DLSP est une rubrique qui vous permet de découvrir les « setups » photo de photographes, professionnels ou amateurs, connus ou anonymes, afin de dévoiler ce qu’il se cache dans leurs sacs photo.

Aujourd’hui, nous découvrons le sac photo de Frederic Dides, photographe pour la presse locale et nationale.


J’ai débuté la photographie en juillet 2012. Mais l’ayant un peu abandonnée par la suite, je me suis sérieusement replongé dedans début 2016. Je suis très attiré par la photographie de presse et j’essaye de couvrir le plus de sujets possible dans ma région. Je me déplace parfois sur Paris, lorsque mes disponibilités me le permettent, pour diversifier mes reportages.

Mais je suis un peu touche-à-tout. J’ai voyagé en solitaire, l’an dernier, en Islande pour photographier ces paysages qui me faisaient rêver. Je suis parti aussi au Maroc, en Belgique, en Italie et en Espagne. J’ai d’ailleurs écrit quelques articles sur mon blog à propos de ces voyages.

La photographie est pour moi un moyen d’expression, comme pour beaucoup de confrères. Mais c’est aussi, et j’y tiens, une façon de faire parler les autres, ceux qui parfois n’ont pas la parole.

Voici mon sac photo :

  • Sac Lowepro Protactic 450 AW (lire notre test) : J’ai eu beaucoup de sacs différents et au travers de mes activités je voulais un sac performant mais aussi très robuste. Je suis servi, ce sac est merveilleux.
  • Nikon D700 : Mon boitier fétiche, un camion qui ne m’a jamais lâché. J’ai vraiment progressé en photo avec ce dernier. Je cherche son successeur en vain. Il me manque juste quelques méga pixels, mais pas trop…
  • Nikon D300s: Mon backup, que j’utilise finalement peu.
  • Nikkor 24-70mm f/2.8 : Mon objectif fétiche. Passe partout, très performant et fiable. Un piqué d’enfer et une robustesse à toute épreuve. Je ne suis pas soigneux avec mon matériel et là je ne me pose pas de questions. J’attend son grand frère le 70-200mm qui devrait bientôt arriver.
  • Samyang 14mm f/2.8 : Acheté d’occasion pour une bouché de pain avant mon voyage au Maroc, il est d’une qualité remarquable. J’aime l’utiliser ailleurs que face à un paysage. Je le visse souvent sur mon D300S (equ.21mm) et en hyperfocale. Un super combo, atypique, en photo de rue.
  • Nikkor 50mm f/1.8 : Mon premier objectif, souvent remplacé par le 24-70mm maintenant, mais indispensable dans mon sac. Très qualitatif et peu coûteux, un must have.
  • Flash Yongnuo 568EX: Bien utile en reportage et pas cher. Il fait le job, même si je devrais trouver bien mieux avec un peu plus d’argent (Nikon SB-910). Je l’utilise quasiment qu’en TTL, en reportage.
  • Batteries Eneloop : Rechargeables, obligatoires pour le flash, elles font le job.
  • iPad Air 2 : Mon outil de retouche en reportage, il est léger et me permet de retoucher rapidement mes photos avant l’envoi.
  • Lecteur de Carte mémoire RAVPower Filehub WIFI : Je n’utilise que des cartes SD (avec un adaptateur SD/CF) la plupart du temps dans mes boitiers et ce lecteur Wifi me permet d’envoyer les fichiers rapidement (plus rapidement qu’avec un câble) vers mon iPad/iPhone. En plus il fait routeur Ethernet/Wifi (utile au Maroc) et batterie externe de bonne capacité. Il m’a plusieurs fois sauvé la vie.
  • Bloc note Rhodia : Obligatoire pour moi en reportage, ne serait-ce que pour dessiner dans les transports en commun…
  • Canon AE1 : J’ai découvert l’argentique l’an dernier et je suis fan. Il ne vient pas souvent avec moi mais je prends un plaisir dingue à l’utiliser. Seul le tarif du développement, élevé, rebute mon utilisation.

La photo permet de s’ouvrir sur le monde dans son ensemble. Elle oblige à affuter son regard. La photo témoigne de ce que l’on voit et il est important de le montrer.

© Frederic Dides

Holi Run Grasse – Grasse – 21/05/17

© Frederic Dides

Vous pouvez retrouver Frederic Dites sur son site et sur Instagram.