Prendre en photos des personnes jouant aux cartes, quoi de plus simple n’est-ce pas ? Très souvent, les joueurs de poker sont très concentrés sur leur jeu qu’ils se laisseront d’ailleurs facilement prendre en photo pour immortaliser cette « poker face ».

Malgré des apparences faciles, photographier le poker (ou tout autre jeu de carte) nécessite quand même quelques préparatifs et conseils.

Poker Stars

© Poker Stars

Disposer d’une autorisation

Tout le monde peut photographier ses amis lors d’une soirée de poker à la maison et ces conseils valent ici aussi pour cette situation. Mais avouez-le, c’est quand même bien plus spectaculaire de pouvoir avoir accès à une salle de poker officielle.

Photographier dans des casinos terrestres (par opposition aux casinos en ligne) est souvent très difficile. En effet, certains casinos en France, Europe, aux Etats-Unis et au Canada n’acceptent pas la prise de photos à l’intérieur du bâtiment sans autorisation. Dans ce cas, il vous faudra quasi obligatoirement disposer d’une autorisation pour photographier les joueurs, à négocier avec l’organisateur de l’événement ou du lieu.

Préparer son matériel pour la photo d’intérieur

Le poker se joue généralement en intérieur et souvent dans une salle qui n’est pas forcément très éclairée, pour ajouter à l’ambiance. Dans ces conditions, il est important de savoir photographier en situation de basse lumière, car vous ne devez pas utiliser de flash pour gêner les joueurs et surtout éviter ce rendu désagréable sur les portraits.

Privilégiez donc un boîtier photo qui permet de monter en ISO sans problème jusqu’à 1600 ISO et une optique lumineuse disposant d’une ouverture inférieure ou égale à f/2.8. Ici, les focales fixes ouvrant à f/1.4 et f/1.8 sont les bienvenues.

Les réglages à adopter

Hauts ISO et grande ouverture, voici ce que vous devez retenir. La sensibilité élevée et une grande ouverture vont vous permettre d’obtenir une vitesse d’obturation relativement rapide pour bien exposer la scène, même si vous n’avez pas forcément trop besoin de vous soucier de ce point, les joueurs de poker étant assez immobiles durant une partie.

Utiliser l’arrière plan à votre avantage

Avec une grande ouverture, vous disposerez d’une très faible profondeur de champ et surtout d’un excellent flou d’arrière plan. Si des lumières se trouvent derrière votre sujet, vous obtiendrez ainsi un très beau bokeh. Essayez donc de bien vous orienter pour avoir un bel arrière plan flou derrière le joueur photographié. A éviter : le joueur dos au mur, car vous perdrez de la profondeur dans votre image.

Ne pas oublier les plans larges et les plans serrés

Le poker ne se limite pas qu’à un joueur ou même à une table car parfois vous serez au milieu d’un tournoi avec de nombreuses tables. Afin de varier les plans, je vous conseille donc de photographier à la fois en plan très large les différentes tables (avec un objectif grand angle) mais aussi certains détails de la table, comme les mains des joueurs manipulant les jetons ou les cartes par exemple.

Rester discret

Le poker, contrairement à ce que l’on pourrait croire, est un jeu très calme. Alors adoptez votre attitude pour éviter de vous faire remarquer autour de la table. Idéalement, si vous n’avez pas de photos à faire, écartez-vous de la table ou changez de table pour éviter de gêner les joueurs. Privilégiez aussi des vêtements sombres et attention également au bruit du déclenchement de votre boîtier. Ici, les nouveaux appareils photo hybride disposant d’un obturateur électronique sont véritablement un atout pour photographier tout en restant discret.

Enfin, comme pour la photographie de concert, les débuts de partie ne sont pas forcément les plus intéressants, car les mises de départ sont petites et les joueurs ne sont pas encore complètement dans le jeu, souvent occupés à faire autre chose qu’à regarder leurs cartes. Attendez donc quelques tours avant de commencer votre approche.