3H8nTrToBvU

Cinéma et photographie sont deux médiums qui se rejoignent sur la prise de vue, le style et le traitement de l’image. Dans cette vidéo (en anglais), la chaine Youtube Wolfcrow propose d’analyser le style cinématographique d’Emmanuel Lubezki.

Ce grand chef opérateur détient déjà trois Oscars et a travaillé pour des longs-métrages comme Birdman et The Revenant de Alejandro González Iñárritu, Gravity de Alfonso Cuarón, Burn after Reading des frères Cohen, Génération 90 de Ben Stiller et il est presque le chef opérateur attitré de Terrence Malik.

Dans cette vidéo vous découvrirez ce qui caractérise le style de Lubezki, quelles focales et quel éclairage il choisit (seconde spécialité inhérente au chef opérateur), ainsi que ses cadrages de prédilection.

Les chefs-opérateurs, contrairement aux photographes, doivent se soumettre aux exigences des réalisateurs. Ils ont cependant des styles caractéristiques dans les focales qu’ils utilisent, les cadrages et la lumière qui font leur renommée.

Deux procédés récurrents sont utilisés chez Lubezki : combiner la longue focale à un style glamour presque commercial, comme c’est le cas pour le film Génération 90, et la courte focale à une lumière naturelle comme c’est le cas pour « The Revenant » par exemple.

En ce qui concerne l’éclairage, Lubezki sait mettre les acteurs en valeur, avec deux styles d’éclairage prédominants repérés : l’éclairage 3/4 qui permet de placer l’ombre devant la caméra et de faire ressortir les détails du visage des acteurs, et l’éclairage latéral qui fend le milieu du visage en une partie claire et une partie avec plus d’ombres. Bien sûr, ce ne sont pas les seuls éclairages utilisés par le chef-opérateur, mais ils font partie de deux types récurrents qui définissent son style. Lubezki aime utiliser une lumière douce et très diffuse qui met en valeur le visage des acteurs.

Il crée des arrières plans plus sombres que les personnages (d’un diaph ou plus) et n’éclaire que les zones qu’il souhaite éclaircir dans l’image. La lumière est coupée par des « drapeaux » (panneaux noirs) et dirigée par des panneaux tenus et mis en place par les techniciens qui permettent d’agrandir ou de limiter les ombres.

En extérieur, le style de Lubezki est caractérisé par les paysages, couchers de soleil et levers de soleil qui permettent des éclairages naturels avec différents tons. Il utilise beaucoup les contre-jour provoqués par le soleil. Dans ses films récents (« The Revenant », « The Tree of Life », « Song to Song », etc) ses extérieurs sont presque éclairés naturellement, même si la lumière naturelle est rehaussée par des panneaux réflecteurs et diffuseurs pour renforcer son style. Il n’hésite pas à utiliser les tons de la lumière extérieure qu’il mêle à sa composition.

Mouvements de caméra, longs plans en mouvement, cadres ouverts, Lubezki n’a pas peur d’utiliser des grands angles (12 mm), de faibles profondeurs de champ et des bokehs. S’il a travaillé en caméra analogique, il se sert désormais principalement de la Arri Alexa, Arri Master Prime et Alexa 65.

Vous pouvez découvrir les autres vidéos de Wolfcrow sur leur chaine Youtube.