La photokina est sûrement l’événement le plus attendu dans le monde de la photographie. Il a lieu tous les deux ans à Cologne et cette année, l’édition 2016, qui a lieu du 20 au 25 septembre, nous a réservé de belles annonces et nouveautés que nous allons vous présenter dans cet article.

Photokina2

Si certains produits vous intéressent, vous aurez sûrement la possibilité de les retrouver au Salon de la Photo 2016 qui aura lieu du 10 au 14 novembre au Parc des Expositions à Paris. Phototrend vous offre d’ailleurs votre entrée gratuite.

[nextpage title= »Les annonces de Canon, DJI et Fujiflm »]

Les annonces de Canon

Nouvel hybride Canon EOS M5

Canon sort enfin un nouveau boîtier hybride, l’EOS M5. Ce boîtier, de la gamme EOS M, dispose d’un capteur APS-C de 24 Mpx avec un AF Dual Pixel, le même qui équipe le Canon EOS 80D. Le capteur est épaulé d’un processeur DIGIC 7 et l’autofocus se veut rapide. La rafale est de 7 i/s. L’EOS M5 intègre enfin un viseur électronique, de 2,36 millions de points, avec également un flash intégré (absent sur le premier EOS M) et un écran tactile inclinable.

L’ergonomie de ce boîtier est très proche des reflex Canon. Sur la balance, seulement 415g. L’EOS M5 sera disponible à partir de novembre au prix de 1130€ boîtier nu ou 1250€ en kit avec un objectif 15-42mm f/3.5-5.6. Ce boîtier sera compatible avec les objectifs EF et EF-S de Canon à l’aide d’une bague d’adaptation.

Nouvel objectif EF 70-300 mm f/4-5.6 IS II USM avec écran LCD

Voici la seconde version du 70-300 mm f/4-5.6 de Canon. Cet objectif, équipé d’une stabilisation optique, dispose également d’une nouvelle formule optique et de nouveaux mécanismes pour de meilleures performances. Parmi les nouveautés, l’ajout d’un petit écran LCD sur le dessus de l’objectif (cela nous rappelle les objectifs Zeiss Batis). L’écran affiche la focale exacte utilisée (ou la focale équivalente si utilisé sur un reflex au format APS-C), la profondeur de champ, la distance de mise au point, etc.

L’objectif Canon EF 70-300 mm f/4-5.6 IS II USM sera vendu au prix de 590€ à partir de décembre 2016.

Nouveau reflex plein format Canon EOS 5D Mark IV

En avance sur la Photokina, Canon a annoncé le 5D Mark IV et 2 nouveaux objectifs de série L : le 24-105 mm f/4L IS II USM EF et le 16-35 mm f/2.8L III USM EF. Plus d’informations dans notre article sur ce sujet.

Les annonces de DJI

Nouveau stabilisateur OSMO Mobile

Après avoir lancé le DJI Osmo, une caméra portable stabilisée à l’aide d’une poignée type Gimbal (lire notre test), DJI a annoncé en cette fin d’été l’arrivée du Osmo Mobile, un équivalent de l’Osmo classique sans caméra, puisque c’est la caméra du smartphone qui sera utilisée à la place. Plus d’informations dans notre article sur ce sujet.

Les annonces de Fujifilm

Développement d’un boîtier moyen format Fujifilm GXF50s

On ne l’avait pas vu venir ! Fujifilm a annoncé durant la photokina le développement d’un nouveau boîtier dans un nouveau format : le Fujifilm GFX 50s. Derrière ce nom qui ressemble à un produit Panasonic, on trouve un appareil photo hybride moyen format. Oui, Fujifilm ne se lance pas dans le plein format, mais passe tout de suite l’étape du dessus, comme pour anticiper les besoins futurs des photographes.

Ce boîtier moyen format dispose d’une nouvelle monture et de nouveaux objectifs : G Mount. Avec les premières présentations, on découvre un gabarit véritablement miniaturisé : le GXF50s fait la même taille qu’un Nikon D810 (plein format). Le capteur du moyen format de Fujifilm fait 43,8 x 32,9 mm, soit une surface 3,5 plus importante qu’un APS-C et 66% plus importante que le plein format 24 x 36 mm. Au total, 51,4 Mpx, mais pas de matrice X-Trans comme Fuji sait le faire. A la place, il faudra compter sur un capteur CMOS « traditionnel ».

