Hiroshi Sugimoto, né à Tokyo en 1948, est un photographe japonais qui vit aujourd’hui à New- York. Son travail s’inspire notamment de thèmes existentiels tels que le passage du temps, l’histoire de l’humanité et l’empirisme. Il fait ainsi la part belle aux paysages naturels et urbains, à l’architecture et à des lieux scéniques comme les musées et cinémas. Ses séries photographiques se font écho, explorant le rôle des éléments naturels, l’air et l’eau, dans l’existence humaine (Seascapes), ou encore les symboles de l’architecture moderne du 20ème siècle (Architecture).

hiroshi-sugimoto-theaters-07

© Hiroshi Sugimoto, Theaters

Depuis la fin des années 1970, Sugimoto a entamé une série, intitulée Theaters, dans laquelle il réalise des poses longues de vieilles salles de théâtres reconverties en cinémas et de drive-in américains. Aidé d’un appareil photo grand format de type 4×5, il capture l’ensemble de la scène en exposant le film de son appareil durant toute la durée de la séance. L’image obtenue dévoile un écran d’un blanc laiteux, unique source lumineuse plongée dans un décor sombre où se détachent des sièges vides de cinéma ou des structures extérieures, comme une aire pour enfants. La dynamique de cette série se fonde sur le jeu entre l’ombre et la lumière, offrant une atmosphère légèrement irréelle et éthérée.

hiroshi-sugimoto-theaters-05

© Hiroshi Sugimoto, Theaters

A travers ces photographies, en apparence vides d’animation, Sugimoto ne questionne pas seulement la notion de temps en photographie, souvent définie comme la prise d’un moment instantané. Il cherche aussi à représenter une histoire, celle du film visionné en lui-même, mais aussi celle de la vie, et du temps qui passe. L’écran blanc, témoin d’un trop-plein d’informations qui laisse place à du vide, agit comme une métaphore de la mémoire collective et du poids du passé sur le présent.

hiroshi-sugimoto-theaters-02

© Hiroshi Sugimoto, Theaters

Retrouvez l’ensemble des séries de Hiroshi Sugimoto sur son site internet officiel. Un tel travail peut également renvoyer au photographe Michael Wesely qui a réalisé une série de photos de la reconstruction du bâtiment du MoMA à New-York avec une très longue exposition de presque 3 ans.