Récemment, le Salon de la Photo 2017 a dévoilé sa nouvelle affiche pour sa prochaine édition qui se déroulera du 9 au 13 novembre 2017 à Paris, porte de Versailles. Cette photo réalisée par le jeune photographe et baroudeur français, Brice Portolano, s’ancre dans le style des affiches du salon des trois dernières années pour s’adapter à l’évolution du monde photographique lui-même en France.

L’image (en couverture) représente une jeune femme, un appareil photo à la main, qui se tient à une rambarde devant une porte de train ouverte pour pouvoir photographier l’extérieur alors que le convoi défile à toute allure. A elle seule, cette scène devient l’étendard des jeunes talents (hommes et femmes) en photographie, de ceux et celles qui prennent les routes avec leur appareil pour documenter, témoigner, partager.

Elle symbolise le renouveau de la photographie de voyage et documentaire tout en invitant à l’évasion, au voyage, à la découverte, à l’art de photographier son quotidien… Des thèmes devenus plus que récurrents dans les dernières affiches du salon et qui rappellent la rupture marquée avec les images des éditions précédant 2015.

Ce portrait s’inspire d’une des photos prises par Brice Portolano en 2014, de la jeune photographe espagnole Berta Vicente Salas, lors d’un voyage en Roumanie de Bucarest à Tulcea. Elle est issue de sa série « Eastern Stories ».

© Brice Portolano - "Eastern stories"

© Brice Portolano – « Eastern stories »

Pourquoi 2015 ? C’est cette année-là que le Salon de la Photo commissionne Théo Gosselin, photographe-voyageur et ami de Brice Portolano, pour réaliser l’affiche de l’événement. Le résultat est radicalement différent des images précédentes : une photo en plein-air, d’une jeune femme sans artifice tenant un appareil photo et qui tend la main comme pour inviter à la suivre.

affichesalondelaphoto2015

C’est une rupture avec l’ensemble des affiches ayant représenté le salon entre 2007 et 2013. Toutes ces photos étaient réalisées en studio et représentaient des modèles, fardées, maquillées, apprêtées, tenant un genre de boitier argenté stylisé en lieu d’un appareil photo compact où le nom du Salon de la photo était ajouté (sauf pour l’affiche de 2014). Ces affiches semblaient rattacher la photographie uniquement au monde du studio, de la mode, de la haute couture classique, parlant ainsi à un public plus masculin, professionnel, d’âge moyen.

Pour voir l’ensemble des affiches du Salon de la Photo, rendez-vous sur l’article qui les recense toutes.

Salon de la photo

Affiche du Salon de la Photo - 2012 - par Sonia SIEFF

Affiche du Salon de la Photo 2012 – Par Sonia Sieff

Visuel SDLP 2013reduite 18-03[6]

Affiche du Salon de la Photo 2013 – Par Thibault Stipal

Depuis 2015, avec de nouvelles affiches plus modernes, le Salon de la Photo semble vouloir atteindre un public plus élargi, s’adaptant à la popularisation et à l’évolution du monde de la photo depuis quelques années : professionnels, amateurs, hommes, femmes, jeunes et moins jeunes, et mêmes familles sont de plus en plus amenés à s’intéresser à la photo et donc à l’événement. L’affiche de 2016, réalisée par le photographe hongrois Bálint Pörneczi et qui représente une mère avec son enfant s’essayant à la photo, en est la preuve.

Affiche du Salon de la Photo 2016

Affiche du Salon de la Photo 2016 – Par Bálint Pörneczi

Les modèles également, toujours uniquement féminins (sauf pour l’enfant), sont plus actives. Elles ne sont plus seulement « modèles » justement, mais actrices de la scène photographiée, comme sur l’affiche de Brice Portolano.

Ce changement de style fait écho aux mutations progressives de la photo en France qui s’attache plus à la photo de nature, de voyage, de reportage, de la rue, en somme à la photographie de l’instant, de tous les jours, ici ou ailleurs. Des évolutions que connaît aussi la photo de studio et de portrait qui est loin d’être en reste et se popularise également. Aujourd’hui, la photographie est devenue un monde plus accessible, mais qui n’en est pas moins de qualité.

Et vous, que pensez-vous de cette évolution des affiches du Salon de la Photo ? Les dernières affiches vous parlent-elles plus ou pas du tout ?