Avec le GFX 50s, Fuji lance donc la nouvelle gamme GFX. Ce premier boîtier devrait sortir en juillet 2016, avec trois optiques : 63 mm f/2, 32-64 mm f/4 et 120 mm f/4 Macro. On ignore encore le prix de lancement, même si Fuji a annoncé que le kit de base sera aux alentours de 10 000€ avec un objectif 63mm f/2 et le viseur électronique.

Développement d’un format Instax carré : appareil et film

En plus de son annonce fracassante (voir ci-dessus), Fujfilm a fait une annonce à la photokina concernant la photographie instantanée. Fuji est en plein développement d’un appareil photo Instax au format carré, avec bien entendu un film Instax Square.

Cette nouvelle génération d’appareils Instax devrait sortir au printemps 2017. Pas plus de détails, si ce n’est une page sur le site Fujifilm pour nous faire attendre.

[nextpage title= »Les annonces de GoPro, Leica et Nikon »]

Les annonces de GoPro

GoPro Karma, le premier drone de GoPro

GoPro a (enfin) annoncé Karma, son premier drone. En arrivant un peu plus tard sur ce marché, GoPro a eu le temps d’étudier ses concurrents, et notamment DJI. Avec Karma, GoPro propose un ensemble modulaire. Le drone est compact (il se range facilement dans un sac de transport, bien plus compact qu’un drone DJI grâce à ses bras repliables) et est composé d’un système astucieux de stabilisation. Inspiré du DJI Osmo, le bras gérant la stabilisation de la caméra sur le drone se détache de Karma pour servir de grip stabilisé. Pour le reste, il s’agit d’un drone « standard ».

Il est équipé d’une télécommande avec un petit écran pour le contrôle en l’air et affiche une autonomie de 20 min. Un GPS est intégré au Karma mais ce dernier ne possède pas de suivi automatique du sujet (mode Follow me) ou de fonction d’évitement d’obstacles.

Il peut fonctionner avec les dernières caméra GoPro Hero5 Black et Silver ou bien les Hero4 Black et Silver.

Le Karma sera disponible à partir du 23 octobre au tarif de 870€ seul et 1200€ avec une caméra GoPro Hero5 Black. Le Karma Grip pourra être acheté seul pour 400€.

GoPro Hero5 Black et Session

Avec l’annonce de son nouveau drone Karma, GoPro a également présenté ses 2 nouvelles caméras embarquées, les GoPro Hero5 Black et Hero5 Session. Les deux caméras devient étanches jusqu’à 10 mètres sans nécessiter de caisson étanche et sont équipées du Wifi, Bluetooth ainsi que d’une nouveauté intéressante : le contrôle vocal. Il devient ainsi possible de filmer ou prendre une photo sans toucher l’appareil, simplement en parlant à la GoPro. De nouveaux micros ont été intégrés pour un son de meilleure qualité. Une stabilisation (électronique) permet de stabiliser vos vidéos. Il sera cependant conseillé d’utiliser une stabilisation mécanique, par exemple la nouvelle poignée Karma Grip.

La Hero5 Black filme en 4K et capture des photos en 12 Mpx, y compris au format RAW ou en HDR. Elle dispose d’un capteur GPS qui permet de géolocaliser les images et vidéos. Elle dispose d’un écran tactile à l’arrière.

La Hero5 Session filme également en 4K mais a un nombre d’images par seconde plus faible dans les résolutions 1440p et 1080p par rapport à la Black. Elle ne dispose pas d’écran tactile, ne permet pas de prendre des photos au format RAW.

Nouveauté : les deux modèles permettent d’envoyer en Wifi les images et vidéos dans le Cloud via le service GoPro Plus.

La GoPro Hero5 Black sera disponible à partir du 2 octobre pour 430€ et la version Session sera proposée à 330€.

