La masterclass de Studio Jiminy sur la photographie de paysage vient de sortir. L’occasion de suivre le photographe Frédéric Lefebvre sur les falaises d’Etretat pour 3 jours de photo sur le terrain.

Pour cette nouvelle masterclass, Studio Jiminy a mis les petits plats dans les grands. Au programme, 3 heures de cours vidéos immersifs (prise de vue, revue et développement des images), des podcasts live et un guide complet de 200 pages. De quoi bien progresser en photo de paysage.

Voici notre revue complète de la masterclass.

À propos de Frédéric Lefebvre

Frédéric Lefebvre, à ne pas confondre avec l’homme politique, est un photographe français qui s’est spécialisé dans la photographie de paysage. Il a d’ailleurs été maintes fois récompensé à Montier-en-Der, le festival de la photo animalière et de nature. Le portrait qui lui est dédié dans l’exposition photo de Studio Jiminy permet de découvrir son travail et ses photographies. On remarque ainsi que Frédéric Lefebvre n’a pas froid aux yeux et affectionne particulièrement les paysages nordiques où la température passe souvent dans le négatif.

La photo de paysage sur le terrain

Dans cette masterclass, l’équipe de Studio Jiminy est partie trois jours aux côtés de Frédéric Lefebvre sur les falaises d’Etretat en Normandie. L’objectif de cette petite expédition était de photographier les falaises d’Etretat avec la plus belle lumière, que ce soit tôt le matin ou à la tombée de la nuit. Ce qui n’est pas chose facile, car ces falaises ont tellement été photographiées.

Cette masterclass se compose de plusieurs parties :

  • l’expo photo qui permet de découvrir un peu plus en détail le photographe, son approche et son regard
  • les différents chapitres en vidéo
  • les discussions, avec des podcasts vidéos (en direct)
  • un guide complet de 200 pages pour approfondir le sujet

Cinq chapitres pour une aventure photographique

Cette masterclass en ligne se divise en 5 chapitres, suivant les différents moments sur le terrain.

Le premier chapitre, le plus théorique, aborde la préparation du photographe et le matériel qu’il utilise. Frédéric Lefebvre a beaucoup d’expérience en photos de paysage et ne part jamais sans avoir fait de repérages (photos, cartes, horaires des marées si c’est sur la côte, course et orientation du soleil, etc.). Les préparations peuvent prendre du temps, mais permettent de ne pas gâcher le temps présent sur le lieu, tout en étant préparé aux différents scénarios possibles. Pour cette session à l’Etretat, les horaires de la marée ainsi que la course du soleil sur les falaises ont été déterminants.

© Frédéric Lefebvre

© Frédéric Lefebvre

Ensuite, Frédéric présente son matériel photo dédié à la photographie de paysage : boîtier et objectifs, filtres, flash, énergie, déclencheur, nettoyage, quelques conseils d’habillage – le photographe marche beaucoup – et l’organisation de son sac. Ici aussi, mieux vaut être bien équipé, notamment lors d’expéditions dans des conditions climatiques difficiles, et le photographe partage ses astuces et techniques éprouvées sur le terrain.

Dans le second chapitre, on entre dans le vif du sujet avec une première sortie photo de nuit pour faire un repérage sur le terrain. Oui, le premier repérage de Frédéric se fait de nuit… car il cherchera à photographier les falaises d’Etretat après le coucher du soleil, à l’heure bleue, lorsqu’un bleu intense et électrique inonde le ciel. Cette première rencontre avec le terrain est importante et aura permis au photographe de sélectionner deux images qu’il édite et décrypte pour nous. Il est important de noter qu’une sortie repérage peut parfois se transformer en mine d’or et il n’est pas rare de se retrouver avec les meilleurs clichés pris à ce moment.

« C’est la lumière qui fait la photographie de paysage plus que le paysage en lui-même »

Ce chapitre terrain, comme les 3 suivants, est composé d’une vidéo réalisée sur le terrain, puis d’une revue des photos prises afin de faire une sélection des clichés retenus. On passe ensuite au développement RAW, à la retouche et à l’explication de la composition de ces images. Le processus est bien rodé et permet de mieux comprendre le choix du photographe – on oublie trop souvent que pour une photo sélectionnée, un photographe en laisse plusieurs dizaines de côté.

Petite citation attrapée au passage : « les photos, c’est un peu comme les crêpes, les premières ne sont jamais réussies » lorsque le photographe découvre à l’arrière de son écran d’appareil que les premières images étaient floues. La raison : le verrouillage du miroir avant le déclenchement n’était pas activé.

Pour sa revue et son développement, Frédéric Lefebvre utilise DPP4 (Digital Photo Professional 4) de Canon et Photoshop. DPP4 est un logiciel fourni gratuitement par Canon et qui permet le développement RAW avec toutes les subtilités du boîtier Canon (profils d’objectifs et corrige leurs défauts, selon Frédéric).

Personnellement, je ne comprends pas trop pourquoi le photographe n’est pas passé sous Lightroom pour le développement de ses images, car DPP4 dispose d’une ergonomie très discutable et me paraît bien moins efficace en terme de flux de travail. Mais comme j’ai pu le voir dans les différentes Masterclass de Studio Jiminy, on est souvent étonné en voyant les photographes et leurs outils numériques. Tant que la photo sortie est bonne, peu importe l’outil ? Dans tous les cas, le photographe est très didactique dans son utilisation des logiciels.

Troisième chapitre, au petit matin. Réveil réglé pour 4 heures du matin, ça pique un peu. Quoi que, Frédéric Lefebvre est un habitué des réveils matinaux, promesses de photographies sensationnelles, si les conditions météo sont présentes. Mais cette fois-ci, le ciel est couvert, et il faudra donc composer avec. Malgré cela, en utilisant un filtre photo pour assombrir le ciel blanc sans intérêt, Frédéric Lefebvre arrive à sortir des images intéressantes.

