Parfois, de peuvent changer une destinée et le photographe Lucien Clergue en est l’exemple même. Né à Arles en 1934, le jeune homme se consacre d’abord à la musique en virtuose du violon avant de renoncer à sa passion pour des raisons économiques. En 1949, sa mère lui offre son premier appareil photo, il apprend alors quelques rudiments de photographie et saisit ses premières images.

Autodidacte, Lucien Clergue s’immisce dans le milieu artistique français d’après-guerre par la rencontre de Pablo Picasso à Arles, lors d’une corrida en 1953. Le jeune photographe lui présente ses photographies, l’univers sombre et poétique qui émane de ses premiers clichés se distingue du mouvement humaniste de l’époque et séduit le peintre espagnol.

Violinist with posters, Arles, 1954 © Atelier Lucien Clergue

Violinist with posters, Arles, 1954 © Atelier Lucien Clergue

Dans ce cercle privé qu’est l’art, Lucien Clergue fait également la connaissance de Jean Cocteau en 1956 et réalise durant quelques années les photographies de pièces de théâtre à Avignon et Arles. Il est introduit auprès de Max Ernst, considéré comme le premier collectionneur du photographe. La vente de ses premières photographies le convainc de quitter son travail à l’usine et de poursuivre son art comme photographe indépendant en 1959. Choix qui se confirme en 1960 lorsque l’artiste américain Edward Steichen achète neuf photographies destinées au MoMA (Museum of Modern Art) de New York.

Lucien Clergue commence dès lors à parcourir le monde avec un nouvel appareil Rolleiflex. Il est invité par les grands noms de la photographie et du cinéma pour participer à des reportages. À la fin des années 1960, il réalise plusieurs courts-métrages qui lui valent un Prix Louis Lumière et une nomination aux Oscars.

The Testament of Orpheux, Les Baux de Provence, 1959 © Atelier Lucien Clergue

The Testament of Orpheus, Les Baux de Provence, 1959 © Atelier Lucien Clergue

Toujours avec un fort attachement pour le sud de la France et sa ville natale Arles, Lucien Clergue devient Directeur artistique du Festival d’Arles où il initie en 1969, accompagné de Jean-Maurice Rouquette et Michel Tournier, les « Rencontres Internationales de la Photographie » aujourd’hui renommées « Rencontres d’Arles ».

À la fois photographe et intellectuel, son penchant pour la photographie conceptuelle lui ouvre la voie du Doctorat de 3e cycle en 1979 à l’Université de Provence, Marseille. Sa thèse « Language des Sables » est composée uniquement d’images, une première qu’il initie devant Roland Barthes, membre de son jury. Dans la continuité des expérimentations, Lucien Clergue est le premier photographe à être élu à l’Académie des Beaux Arts de l’Institut de France en 2006, dont il sera le Président pendant un an en 2013.

Language of the Sand 37 ©Atelier Lucien Clergue

Language of the Sand 37 ©Atelier Lucien Clergue

Parmi les différentes phases de sa carrière, la renommée de Lucien Clergue est associée à ses séries photographiques de nus et à l’expression qu’il donne au corps des femmes. Que ce soit sur le sable, dans les marais de Camargue ou les grandes plaines arides américaines, il propose une photographie d’où émanent sensualité et désir ; un langage charnel qui se manifeste à la veille des mouvements féministes des années 1970 et qui le pousse sur le devant de la scène.

Nude of the Sea in Genèse, 1966 ©Atelier Lucien Clergue

Nude of the Sea in Genèse, 1966 ©Atelier Lucien Clergue

Pour la plupart, des photographies en noir et blanc avec la singularité de ne jamais avoir de visages. Le travail de la lumière est ce qui transcende ses clichés, par l’ombre qui oscille sur les formes féminines dérobées à l’oeil du spectateur. Les oeuvres de Lucien Clergue se placent en suspension entre deux univers, à la fois un réalisme formel par la technique des jeux de lumière et de l’autre, une atmosphère onirique qui sublime le regard authentique d’un homme dévoué à la femme et à son corps.

Nu zébré ©Atelier Lucien Clergue

Nu zébré © Atelier Lucien Clergue

Nude in Rockport, Maine, USA, 1982 ©Atelier Lucien Clergue

Nude in Rockport, Maine, USA, 1982 © Atelier Lucien Clergue

Two nudes at the studio, Los Angeles, 2005 / Two nudes in New York, 2002 © Atelier Lucien Clergue

Two nudes at the studio, Los Angeles, 2005 / Two nudes in New York, 2002 © Atelier Lucien Clergue

Lucien Clergue est considéré comme l’un des grands photographes français du XXe siècle avec une ode à la sensualité que l’esprit le plus chaste ne saurait nier.

Retrouvez l’ensemble des séries de nus sur le site internet dédié au photographe, ainsi que tous les autres travaux réalisés par l’artiste durant sa fructueuse carrière.