Suite au succès rencontré par la première édition, l’Institut du Monde Arabe (IMA) en collaboration avec la Maison Européenne de la Photographie (MEP), lancent la deuxième édition de la Biennale des photographes du Monde Arabe contemporain à Paris du 13 septembre au 12 novembre 2017.

Si la première édition adoptait davantage une approche généraliste, souhaitant explorer toutes les régions du monde arabe, la deuxième édition entend approfondir davantage l’exploration de certains territoires et la création photographique qui s’y développe en mettant à l’honneur les artistes tunisiens et algériens.

« Pour cette deuxième édition, nous proposons une nouvelle exploration de la création photographique contemporaine, au fil d’expositions simultanées dans différents lieux parisiens, sans autre prétention que celle de privilégier des regards d’auteurs – qu’ils soient ou non arabes – sur le monde arabe. Mais à l’approche généraliste de la première Biennale succède à l’IMA l’exploration d’un territoire : la Tunisie, un pays aux pratiques artistiques contemporaines souvent trop peu mises en avant. » explique Jack Lang, président de l’Institut du Monde Arabe.

20 cents – © Youcef Krache

Débutant le 13 septembre 2017, la Biennale des photographes du Monde Arabe réunit les travaux d’une cinquantaine d’artistes. Elle se déroulera simultanément dans 8 lieux de la capitale : l’IMA, la MEP, la Cité internationale des Arts, la Mairie du 4e, la Galerie Thierry Marlat, Photo 12, la Galerie Clémentine de la Féronnière et la Galerie Binôme.

On pourra y découvrir des travaux sur le temps, l’identité, la position de la femme photographe dans le monde arabe, les enjeux contemporains, des propositions expérimentales sur la lumière, les travaux de Michel Slomka sur la résilience du peuple Yézidi de retour à Sinjar après les terribles événements de 2014. La vocation des artistes n’est pas de témoigner de l’actualité immédiate, le projet étant d’abord de rassembler des regards de créateurs qui usent du temps et prennent du recul. L’exposition « Ikbal/Arrivées pour une nouvelle photographie algérienne », véritable panorama de la jeune création artistique réunira 400 oeuvres photographiques qui dévoileront le regard des artistes  sur l’Algérie contemporaine, au carrefour de l’Afrique et du monde arabe.

Célébrations rurales en Algérie – © Ramzy Bensaadi

N’hésitez pas à aller découvrir les expositions de la deuxième édition de la Biennale des photographes du Monde Arabe contemporain qui se déroulera du 13 septembre au 12 novembre 2017 (fermeture des expositions de la Biennale à la MEP le 29 octobre et à la Cité internationale des arts le 4 novembre 2017).

Des interventions sont prévues, notamment la première semaine, durant lesquelles des photographes et professionnels mettront en perspective leurs travaux.

Infos pratiques
Deuxième Biennale des photographes du Monde Arabe contemporain

Du 13 septembre au 12 novembre 2017
A l’IMA, la MEP et dans 6 lieux photo dans le centre de Paris
Accès libre sauf pour l’IMA et la MEP (plein tarif : 13 € / tarif réduit : 8 €)
Plus d’infos et programme esur le site de la Biennale