Il est toujours bon d’étudier comment une image a été faite afin de devenir un meilleur photographe. Ces images peuvent se trouver dans des livres, des expositions, des films ou encore… dans des clips de rap ! Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à la dernière vidéo du rappeur américain Kendrick Lamar.

Bien que ce style musical ne soit pas du goût de tout le monde, il est conseillé de voir cette vidéo avec la musique. Veuillez noter aussi qu’il y a quelques scènes montrant des femmes en sous-vêtements.

Le clip du rappeur originaire de Compton en Californie, ville qui a vu naître des grands noms du rap US tels que Dr Dre, Ice Cube, etc., est une pépite de trois minutes qui peut nous apprendre beaucoup sur la composition d’une photo.

En seulement 3 minutes et 4 secondes, Kendrick Lamar réussit à capter l’attention du spectateur en alternant des plans forts et des transitions bien contrôlées. Le premier plan qui lance la chanson arrive à instaurer un mystère visuel tout en restant simple et efficace.

Cette stratégie n’est pas inconnue des photographes. Il est toujours conseillé de commencer une série photo avec l’image la plus forte afin de créer de l’intérêt. Cela vaut aussi pour l’image en « Une » d’un journal, une pochette d’album, de votre site internet ou de votre prochain livre photo.

Screen Shot 2017-04-04 at 2.25.55 PM

L'utilisation d'une lumière très directrice avec beaucoup d'espace négatif rend l'image impressionnante.

L’utilisation d’une lumière très directrice avec beaucoup d’espace négatif rend l’image impressionnante.

Si vous regardez le site du directeur vidéo du clip, Dave Meyers, vous verrez sans surprise que celui-ci est aussi photographe.

Mais concentrons-nous sur le clip. Cette petite vidéo est intéressante sur plusieurs aspects : le rythme, la composition, l’éclairage et le jeu de couleur.

Tout d’abord, parlons du rythme. À part le premier plan qui dure 12 secondes, les autres images ne durent pas plus de 5 secondes et parfois même moins d’une seconde. Les images plus travaillées et « punchées » vont aussi être celles qui dureront le plus longtemps. Cela étant dit quelques une d’entre elles, comme l’image ci-dessous dure moins d’une seconde, mais laisse largement le temps de voir ce qu’il y a à voir.

Screen Shot 2017-04-04 at 2.29.49 PM

Il est quand même important de noter que pour afficher ce plan aussi rapidement, David Meyers présente deux plans juste avant en dézoomant progressivement. Cela dit, la composition simple aide à guider l’œil là où il doit aller : sur Kendrick Lamar. Veuillez aussi noter que toutes les personnes l’entourant sont habillées en noir, tandis que lui est en blanc.

L'un des plans de transition

L’un des plans de transition

On sait déjà à peut près où se trouve le rappeur, mais la composition de l'image force le regard à aller suivre les marches au centre.

On sait déjà à peu près où se trouve le rappeur, mais la composition de l’image force le regard à aller suivre les marches au centre.

Et c’est bien ça le but : avoir toute l’attention dirigée vers le rappeur sans que cela soit aussi évident que de le mettre seul face à un fond blanc.

D’autres méthodes sont utilisées pour que l’on regarde Kendrick Lamar le plus possible. Sur la photo ci-dessous, on voit rapidement que le rappeur est la seule personne non chauve.

Screen Shot 2017-04-04 at 2.26.45 PM

Cela dit, deux autres détails accentuent l’effet voulu :

1) Seul le rappeur regarde la caméra et son regard attire donc le nôtre.

2) Le visage de ce dernier est légèrement plus exposé que les autres personnes dans la scène.

L'alignement des figurants aide aussi à guider le regard.

L’alignement des figurants aide aussi à guider le regard.

Voilà pourquoi il est intéressant d’analyser différents styles visuels et comprendre ce qui rend une image forte ou non. Ces techniques peuvent aussi bien servir à un photoreportage que pour de la photographie commerciale. Pour terminer, voici quelques exemples supplémentaires issus du clip.

Les femmes sous exposées regardent vers le rappeur qui lui est bien exposé.

Les femmes sous exposées regardent vers le rappeur qui lui est bien exposé

Screen Shot 2017-04-04 at 2.27.47 PM

Screen Shot 2017-04-04 at 2.27.47 PM

La règle des tiers est toujours simple et efficace

Screen Shot 2017-04-04 at 2.26.17 PM

Screen Shot 2017-04-04 at 2.26.17 PM

L’exposition sert beaucoup ici, mais aussi la position des jambes aide à guider le regard vers la droite

Screen Shot 2017-04-04 at 2.27.11 PM

Screen Shot 2017-04-04 at 2.27.11 PM

Ici le regard va de droite à gauche et est accentué par le fait que la personne à la capuche regarde Kendrick Lamar (qui est la seule personne en focus). L’espace vide que représente la chaise et le fait que les deux personnes les plus proches du rappeur portent des lunettes de soleil nous obligent à regarder le rappeur

Et vous, où allez vous chercher vos inspirations ?