979-1982 © Robert Adams

La série Our Lives and Our Children est née dans les années 1970 en pleine Guerre froide. Habitant près de Denver, il a vu l’usine qui fabriquait les armes nucléaires pour le gouvernement.

Le photographe est resté pensif devant la fumée qui se dégageait de ces bâtiments, inquiet à l’idée de se trouver si proche d’une possible catastrophe nucléaire.

Robert Adams

Our Lives and Our Children, 1979-1982 © Robert Adams

Alors, Robert Adams regarda les enfants américains qui vivaient à quelques kilomètres de cette fabrique atypique. Il a regardé ces êtres innocents qui jouent loin de cette guerre puérile entre deux puissances qui aurait pu tuer par malchance leur propre habitant avec leurs propres armes.

Robert Adams

Our Lives and Our Children, 1979-1982 © Robert Adams

Ainsi, Robert a décidé d’arpenter les rues de Denver et de photographier avec discrétion les jeunes enfants et leur famille pour immortaliser leur relation et leur vie quotidienne dans cette zone à risque.

Déjà reconnu dans le monde de la photographie par ses pairs, Robert Adams débute sa série en 1979 et la publie en 1983 chez Aperture dans une monographie intitulée Our Lives and Our Children: Photographs Talen near the Rocky Flats Nuclear Weapons Plant. Il avait reçu en 1980 sa deuxième bourse Guggenheim, facilitant pour lui la réalisation de ce projet.

Robert Adams

Our Lives and Our Children, 1979-1982 © Robert Adams

C’est à l’occasion de la réédition augmentée du ce livre éponyme de la série que la fondation Henri Cartier Bresson a souhaité revenir sur ce morceau d’histoire de la photographie de rue. Les informations se trouvent ci-dessous et sur le site de la fondation.

Informations pratiques

Exposition Robert Adams Our Lives and Our Children
Du 16 mai au 29 juillet 2018
A la fondation Henri Cartier Bresson à Paris
2 impasse Lebouis dans le 14e arrondissement
Ouvert du mardi au dimanche de 13h à 18h30
Le mercredi en nocturne de 18h30 à 20h30
Et le samedi de 11h à 18h45
Plein tarif : 8€
Tarif réduit : 5€