L’amélioration photo en mode autopilote. A l’ouverture d’une photo, aucune option, la retouche est automatique. Voici l’expérience qui vous attend avec Photolemur, un nouveau logiciel sur Mac pour améliorer automatiquement vos images, sans aucune retouche manuelle.

Voici notre test et avis sur la première version de Photolemur.

Pour fonctionner, Photolemur tire profit de centaines d’algorithmes et de l’intelligence artificielle afin d’analyser les différents éléments présents sur votre image et vous proposer une « version améliorée » de votre image, avec un simple curseur pour rendre l’effet soit plus « réaliste », soit plus « intense ».

L’intelligence artificielle au service des photos

Photolemur est né d’une idée simple : proposer une solution unique et automatique pour améliorer les photos. La technologie derrière ce logiciel a été développée pendant plusieurs années par le CTO et cofondateur de Macphun, un éditeur spécialisé dans les logiciels de retouche photo sur Mac. L’application utilise ainsi un mélange d’intelligence artificielle et d’apprentissage machine afin d’améliorer l’image.

En beta depuis octobre 2016, Photolemur sort aujourd’hui une version finale avec des fonctionnalités déjà bien avancées. L’application permet notamment de :

  • récupérer les couleurs vives d’une image
  • améliorer le ciel
  • corriger l’exposition d’une photo
  • réduire le voile atmosphérique
  • corriger la balance des blancs et la chaleur naturelle d’une image
  • améliorer les photos de nature
  • réduire le bruit numérique
  • corriger la teinte d’une image
  • détecter les visages et corriger les imperfections
  • corriger les images JPG en enlevant les artefacts de compression
  • développer automatiquement les fichiers RAW
  • redresser l’horizon

Ce n’est pas la première application de l’intelligence artificielle au service des photos. Google et son application Google Photos et d’autres éditeurs propose depuis longtemps une fonction « auto » à leurs outils de retouche d’image, permettant d’appliquer une correction automatique de différents réglages.

Photolemur est également disponible comme extension à Apple Photos sur Mac et peut gérer les traitements par lot jusqu’à 20 photos pour le moment (plus dans les versions à venir).

Notre avis sur Photolemur

Nous avons testé Photolemur sur quelques photos en JPG et en RAW avec des sujets différents et voici notre premier avis.

Photo-1-photolemur

Jpeg sorti de l’appareil

Photo-1

Photo traitée par Photolemur

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo brute

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo traitée par Photolemur

DCIM101GOPRO

Photo brute

DCIM101GOPRO

Photo traitée par Photolemur

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo brute

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo traitée par Photolemur

Dans l’ensemble, les corrections appliquées aux images sont cohérentes, avec une augmentation du contraste, de la clarté et des ombres. L’exposition est également corrigée de manière automatique, comme sur la photo avec la plantation de riz. Photolemur a cependant tendance à pousser vers le HDR.

Avec les images sombres, Photolemur ne se comporte pas très bien : il a tendance à éclaircir les zones sombres avec comme résultat une augmentation du bruit dans les noirs, alors que pourtant il devrait appliquer une réduction du bruit. Les exifs de l’image devraient pourtant le mettre sur la voie : une photo à plus de 1600 ISO devrait par exemple être traitée de manière plus précautionneuse qu’une photo à 100 ISO.

De manière générale, Photolemur se comporte bien avec les photos qui n’ont besoin que d’un petit « coup de boost » mais pour les corrections plus importantes, le logiciel doit encore s’améliorer. Il manque à mon sens une correction des perspectives sur certaines images, potentiellement facile à appliquer si la photo dispose de données exifs comme l’objectif utilisé.

Photolemur-interface_6Photolemur-interface_7Photolemur-interface_8

Le temps de traitement d’une image unique est assez long : il faut compter l’application du traitement (quelques secondes par image) mais également le temps nécessaire à l’exportation (une quinzaine de secondes sur un Macbook Pro 13 pouces dernière génération).

Malgré tout, Photolemur reste attirant par sa simplicité et sa polyvalence. Il saura séduire les utilisateurs qui ne souhaitent pas s’occuper de la retouche de leurs photos (même à partir d’un fichier JPEG) mais veulent donner un peu de pep’s à leurs images. Il manque cependant une option permettant de doser l’intensité du filtre appliqué sur l’image, un peu à la manière d’un filtre d’opacité.

Photolemur est disponible sur Mac au prix de 49$. Jusqu’au 15 janvier 2017, une offre de Noël permet d’obtenir Photolemur à 29$ (soit 34,02€ TTC). Une version Windows semble être en cours de développement car il est possible de la précommander pour 29$