Les annonces de Leica

Leica Sofort, l’entrée de l’allemand dans l’instantané

Leica vient de lancer son premier appareil photo instantané, le Leica Sofort. L’appareil ressemble beaucoup au Fujifilm Instax Mini 90 Neo Classique. Plus d’informations dans notre article sur ce sujet.

Les annonces de Nikon

Nikon KeyMission : 3 nouveaux modèles

Cette année, Nikon n’a dévoilé aucun boîtier photo durant la photokina mais s’est bizarrement contenté de présenter 3 versions de sa KeyMission, caméra vidéo étanche. Il y a bien entendu la version 360°, annoncée au CES 2016 et capable de filmer en UHD à 360°. Cet appareil a pris un peu de retard dans sa commercialisation, comme la gamme Nikon DL et est annoncée pour novembre, au tarif de 499€.

Deux autres versions, 80° et 170° viennent combler l’attente.

La version 80° est équipée d’une caméra de 12 Mpx capable de filmer en HDTV (mode selfie avec une caméra frontale de 5 Mpx). Elle est étanche à 1m et résiste aux chocs légers (chute de 1,5m). Comme sa grande soeur la 360°, elle est équipée du Wifi et du Bluetooth pour la connexion Snapbridge. Elle sera disponible pour 300€ à partir du mois de novembre 2016.

La version 170°, plus traditionnelle, ressemble à une caméra d’action type GoPro. Elle filme en UHD à 30i/s et jusqu’à 120 i/s en 1080p. Son boîtier est étanche jusqu’à 10m et il est possible d’utiliser un caisson pour descendre à 40m. A l’avant, une optique Nikkor ouvrant à f/2.8. A l’arrière, un écran LCD pour visualiser ses images. Le KeyMission 170° est également compatible SnapBridge et sera proposée à 400€ en novembre 2016.

[nextpage title= »Les annonces d’Olympus, de Panasonic et de Polaroid »]

Les annonces d’Olympus

Développement de l’OM-D E-M1 Mark II

On attendait le remplaçant de l’OM-D E-M1. Olympus a profité de la photokina pour présenter l’OM-D EM-1 Mark II. On sait que pour Olympus, l’OM-D E-M1 est son boîtier le plus performant. Avec cette évolution Mark II, Olympus proposera un boîtier plus rapide avec une qualité d’image annoncée comme supérieure – qui aura cru au contraire.

L’OM-D E-M1 sera équipé d’un capteur micro 4/3 de 20 Mpx. Les performances d’autofocus et de vitesse de prise de vue en rafale sont impressionnantes sur le papier. L’AF dispose de 121 collimateurs en croix à détection de phase. Le processeur TruePic VIII permet de réaliser des rafales à 18i/s avec AF en continu et jusqu’à 60i/s une fois l’AF et la mise au point verrouillés. Il s’agit de vitesses de rafale en mode silencieux, donc avec l’obturateur électronique. Le boîtier dispose également d’une fonction capable d’enregistrer 14 images avant le déclenchement.

Pour le reste, le boîtier reprend un système de stabilisation du capteur sur 5 axes. Un double slot SD (compatible UHS-II uniquement sur le slot 1) est présent pour plus de liberté lors de l’enregistrement de vos images (duplication, débordement, enregistrement double selon la qualité). La batterie est annoncée comme plus performante avec un chargement rapide de moins de 2 heures. Le boîtier résiste toujours aux éclaboussures, à la poussière et au gel.

Le boîtier n’est pas encore finalisé et aucun prix ou disponibilité n’a été annoncé.

Mise à jour 02/11/16 : L’OM-D E-M1 Mark II sera disponible à partir du mois de décembre 2016 en boîtier nu à 1 999 €, ou en kit avec le M.ZUIKO DIGITAL ED 12-40mm 1:2.8 PRO à 2 599 €.

Nouveaux objectifs : Zoom ED 12-100mm f/4 IS, 30mm f/3.5 Macro et 25mm f/1.2

A quoi sert un appareil compact et léger si les zooms sont lourds et encombrants. Pour répondre à cette remarque, Olympus sort un nouveau zoom 12-100mm (équivalent 24-200mm en 24×36) à ouverture constante f/4. C’est un objectif qui couvre une plage de focale très large avec une qualité pro (f/4 constant), un système de stabilisation optique, une construction étanche et une distance de mise au point minimale de 1,5cm.

