Finaliste du prix de la photo Caméra Clara, Patrick Tourneboeuf nous propose de regarder l’urbanisme moderne d’un autre œil à travers sa série Next City.

Next City Patrick Tourneboeuf

PŽékin, chantier de constructions de futur logements collectifs et d’une station de mŽétro © Patrick Tourneboeuf

Membre et co-fondateur du collectif Tendance Floue, cet artiste s’est rapidement orienté vers la photographie urbaine. Son but n’est pas de nous parler d’architecture mais de replacer l’Homme dans des contextes urbains.

Ville nouvelle de Greater Noida en grande banlieue de New Dehli en avril 2008 © Patrick Tourneboeuf

En plus de voyager dans plusieurs villes du monde, Patrick Tourneboeuf collabore avec les plus prestigieux organismes publics en matière de culture, tels que le Grand Palais, le Château de Versailles, les Archives Nationales ou encore l’Opéra de Paris.

Next City Patrick Tourneboeuf

Ville nouvelle de Greater Noida en grande banlieue de New Dehli, chantier de groupe d’immeubles © Patrick Tourneboeuf

La série sélectionnée par le prix Caméra Clara est intitulée Next City. Créée entre 2007 et 2008, le photographe se demande si l’urbanisation de masse visant à régler le problème du mal logement n’est pas en train de tuer l’identité culturelle des peuples de la planète.

Next City Patrick Tournebœuf

Pékin, chantier de constructions de futurs logements collectifs en mai 2007 © Patrick Tourneboeuf

Quand on regarde les clichés représentant des quartiers d’habitations des grandes villes indiennes et chinoises, on pourrait également se croire à Bobigny, à Rio de Janeiro ou bien dans la banlieue de Détroit. Ce type d’immeuble a été repris dans toutes les villes du monde pour y entasser les travailleurs les plus pauvres au plus proche des villes.

Next City Patrick Tourneboeuf

Ville nouvelle de Greater Noida en grande banlieue de New Dehli, chantier de groupe d’immeubles © Patrick Tourneboeuf

Les photos de Next City sont prises en périphérie de New Delhi et de Pékin. Les bâtiments en construction reprennent beaucoup de caractéristiques des HLM français d’après-guerre : ils sont hauts, uniformes, nombreux, en béton et sans aucune fioriture architecturale.

Cette année, le prix Caméra Clara a également sélectionné les séries de Guillaume Zuili, le lauréat, et Mustapha Azeroual, le second finaliste. Depuis 2012, ce prix récompense les artistes de la chambre photographique selon la cohérence d’une série en particulier. Le lauréat et les finalistes sont exposés jusqu’au 17 mars 2018 à la Galerie Folia dans le VIème arrondissement de Paris. Pour en savoir plus sur Patrick Tourneboeuf, vous pouvez vous rendre sur son site.