Le Festival de Cannes vient de publier l’affiche officielle de sa 70ème édition, et pour l’occasion c’est la grande et sublime actrice italienne Claudia Cardinale qui a été choisie comme égérie. Mais la photo finale montre quelques différences non négligeables par rapport à l’originale.

Sur cette photo, reprise par l’agence de communication Bronx pour l’affiche, on y découvre Claudia Cardinale qui virevolte sur la terrasse d’un toit à Rome en 1959. Cependant, rapidement des tweets s’accumulent dans la journée pour dénoncer « la cure d’amincissement » et les retouches opérées sur la photo de l’actrice, pourtant connue pour sa beauté.

A lire : La mention « photo retouchée » bientôt obligatoire à côté des photos de mannequins retouchées ?

Claudia Cardinale - © Photo Archivio Cameraphoto Epoche/Getty Images

Claudia Cardinale – © Photo Archivio Cameraphoto Epoche/Getty Images

Notamment partagé par le journaliste Vincent Coquaz et le cofondateur de Vodkaster, David Honnorat sur leurs comptes Twitter, un gif animé compare les deux photos, l’originale et l’affiche, dévoilant facilement les différences. Non seulement les graphistes de Bronx semblent ne pas avoir voulu s’embêter à détourer la chevelure de la jeune femme, mais surtout ils ont modifié certains aspects de sa silhouette : sa taille, son avant-bras et ses cuisses paraissent plus fines et ses pieds plus petits. La peau de son visage et les plis de la robe ont aussi reçu un petit « lifting », certains plis et traits d’expression ayant disparus.

Ni l’équipe du Festival, ni celle de Bronx, n’ont encore voulu répondre aux réactions indignées des médias et des internautes à ce sujet.

Le choix initial du Festival pour cette photo jeune de l’actrice italienne a d’abord été porté par l’envie de créer une affiche « joyeuse, libre et audacieuse ». Claudia Cardinale, aujourd’hui âgée de 78 ans, a également réagi positivement se disant « honorée et fière d’avoir été choisie pour porter les couleurs de la 70e édition » et voyant cette photo comme une bonne représentation du Festival, « un rayonnement ».

Alors, coup d’éclat ou faux pas ? Dites-nous ce que vous en pensez !