L’objectif M. Zuiko Digital ED 12-100mm f/4 IS Pro sera disponible à partir du mois de novembre 2016 au prix public de 1299€.

Deux autres objectifs fixes ont été annoncés : le 30mm f/3.5 Macro et le 25mm f/1.2 pour portraits. Ces deux objectifs, équivalents à un 60mm et un 50mm, sont bienvenus dans la gamme d’objectifs Micro 4/3. L’objectif 30mm macro dispose d’une distance de mise au point minimale de 9,5cm avec un rapport de grossissement de 2.5x. Pour les portraits, le 25mm f/1.2 est très lumineux et dispose d’une construction étanche et solide (410g) avec pas moins de 19 lentilles.

L’objectif M. Zuiko Digital ED 30mm f/3.5 Macro est disponible dès maintenant au tarif de 299€ alors que l’objectif M. Zuiko Digital ED 25mm f/1.2 Pro sera disponible à partir d’octobre au tarif un peu élevé de 1299€.

Flash FL-900

Pour compléter le nouveau OM-D EM-1 Mark II, Olympus lance son flash professionnel FL-900. Son nombre guide est de 58 à ISO 100. Le flash permettra la prise de vue en rafale ultra-rapide (pas de chiffre annoncé pour le moment) et résiste à la poussière, aux éclaboussures et au gel (-10°C). Il est compatible TTL-Auto ainsi que manuel et peut servir d’éclairage constant en vidéo grâce à sa LED offrant un éclairage de 100 Lux à 1m. Son poids est de 382g (hors batteries).

Le flash FL-900 sera disponible à partir du mois de décembre 2016 au prix public de 599€.

Olympus PEN E-PL8

Après l’E-PL7, Olympus renouvelle son petit COI dont l’argument principal était son écran orientable pensé spécialement pour la prise de selfies. Avec le PEN E-PL8, Olympus renouvelle son boîtier tout en conservant l’écran orientable et tactile, le capteur Micro 4/3 de 16,1 Mpx.

Son design et sa finition cuir l’orientent vers un public soucieux d’avoir un beau boîtier. Olympus indique même que le boîtier « marie des courbes clairement féminines à des fonctionnalités sociales idéales pour les blogueurs, les fashionistas et les Millennials ». Et en effet, en plus d’être léger et compact, il dispose de nombreux accessoires Fashion pensés pour s’adapter au style du photographe. Au niveau utilisation, l’appareil dispose de filtres et de fonctions d’assistantes à la prise de vue (photo story, live guide, fonction e-portrait, détection des yeux, etc.) qui le placent parmi les appareils photo les plus accessoires (surtout pour les selfies).

Le PEN E-PL8 est disponible à partir du mois d’octobre 2016 dans trois coloris : blanc pur, noir et argent ou en « marron vintage ». Le boîtier coûtera 449 € nu ou 599 € avec un objectif M.ZUIKO DIGITAL ED 14-42 mm 1-3.5-5.6 EZ Pancake.

Service Pro chez Olympus

En parallèle de son OM-D EM-1 Mark II, Olympus annonce des services aux professionnels (équipés de l’OM-D E-M1 Mark II) : extension de garantie, prise en charge des frais d’envoi en cas de réparation, prêt d’un matériel pendant les réparations, entretien et assistance. Trois niveaux existent : Standard Plus (gratuit), Advanced et Elite. Une manière pour Olympus de séduire les professionnels qui affectionnent ces services essentiels.

Les annonces de Panasonic

Panasonic Lumix FZ2000

Les hybrides n’ont pas dit leurs derniers mots. Panasonic annonce le Lumix FZ2000, successeur du FZ1000. L’appareil dispose d’un capteur 1 pouce de 20,1 Mpx et d’un zoom 20x (équivalent 26-520mm en 24×36) avec une ouverture glissante de f/2.8-f/4.5. L’appareil utilise la double stabilisation de Panasonic sur 5 axes et offre une sensibilité max de 25600 ISO. L’écran orientable de 3 pouces devient également tactile. Pour la visée, le FZ2000 fait jeu égal avec le FZ1000 et son viseur éléctronique OLED de 2,36 millions de points.

