DLSP est une rubrique qui vous permet de découvrir les « setups » photo de photographes, professionnels ou amateurs, connus ou anonymes, afin de dévoiler ce qu’il se cache dans leurs sacs photo.

Aujourd’hui, nous découvrons le sac de photo de Raphaël Yharrassarry.


Je fais de la photo en amateur depuis longtemps. J’avais fait beaucoup d’argentique en noir et blanc, il y a vingt ans, puis j’ai un peu délaissé la photo.

Il y a trois ans, j’ai déménagé au Pays basque. Au début, j’ai fait quelques photos à l’iPhone pour narguer des amis restés en région parisienne. Rapidement j’ai eu envie de me remettre sérieusement à photographier ces magnifiques paysages de mer et de montagnes. J’ai une pratique assez brute de la photo, mais aussi assez technique donc j’oscille entre « tout automatique » et « tout manuel ».

Voici mon sac photo :

  • Sac Crumpler Multi 4500 : Je cherchai un sac vraiment capable de résister aux embruns et à une pluie battante, tout en ayant un accès rapide à mon appareil photo.
  • Leica T : Cet appareil photo correspond bien à mon usage, à la fois simple et technique. J’ai franchement été séduit par l’interface tactile qui permet de contrôler ses réglages sur un seul écran. Je me demande encore pourquoi les autres appareils n’ont pas adopté une telle ergonomie !
  • Leica VARIO-ELMAR-TL 18–56 mm f/3.5–5.6 ASPH : C’est mon objectif de base pour la photo de paysage, même s’il n’est pas très lumineux pour certains usages.
  • Leica APO-VARIO-ELMAR-TL 55–135 mm f/3.5–4.5 ASPH : J’étais un peu frustré de ne pas pouvoir faire certaines photos plus rapprochées par exemple de surfeurs ou de détails dans les paysages ou les architectures. Par contre, il pèse un poids certain par rapport au reste du matériel
  • Trépied Cullman Nanomax 400T : C’est un trépied que je place en travers sur mon sac. Il est léger et bien adapté au Leica T qui est relativement léger. Je l’utilise pour les pauses longues ou avec le téléobjectif.
  • Filtre Hoya ND400 : Idéal pour faire des pauses longues des vagues ou des cascades en montagnes. Il a par contre le défaut de n’être compatible qu’avec l’objectif 18-56.
  • Un mini-trépied : un cadeau reçu avec un abonnement, il y a fort fort longtemps ! Mais il est parfaitement adapté pour un iPhone, ou même pour stabiliser le Leica T.
  • Kit Olloclip 4 en 1 et Quick-flip case pour iPhone SE : L’iPhone est mon autre appareil photo. Combiné au kit, il permet de s’amuser en faisant, par exemple, de la vidéo en accéléré en grand-angle de paysages.
  • Un tissu microfibre et une soufflette pour nettoyer les objectifs et enlever les poussières.
  • Un sac congélation coupé dans le coin et un élastique : Ce superbe équipement à 0,15 € permet de protéger le Leica T et l’objectif quand il pleut ou quand il vente, tout en accédant à l’écran tactile.
  • Un couteau parce que ça sert toujours un couteau.

Ce sac convient bien pour des sorties courtes, à la journée. J’ai encore la place d’y caser une gourde, un encas et une carte IGN papier, pour se perdre en montagne !

© Raphaël Yharrassarry

© Raphaël Yharrassarry

© Raphaël Yharrassarry

Retrouvez le travail de Raphaël Yharrassarry sur son site.