À seulement 22 ans, la jeune photographe belge Youqine Lefevre impressionne avec son premier projet photographique, “Far from home” (Loin de la maison/famille), avec lequel elle a remporté le Prix Photoforum Pasquart 2016. Elle affiche un style photographique personnel et naturel, et aborde des thèmes intimistes, toujours avec justesse, comme les souvenirs, la mémoire, la nostalgie de l’enfance, la famille, etc.

© Youqine Lefevre - Far from home

© Youqine Lefevre – Far from home

“Far from home” est une série photo-documentaire centrée sur de jeunes enfants placés en foyers d’accueil reculés, dans les montagnes suisses, leurs parents se trouvant temporairement dans l’impossibilité de s’occuper d’eux. La photographe a donc entrepris de documenter ce moment de rupture pour les enfants, qui, affectés par cette expérience et par leur passé, grandissent un peu trop vite : plus vraiment des enfants, mais pas encore des adultes, ils se trouvent en transition entre deux mondes.

© Youqine Lefevre - Far from home

© Youqine Lefevre – Far from home

Youqine Lefevre s’inspire de son expérience personnelle et explore le monde de l’intime pour le transposer en une représentation universelle, en allant au-delà de son propre cercle familial. De par cette dimension intimiste, elle offre ainsi l’accès à des lieux qui sont dissimulés à la vue de tous, et donne à s’exprimer les non-dits et les sentiments réservés des enfants.

© Youqine Lefevre - Far from home

© Youqine Lefevre – Far from home

Les photos, capturées sur un Mamiya 7 II ou un Hassenblad, révèlent les moments de vulnérabilité et d’authenticité des jeunes, lorsqu’ils sont eux-mêmes et ne sont plus influencés par la présence de la photographe. Elles représentent leurs faiblesses, leurs incertitudes et leur fragilité, tout en faisant écho à l’omniprésence de la nature et de l’environnement. Ainsi, tout en mêlant la couleur au noir et blanc, les portraits, empreints de sensibilité, se mêlent aux photos d’ambiance de paysages, d’objets et d’intérieur.

© Youqine Lefevre - Far from home

© Youqine Lefevre – Far from home

Parmi ces objets prégnants dans la série, les pierres ont une symbolique particulière : chaque enfant se voit offrir par un éducateur une pierre brute incarnant alors sa personnalité. Ce talisman participe de la quête d’identité des jeunes et de la communication qu’ils apprennent à établir entre eux : il agit comme un catalyseur de leurs émotions, parfois exacerbées dans ce lieu isolé.

© Youqine Lefevre - Far from home

© Youqine Lefevre – Far from home

© Youqine Lefevre - Far from home

© Youqine Lefevre – Far from home

© Youqine Lefevre - Far from home

© Youqine Lefevre – Far from home

Cette série qui mélange photo-documentaire et photo d’atmosphère, voire minimaliste, prend la forme d’une véritable quête de l’intimité émotionnelle, psychologique et sensorielle. Pour découvrir l’ensemble des photos, allez faire un tour sur le site de Youqine Lefevre.