La 4K est toujours là, avec en plus la Photo 4K (possibilité d’extraire une photo à 30 i/s depuis une séquence) et la fonction Post Focus. L’appareil est équipé du Wifi uniquement (au revoir le NFC).

Au final, ce boîtier doté d’un zoom hypercompact saura sûrement satisfaire les amateurs à la recherche d’un objectif à tout faire. L’appareil est également grandement personnalisable grâce à 10 boutons Fn placés sur l’appareil et le côté de l’objectif.

Le Lumix FZ2000 sera disponible à partir du mois de novembre au prix de 1300€.

Panasonic G80

Avec le G80, Panasonic propose un nouveau boîtier complet qui a tout pour plaire. Il reprend énormément de l’ergonomie du G7 en ajoutant une protection tout temps. Le capteur est également le même que pour le G7 – capteur Micro 4/3 de 16 Mpx sans filtre passe-bas – la double stabilisation (Hybrid IOS) en plus. Les fonctions de base de Panasonic – Photo 4K et Post Focus – sont également présentes. Côté réactivité, le G80 utilise un système AF à détection de contraste accompagné d’un système évitant le pompage lors de l’objectif lors de la mise au point – pratique en vidéo.

En parlant de vidéo, le boîtier filme en 4K UltraHD (3840x2160px) jusqu’à 30 i/s.

L’autonomie étant le point faible des hybrides, Panasonic a travaillé sur un mode éco capable de désactiver différentes fonctions (écran et viseur, les deux plus importants consommateurs) lorsque vous ne les utilisez pas. Le résultat est une autonomie multipliée par 3, à 900 photos. Dans les faits, ce chiffre est un maximum possible, et il est quasi certain que vous serez bien en deçà.

Le Panasonic G80 sera disponible à partir de la fin octobre pour 900€ nu, 1000€ en kit avec le 12-60mm f/3.5-5.6 et 1300€ avec l’objectif 14-140mm.

Panasonic Lumix LX15

Depuis quelques années, le marché des compacts experts se développe très bien, notamment grâce à Sony et son RX100. Chez Panasonic, le nouveau LX15 vient rebattre les cartes. L’appareil est doté d’un capteur 1 pouce de 20,1 Mpx, le même que le FZ2000 fraîchement annoncé. L’appareil utilise un zoom 3x équivalent à un 26-78mm f/1.4-2.8, une optique Leica DC Vario-summilux plutôt lumineuse. Il dispose d’un écran tactile et orientable à 180° qui fait aussi office de viseur, rappelons-le. Le LX15 filme en 4K UHD, dispose du mode Photo 4K, du Post Focus et du Wifi.

En rafale, l’appareil est capable de photographier à 50 i/s avec obturateur électronique ou 10 i/s avec l’obturateur mécanique.

Le Lumix LX15 sera disponible à partir de novembre 2016 au prix de 699€.

Développement du Panasonic GH5

Durant la photokina, Panasonic a un peu levé le voile sur le GH5, son prochain boîtier prévu pour le premier semestre 2017. L’appareil misera tout sur la partie vidéo, avec notamment la possibilité de filmer en 4K jusqu’à 60 i/s, une première pour un appareil de ce format. En photo, l’appareil annonce également l’arrivée du mode Photo 6K, permettant d’extraire une photo en 6K (18 Mpx) d’une rafale de 30 i/s, ou même une photo en 4K (8 Mpx) d’une rafale de 60 i/s en Photo 4K.

Aucun prix n’est encore annoncé, mais Panasonic montre une fois de plus qu’il est capable de continuer à faire bouger le marché de la vidéo avec un boîtier compact et relativement abordable. Le boîtier devrait cependant sortir aux environs de 2000€.

Plus d’infos en fin d’année, peut-être au Salon de la Photo de Paris ?

Les annonces de Polaroid

Polaroid Snap Touch, l’instantané numérique

Après avoir sorti le Polaroid Snap, la marque revient avec un nouvel appareil « instantané digital », le Polaroid Snap Touch. Cet appareil permet de réaliser des photos et de les imprimer sur du papier ZINK sans encre (2×3 pouces) en une minute.