© Frédéric Lefebvre

© Frédéric Lefebvre

Dans le quatrième chapitre, le photographe ressort en fin d’après-midi – après une longue sieste – pour partir à la chasse à l’éclaircie afin de capturer le soleil venant tapé sur les falaises. Le repérage en matinée portera ses fruits et permettra de réaliser quelques photos intéressantes, avec une éclaircie inattendue.

© Frédéric Lefebvre

© Frédéric Lefebvre

Enfin, dans le dernier chapitre, intitulé « Les pieds dans l’eau », l’équipe de tournage suit Frédéric sur la plage, en passant par le Trou à l’homme, un tunnel perçé pour accéder à une plage confidentielle offrant un point de vue imparable sur l’Arche et l’Aiguille d’Etretat. Accès difficile, uniquement à marée basse, mais récompense au rendez-vous avec de magnifiques images durant l’heure bleue.

© Frédéric Lefebvre

© Frédéric Lefebvre

Dans l’ensemble de ces vidéos, on peut découvrir et apprendre de nombreuses choses concernant la photo de paysage, comme notamment :

  • l’importance du repérage
  • l’utilisation des filtres pour dynamiser les photos de paysage et récupérer du détail dans les ciels blancs
  • l’usage du plein format pour véritablement exploiter le grand-angle (sans crop)
  • apprendre à connaître la lumière
  • des astuces de traitement d’image, dans Photoshop notamment

Cette masterclass est aussi et surtout une expérience : accompagner un photographe professionnel lors d’un reportage en extérieur, avec des commentaires sur le terrain. Studio Jiminy porte donc encore une fois bien son nom – Jiminy Cricket est la bonne conscience pleine de sagesse qui accompagne Pinocchio dans le dessin animé de Walt Disney.

La réalisation des vidéos est encore une fois réussie, malgré les difficultés rencontrées, notamment en pleine nuit pour la mise au point. Par contre, les vidéos de « postproduction » du photographe pourraient encore être améliorées, avec notamment une qualité audio supérieure et constante pour les explications du photographe. Studio Jiminy, si tu nous entends.

Les podcasts

En complément des vidéos, Studio Jiminy propose des podcasts où le photographe et l’équipe discutent librement du sujet abordé dans la masterclass, que ce soit sur la prise de vue, la technique, la préparation ou bien l’approche du photographe.

Sur cette masterclass, Studio Jiminy a tenté quelque chose de nouveau en proposant le premier podcast en vidéo en direct sur Facebook. Il est donc accessible librement sur leur page Facebook et vous pouvez y accéder ci-dessous :

Photo de paysage avec Frédéric Lefebvre

Publié par Studio Jiminy sur jeudi 13 octobre 2016

Deux autres podcasts sont également prévus avec Frédéric Lefebvre : un sur le repérage et la préparation en amont de la session photo et l’autre sur la prise de vue sur le terrain.

À emporter, un guide complet de 200 pages !

Si chacune des masterclass Studio Jiminy comporte une partie « à emporter » composée de fiches pratiques, cette masterclass sur la photo de paysage propose un guide complet de 200 pages au format ebook (PDF).

On ne va pas vous le cacher, ce livre numérique est une véritable mine d’informations pour la photographie de paysage. On a sûrement oublié de vous le préciser, mais Frédéric Lefebvre est également l’auteur d’un premier livre « La photo de paysage » publié en 2010. Le guide complet proposé dans le cadre de cette masterclass est une version « remasterisée » de ce livre avec les chapitres suivants :

  • choisir la date et le lieu de son voyage
  • matériel du photographe de paysage
  • préparer votre voyage et votre itinéraire
  • optimiser votre présence sur le terrain
  • utiliser votre matériel sur le terrain
  • la prise de vue sur le terrain.

Je n’ai pas lu entièrement cet ouvrage (c’est en cours), mais mon premier avis est très positif. Frédéric Lefebvre a déjà fait ses preuves en librairie et ce livre numérique est un complément appréciable pour aller plus loin dans la photographie de paysage.

Que penser de cette masterclass sur la photo de paysage ?

  1. Aller à Etretat pour découvrir ce magnifique paysage !
  2. Plus sérieusement, faisant déjà beaucoup de photos de paysage, je trouve que cette masterclass remplit parfaitement son rôle en offrant une approche accessible, simple et complète de la photographie de paysage à un amateur ou quelqu’un qui débute. A mettre entre les mains des amoureux de paysage, de nature et de grands espaces.
  3. La qualité et la réalisation des vidéos du Studio Jiminy sont toujours aux petits oignons.
  4. Un livre sur la photo de paysage offert (alors qu’il pourrait coûter une vingtaine d’euros) c’est bon à prendre et très utile !

La masterclass photo de paysage est en accès libre sur le site de Studio Jiminy, mais l’ensemble de son contenu n’est disponible qu’aux abonnés de Studio Jiminy. Le site dispose déjà de 6 masterclass en ligne (photo de rue, photo de nuit, portrait en studio, nu en studio, bases de la photo et macro) et fonctionne avec plusieurs offres d’abonnement, à partir de 30€ pour 1 mois d’accès immédiat à toutes les masterclass jusqu’à un pass 12 mois à 150€ (ou 12,5€ par mois) pour se former sur la durée et surtout découvrir toutes les nouvelles masterclass.


Pour information, Phototrend est partenaire de Studio Jiminy et tout au long de l’année nous vous proposerons de suivre le projet avec du contenu en avant-première, des revues des différents épisodes, des interviews des photographes et bien plus…