Dans la série Le dessous des images, nous souhaitons raconter l’histoire qui se cache derrière certaines photos ou images emblématiques, connues ou moins connues, qui ont marqué notre société ou notre regard sur le monde.

C’est la photo la plus connue du groupe britannique mondialement célèbre The Beatles. Initialement formé en 1957 par John Lennon, sous le nom de The Quarrymen, le groupe a véritablement décollé en 1962 après l’arrivée de Ringo Starr qui a suivi la venue de Paul McCartney et George Harrison et l’adoption du nom The Beatles. Jusqu’en 1970, ils sortent plus d’une dizaine d’albums et créent plus de 200 chansons.

Les 4 musiciens font face, en plus de l’ampleur de la Beatlemania, à de nombreuses tensions personnelles, tant au niveau artistique que financier, vers la fin des années 1960, et le groupe est sur le point de se séparer. C’est sur une idée de Paul McCartney que les Beatles décident de se retrouver et de composer tous ensemble dans leur studio habituel situé sur Abbey Road à Londres. Pendant l’été 1969 ils travaillent ainsi entièrement sur de nouveaux titres qui composent leur avant-dernier album (dans l’ordre de sortie), dont le titre reprend le nom de la rue.

© Iain MacMillan - The Beatles - "Abbey Road"

© Iain MacMillan – The Beatles – « Abbey Road » – (Reproduction Bloomsbury Auctions)

C’est John Lennon qui fait appel au photographe écossais Iain MacMillan, rencontré par l’intermédiaire de sa nouvelle compagne Yoko Ono, pour la couverture de l’album « Abbey Road ». Iain MacMillan est surtout connu pour cette photo légendaire et pour quelques travaux réalisés pour le compte du couple Lennon/Ono.

Après avoir échangé quelques esquisses représentant la couverture de l’album, le photographe et les Beatles se rencontrent pour le shooting le 8 août 1969, aux alentours de 11h30 du matin pour éviter un afflux de fans, surtout présents en début d’après-midi. Iain MacMillan, monté sur un caisson de bois, n’a qu’une dizaine de minutes pour prendre la bonne photo, tandis qu’un policier essaye de réguler le trafic derrière le photographe.

L’image choisie fait donc partie d’une série de six photos révélant les coulisses de ce moment sur le passage piéton d’Abbey Road, classé Niveau II pour son « importance culturelle et historique » depuis décembre 2010. L’idée est de faire traverser les Beatles avec la même amplitude de pas, sans que le trafic ou les piétons n’encombrent trop la photo.

  • Sur la première photo, John Lennon détourne la tête tandis que Paul McCartney et George Harrison ont un pied levé. On remarque aussi une Mercedes blanche qui démarre plus loin dans la rue.
  • Sur la seconde, les 4 membres ont suffisamment d’espace entre eux, mais John Lennon en tête est le seul à avoir la bonne amplitude de pas.
  • Au moment de la troisième prise, une file composée de voitures et d’un bus à étage s’est formée dans la rue. Paul McCartney a fini par délaisser ses sandales et George Harrison n’est plus sur la même ligne que les autres.
  • Sur la quatrième photo, on peut toujours voir le même bus rouge qui patiente en fait pour observer la scène. Parmi les Beatles, une fois de plus, seul John Lennon a une amplitude assez grande alors que les trois autres sont figés à mi-course.
  • C’est la cinquième photo qui est la bonne ! Le bus est parti, et surtout les pas des 4 Beatles sont parfaitement coordonnés.
  • Sur la sixième, enfin, on remarque qu’un bus a traversé la route dans l’autre sens et s’éloigne. Bien que les musiciens soient bien coordonnés, leur amplitude de pas n’est pas assez grande.

C’est donc la cinquième photo qui est choisie, par le groupe lui-même, pour illustrer leur album. Elle est recadrée et retravaillée pour porter l’attention sur les membres du groupe. Bien que l’image paraisse simple, on remarque quelques détails à noter comme la présence de la Volkswagen Beetle blanche qui n’a aucun rapport avec le groupe, mais appartient à un résident. Après la sortie de l’album, sa plaque d’immatriculation est volée à plusieurs reprises. C’est aussi la seule photo où l’on voit Paul McCartney fumer.

En haut de la tête de Paul McCartney, près de la voiture bleue, se tiennent trois hommes qui sont en fait des décorateurs d’intérieur de retour de leur déjeuner. Enfin sur le trottoir de droite entre Ringo Starr et John Lennon se distingue la silhouette d’un autre passant, un touriste américain du nom de Paul Cole arrêté pour observer la scène. Il ne remarque sa présence sur la photo que des mois plus tard.

Par ailleurs, l’image d’Abbey Road fait couler beaucoup d’encre et est à l’origine d’une rumeur fantasque sur Paul McCartney. De nombreux fans ont commencé à prétendre que le véritable Paul McCartney avait été tué lors d’un accident de voiture en 1966 et qu’il avait été remplacé par un sosie. Ils apportent quelques arguments, dont plusieurs ne se tiennent pas, en s’appuyant sur la photo : le fait que Paul McCartney soit pieds nus fait référence à certaines cultures où l’on enterre les morts sans chaussures ; alors que Paul McCartney est gaucher, il tient sa cigarette de la main droite ; et, selon ces conspirationnistes, la plaque d’immatriculation de la VW Beetle, « LMW 28IF », indiquerait « Living McCartney Would be 28 if » sous-entendant que Paul McCartney aurait 28 ans s’il n’était pas mort… Sauf qu’en 1969, au moment du shooting, le musicien avait en fait 27 ans !

© Iain MacMillan - Reproduction, Bloomsbury Auctions

© Iain MacMillan – (Reproduction, Bloomsbury Auctions)

Une dernière anecdote entoure la composition de la jaquette d’Abbey Road. Après ce shooting avec les Beatles, Iain MacMillan cherche à prendre une photo du panneau du nom de la rue. Au moment de déclencher, une jeune femme vêtue d’une robe bleue passe devant l’objectif, ce qui irrite le photographe. Finalement c’est cette photo qui est sélectionnée pour l’image de dos de l’album.