Par rapport au Snap, le Snap Touch dispose d’un écran tactile et d’une connexion Bluetooth ce qui lui permet de contrôler les réglages facilement et également d’accéder aux photos présentes sur votre smartphone. Ainsi, l’appareil instantané devient également une imprimante instantanée.

Le Snap Touch dispose également d’une résolution de 13 Mpx contre 10 Mpx et peut sauvegarder les photos sur une carte microSD.

L’appareil Snap Touch est vendu en précommande à 180$ sur le site de Polaroid.

[nextpage title= »Les annonces de Samyang, SanDisk, Sigma et Sony »]

Les annonces de Samyang

Samyang, constructeur coréen d’optiques manuelles, a décidé de faire parler la poudre en 2016 en annonçant de nouvelles optiques manuelles ET autofocus.

Nouvelle gamme Samyang Premium MF

En plus d’avoir annoncé récemment des objectifs autofocus pour la monture FE de Sony, Samyang lance de nouveaux objectifs avec sa nouvelle gamme Premium. L’objectif : proposer des optiques d’exception pour boîtiers reflex plein format. Le design de cette gamme s’inspire beaucoup des objectifs construits par Zeiss, sûrement pour insister sur la qualité de fabrication optique.

Les deux premières optiques, Samyang Premium MF 85 mm f/1.2 et Samyang Premium MF 14 mm f/2.4 viennent renouveler les Samyang 85 mm f/1,4 AS IF et Samyang 14 mm f/2,4 ED AS IF UMC.

Le 85 mm f/1.2 se place en confrontation frontale avec le seul objectif aux spécifications similaires, le Canon EF 85 mm f/1.2 L II USM, la mise au point en moins. En effet, la gamme Premium MF de Samyang est, dans le pur style Samyang, composée d’objectifs manuels.

Désormais, il faudra compter Samyang sur la liste, mais sans motorisation AF. En effet, le 85mm f/1.2, dans le pur style Samyang, est manuel. L’objectif est constitué de 10 lentilles, en 7 groupes, avec 1 lentille asphérique et deux lentilles à haute réfraction. Sur la balance, l’objectif fait 1050g, pour un prix inconnu. Réussir une mise au point manuelle à f/1.2 risque de s’avérer compliqué, surtout sur un boîtier qui n’est pas équipé du focus peaking et à main levée.

Pour le 14mm f/2.4, Samyang a tout simplement construit un objectif sans équivalent à ce jour pour un capteur 24×36. L’optique est composée de 18 éléments, en 14 groupes, avec 1 lentille asphérique hybride, 2 lentilles en verre à faible dispersion et 1 lentille à haute réfraction. L’ensemble pèse son poids, avec 791g. La distance minimale de mise au point est de 28cm.

Ces deux objectifs seront compatibles Canon EF, Nikon FX et Sony FE. D’autres informations arriveront sûrement d’ici la fin de l’année.

Les annonces de Sandisk

SanDisk Extreme Pro 1 To

SanDisk, spécialiste des cartes mémoires et autres supports de stockage flash, vient de présenter le prototype de sa carte mémoire SDXC de 1 To. 1 To dans une carte SD.

Malheureusement, pas plus d’informations sur ce produit qui est encore à l’état de prototype. On ignore également son futur prix, même si une chose est sûre : cette carte SD sera chère. La version 512 Go, annoncée à la photokina 2014, est actuellement vendue plus de 450€.

Les annonces de Sigma

Sigma 85mm f/1.4 Art

Annoncée comme « le prochain objectif ultime pour le portrait », le Sigma 85mm f/1.4 Art est composé de 14 éléments dans 12 groupes. L’objectif, dans sa construction, est conçu pour offrir un bokeh agréable. Le système AF de l’objectif a également été revu, pour être 1,3x plus rapide que l’ancienne génération, tout en laissant le choix au photographe de faire une retouche du point AF.

L’objectif sera disponible en monture Canon, Nikon et Sigma à partir d’octobre pour un prix encore inconnu mais sûrement proche de 1000€.

