Les photos truquées sont monnaie courante sur Internet aujourd’hui, ce qui n’étonne plus personne. Mais ce n’est pas pour autant qu’elles ne sèment pas le doute. Et quand elles sont reprises par les médias traditionnels, elles nous rendent encore plus confus : réalité ou trucage, comment faire la différence ?

L’exemple qui a fait beaucoup parler de lui, c’est le selfie d’un(e) astronaute pris à l’extérieur de la Station Spatiale Internationale (ISS), avec pour arrière-plan la surface de la Terre où l’on voit un bout de l’Europe (ici la France et l’Espagne) éclairé (voir en photo de couverture de l’article). Cette photo a été reprise plusieurs fois sur les réseaux sociaux mais également sur certains médias d’information tels que CBC News : créditée en tant que photo de l’ESA, elle est légendée comme représentant Samantha Cristoforetti, une astronaute italienne qui est restée sur la Station Spatiale Internationale de novembre 2014 à juin 2015.

© Wikipedia via Wikimedia Commons - Aki Hoshide, astronaute et mécanicien japonais de l'Expedition 32 (2012)

© Wikipedia via Wikimedia Commons – Aki Hoshide, astronaute et mécanicien japonais de l’Expedition 32 (2012)

Le problème c’est qu’aucun tweet du compte de la cosmonaute ne reprend cet autoportrait, et qu’aucun moteur de recherche ne donne de résultats probants. Finalement, il s’est avéré que l’astronaute du selfie n’est pas Samantha, mais le japonais Aki Hoshide dont la photo originale se trouve sur Wikipedia. C’est à partir de cette image que l’artiste numérique et photographe Robert Jahns crée le visuel en ajoutant un arrière-plan et quelques modifications à la combinaison spatiale, et le publie sur son compte Instagram sous le titre « Happy Earth Day ».

Connu sur Instagram pour ses créations d’art visuel, Robert Jahns a pourtant vu son travail être partagé sur différentes plateformes pour finalement devenir sur un média de masse une illustration d’un article d’information sur les selfies, réels, pris par des astronautes dans l’espace.

© Thomas Pesquet, ESA/NASA (2017) - "Le selfie de l’espace, passage obligé! À part ça je vous assure, c’est un sentiment inoubliable d’être son propre vaisseau spatial !"

© Thomas Pesquet, ESA/NASA (2017) – « Le selfie de l’espace, passage obligé! À part ça je vous assure, c’est un sentiment inoubliable d’être son propre vaisseau spatial ! »

Et pourtant les selfies de l’espace sans trucage existent bel et bien ! Mais il est toujours plus prudent de se fier aux publications en ligne des intéressés eux-mêmes. Twitter devient alors un outil d’information plus pertinent que les médias conventionnels.

C’est ce que prouve les photos et informations partagées quotidiennement sur Twitter et Flickr par l’astronaute français Thomas Pesquet, en mission sur la Station Spatiale Internationale (ISS) depuis novembre dernier. Quand il poste son selfie juste avant sa sortie dans l’espace, on peut y croire un peu plus.