Canon vient de renouveler sa gamme reflex entrée de gamme. Au revoir au 1300D, place à deux nouveaux boîtiers entrée de gamme : l’EOS 2000D et l’EOS 4000D. Au-delà de cette boulimie de zéro, qu’est-ce que cette annonce signifie ? Décryptage.

Les Canon EOS 2000D et 4000D ont été lancées pour « ceux qui ont commencé avec un smartphone et souhaitent étendre leur créativité » explique clairement Canon dans son annonce. Les deux boîtiers utilisent ainsi des composants déjà éprouvés par Canon pour offrir une solution reflex très abordable.

Au programme, un processeur Digic 4+ (on est au Digic 7 sur les derniers reflex et hybrides Canon) qui offre une plage de sensibilité de 100 à 6400 ISO (extensible à 12 800), de la vidéo Full HD 1080p en 30p (sans prise casque ou micro), une rafale à 3i/s, un autofocus 9 points et un mode scène intelligents. Les deux boîtiers sont également équipés du Wifi pour partager ses photos ou contrôler l’appareil via l’application Canon Camera Connect. Ils possèdent tous les deux un viseur optique couvrant environ 95% avec un faible grossissement de 0,53x. L’autonomie est de 500 vues en photo et de 15 min en vidéo.

A noter également que pour les débutants, Canon intègre son menu guidé sur ces deux boîtiers, un menu déjà intégré sur des boîtiers plus haut de gamme comme le 800D qui permet d’expliquer les différents modes et leurs incidences sur la photographie finale.

Qu’est-ce qui différencie les deux boîtiers ? Plusieurs choses, dont voici une liste non exhaustive :

  • Capteur APS-C de 24,1 Mpx pour EOS 2000D et 18 Mpx pour EOS 4000D (soit 6 Mpx d’écart)
  • NFC en plus du Wifi pour EOS 2000D
  • Ecran LCD 3 pouces 920 000 points pour l’EOS 2000D contre 2,7 pouces et 230 000 points pour l’EOS 4000D
  • Baïonnette en plastique sur l’EOS 4000D, plus fragile pour monter les objectif
  • Correction de la dioptrie sur l’EOS 2000D et non sur l’EOS 4000D
  • Tous les deux ont un flash intégré mais ne disposent pas de contacteur X, ce qui empêche d’utiliser un flash autre que ceux de chez Canon.
  • Fonction télécommande uniquement via Wifi avec l’EOS 4000D

En termes d’ergonomie, le boîtier du 4000D est vraiment minimaliste, on a l’impression d’être face à un jouet en plastique en le regardant.

Les Canon EOS 2000D et 4000D sont deux boîtiers très proches en termes de fonctionnalité et d’ergonomie. Pourtant, en découvrant ces produits, on remarque qu’ils n’appartient pas vraiment à la même gamme : là où l’EOS 2000D est le véritable successeur de l’EOS 1300D, le 4000D est le nouveau reflex entrée de gamme. Canon a ainsi abaissé le seuil pour entrer sur le marché du reflex.

Comme on peut le voir, ces deux boîtiers ont des composants et caractéristiques qui les séparent des autres boîtiers chez Canon. Pourquoi alors choisir ces modèles ? Pour leur prix, qui a sûrement été l’objectif numéro 1 de Canon.

Prix et disponibilité

L’EOS 2000D en kit avec le 18-55 mm f/3,5-5,6 IS II est proposé à moins de 500€, mais surtout c’est l’EOS 4000D qui bat tous les records avec 399€ avec ce même objectif de kit.

Les Canon EOS 2000D et 4000D seront disponibles fin mars  2018 aux tarifs suivants :

Vous pouvez pré-commander l’EOS 2000D sur la boutique en ligne Canon et sur Digit-Photo.com.

Notre premier avis

Canon redéfinit son entrée de gamme reflex avec deux boîtiers très abordables, dont un boîtier « low cost » avec le 4000D, si l’on se tient à une définition stricte. Ces reflex ne disposent pas des dernières technologies de Canon telles que le Dual Pixel AF, le processeur Digic 7, la vidéo UHD, une ergonomie avancée, mais constituent presque des « preuves de concept » afin de montrer au marché que les gens ne souhaitent pas disposer d’un hybride mais bien d’un reflex plus abordable, quitte à rogner sur les performances brutes du boîtier.

Nous verrons si le grand public répondra favorablement à cette annonce. Et vous, qu’en pensez-vous ?