Sigma 12-24mm f/4 Art

Le nouveau 12-24mm f/4 Art est un objectif grand angle qui a été construit pour s’accommoder sans aucun problème des derniers capteurs de 50 Mpx et plus. La promesse faite par Sigma pour cet objectif est d’éviter toute distorsion, flare ou ghosting sur les photos. L’AF avec moteur HSM a aussi été mis à jour.

L’objectif est construit en métal, est protégé contre les intempéries, et ça se ressent : 1,15 kg sur la balance. Il sera disponible en monture Canon, Nikon et Sigma à partir d’octobre pour un prix encore inconnu en France (on parle de 1600$ aux Etats-Unis).

500mm f/4 Sport

Les photographes sportifs ne sont pas en reste avec un nouveau super téléobjectif annoncé par Sigma. Ce 500mm f/4 est une nouveauté et concurrence Nikon et Canon en plaçant la barre haute. L’appareil, conçu pour les photographes professionnels aussi bien en sport qu’en animalier, dispose d’un fut en alliage de magnésium, d’un pare-soleil en fibre de carbone, d’un traitement contre les intempéries et les poussières. Sans oublier la double stabilisation : sur deux axes ou en filé (horizontal ou vertical).

L’objectif sera disponible en monture Canon, Nikon et Sigma à partir d’octobre (novembre pour la monture Nikon) pour un prix encore inconnu en France (on parle de 6000$ aux Etats-Unis).

Les annonces de Sony

Nouveau boîtier à monture A : Sony A99 II

Alors qu’on ne l’attendait pas vraiment sur ce point, Sony a dévoilé pendant la photokina le Sony A99 II, successeur du A99. Ce nouveau boîtier plein format nous rassure quand au futur de la monture A : Sony ne l’a pas encore (complètement) abandonnée au profil de la monture FE du Sony A7.

4 ans après la première version, le Sony A99 II intègre désormais toutes les nouveautés présentées par Sony avec ses boîtiers A7. Commençons par le capteur. Le A99 II dispose d’un capteur rétroéclairé Exmor R BSI CMOS de 42,4 Mpx sans filtre passe-bas. Il s’agit sûrement du capteur du Sony A7RII.

Couplé au processeur Bionz X, il offre une rafale de 12 i/s avec AF simple et 8 i/s en AF continu. La mise au point se fait à l’aide d’un nouveau système hybride 4D Focus capable de d’assurer le suivi des sujets en mouvement et une mise en point en continue efficace. L’appareil dispose d’une stabilisation sur 5 axes inspirée de la gamme A7 II.

Le boîtier est toujours résistant aux intempéries, est un peu plus compact que l’A99 (8% plus petit) et dispose d’une poignée redessinée. Il permet d’utiliser deux cartes SD (compatible UHS-I).

En vidéo, l’appareil peut filmer en 4K sans pixel binning, ce qui veut dire que l’appareil utilise la totalité du capteur pour filmer, sans recadrage donc. Le format utilisé est le XAVC S.

Ce nouveau boîtier plein format sera disponible à partir du mois de novembre au prix de 3600€.

[nextpage title= »Conclusion »]

Voilà pour les annonces majeures de la photokina 2016. Comme vous pouvez le voir, cette édition de la photokina n’a pas révélé d’exceptionnelles innovations côté photo, si ce n’est un nouveau boîtier moyen format en développement chez Fuji, le renouvellement de plusieurs boîtiers clés chez Olympus, Sony et Panasonic.

Dans l’ensemble, on peut dire que le marché de la photographie est bien dans sa phase de maturité, avec de moins en moins d’annonces révolutionnaires. Sur ce point, on aurait attendu un peu plus de fabricants de smartphones à cette grand-messe de la photo. Mais ces derniers ne souhaitent peut-être pas se frotter à ce monde vieillissant qu’est la photographie numérique « traditionnelle », même si la photo est un élément clé aujourd’hui dans le choix d’un smartphone.

Nous tâcherons de revenir plus en détail sur certaines annonces et produits durant les mois qui viennent, avec sûrement des tests produits.

Rendez-vous est donné du 25 au 30 septembre 2018 pour la prochaine photokina.