Fasciné par l’aspect « science fiction » que le bois peut offrir, tout en étant si naturel, Brett Foxwell a souhaité sublimer cette matière dans un court métrage, WoodSwimmer.

À l’aide d’un ami réalisateur, ce passionné de stop-motion a immortalisé pendant des semaines chaque centimètre de coupe de branches et morceaux d’arbres, pour en découvrir la structure interne et analyser l’aspect de la matière marquée par le temps. On observe ainsi les anneaux de croissance des arbres prendre vie et être mis en valeur grâce à une bande-son créée par un ami musicien de Brett pour l’occasion, créant ainsi un véritable voyage au coeur de la matière.

Cette vidéo représente aussi le travail titanesque qu’un stop-motion peut demander, avec un important nombre d’heures de shooting, d’autant que la prise de vue ne peut pas ici être automatisée, puisqu’il faut, entre chaque photo, découper davantage le bois. Chaque photo doit également prendre en compte le cadrage qui change au fur et à mesure. Le photographe précise qu’à chaque découpe, de l’huile est appliquée sur le bois, pour faire ressortir les aspérités de la matière.

Brett Foxwell aurait aimé documenter davantage la création du film, mais le travail fut tellement éreintant entre la prise de photo, le nettoyage et la découpe qu’il n’a pas pris le temps d’immortaliser les coulisses de la production, hormis quelques images :

WoodSwimmer a été réalisée avec un Canon 60D et l’excellent Tamron 90mm Macro ainsi qu’avec le logiciel d’animation Stop-Motion DragonFrame.

Plus d’information sur le site de Brett Foxwell.

Merci à Fred qui a partagé cette vidéo avec nous sur Facebook.