Le Festival Photo Montier lance son 21ème concours international de photo nature pour l’édition 2017, entre le 1er mars et le 30 avril 2017, permettant aux amateurs et pros de voir leur talent récompensé. Dorénavant les 2 concours, l’un pour les participants de plus de 16 ans, l’autre pour les moins de 16 ans, sont rassemblés en une seule et même compétition.

© Greg Lecoeur - Grand Prix 2016 - "Vol de tortue - Green turtle in Tenerife"

© Greg Lecoeur – Grand Prix 2016 – « Vol de tortue – Green turtle in Tenerife »

Il est divisé en 10 catégories, dont l’une réservée à la vidéo : 1) oiseaux sauvages de pleine nature ; 2) mammifères sauvages de pleine nature ; 3) autres animaux sauvages de pleine nature ; 4) plantes sauvages de pleine nature ; 5) graphisme, forme et matière de la nature ; 6) paysages naturels du monde ; 7) séquence d’images fixes représentant une suite homogène, chronologique ou harmonieuse de 3 à 5 images sur les thèmes précédents ; 8) séquence filmée montrant une courte vidéo de nature de 90 secondes maximum sur les thèmes précédents ; 9) l’Homme et la nature ; 10) images fixes de nature revisitée.

© Marco Zamo - Prix Plante Sauvage 2016 - "Le regine - Cave del Predil in Friuli (Italie)"

© Marco Zamo – Prix « Plantes sauvages en pleine nature » 2016 – « Le regine – Cave del Predil in Friuli (Italie) »

Cependant, la photo de nature, en particulier animalière, étant souvent le sujet de débats éthiques abordés dans le « coup de gueule » de David Wolberg notamment, le concours repose sur un règlement clair et bien défini. Ainsi pour les catégories de 1 à 8, les photos doivent uniquement inclure des animaux libres et sauvages, de la flore naturelle prise dans son milieu, des éléments naturels et des paysages excluant toute présence et construction humaine. Le concours souhaite ainsi protéger l’originalité et l’authenticité de la prise de vue.

© Toine Westen - Photo sélectionnée pour "Mammifères sauvages en pleine nature" - "Macaque japonais (Snow monkey) à Jigokudani Yaen Kōen, Nagano, Japon"

© Toine Westen – Photo sélectionnée pour « Mammifères sauvages en pleine nature » 2016 – « Macaque japonais (Snow monkey) à Jigokudani Yaen Kōen, Nagano, Japon »

De légères retouches sont néanmoins autorisées : quelques modifications sur la lumière, le contraste, les couleurs, le traitement en noir et blanc, le recadrage, la correction optique, etc. Mais ces retouches ne doivent servir qu’à améliorer l’harmonie de l’image finale qui doit rester la plus fidèle possible de la prise originale dont le fichier RAW doit également être fourni.

© Martin Steenhaut - Prix "Paysages naturels du monde" - "Divine lights"

© Martin Steenhaut – Prix « Paysages naturels du monde » 2016 – « Divine lights »

Concernant la catégorie consacrée aux vidéos, la séquence filmée ne doit pas dépasser 90 secondes, tandis que les séquences de 3 à 5 images fixes doivent être harmonieuses et chronologiques. Enfin, les photos participant au thème « L’Homme et la nature » doivent se concentrer sur les relations de l’Homme et de son environnement dans un but documentaire ou militant, sans toutefois mettre en danger la nature impliquée.

© Max Meroth - Prix "Séquence d'images fixes" en catégorie jeune 2016 - "Renardeaux dans la forêt"

© Max Meroth – Prix « Séquence d’images fixes » en catégorie jeune 2016 – « Renardeaux dans la forêt »

Les gagnants du concours de Montier-en-Der seront désignés après la clôture des inscriptions par un jury composé de professionnels et de spécialistes de la faune sauvage. Différents prix et lots, de 40 000€ distribués au total, seront versés aux participants sélectionnés pour chacune des 10 catégories. Enfin leurs images feront l’objet d’une exposition lors du festival organisé entre les 16 et le 19 novembre 2017.

Voici une vidéo regroupant les films sélectionnés pour l’édition 2016 :

Pour en savoir plus sur le concours de l’édition actuelle, rendez-vous sur le site du Festival Photo Montier.

Si vous souhaitez consulter les résultats de l’année précédente, c’est ici.