Julien Lombardi est un photographe français dont la formation initiale est l’ethnologie. Il a choisi de se consacrer à la photographie à la fin de ses études et ses travaux sont le reflet d’expérimentations sociales et artistiques, influencés par les deux milieux auxquels il aspire.

© Julien Lombardi, L'Inachevé

© Julien Lombardi, L’Inachevé

La série « L’Inachevé » a été réalisée en Arménie, le choix de ce pays s’explique par les origines arméniennes du photographe. Accompagné de son appareil photo, Julien Lombardi part pendant plusieurs mois à la rencontre de ce pays au lourd passé, à la fois familial et historique, et y retourne régulièrement pendant trois ans pour poursuivre son projet « inachevé ».

Ce travail a été effectué en collaboration avec des personnes rencontrées lors de ce voyage – ouvriers, historiens, artistes, scientifiques – et qui ont apporté leurs témoignages sur le pays et les perspectives que chacun lui envisage. La photographie de Julien Lombardi se retrouve ainsi dans le juste équilibre entre un regard extérieur et fasciné, l’oeil étranger de l’artiste que les origines ont poussé à venir et celui de l’habitant qui observe au quotidien l’évolution lente de son pays.

© Julien Lombardi, L'Inachevé

© Julien Lombardi, L’Inachevé

L’état de transition est ce que le photographe a souhaité faire transparaître dans ses photographies, une attente latente depuis l’implosion du régime soviétique et l’indépendance du pays il y a vingt-cinq ans. La dimension statique de l’image est une invitation au mouvement, un renouveau avec une multitude d’évolutions possibles qui attendent d’être concrétisées.

© Julien Lombardi, L'Inachevé

© Julien Lombardi, L’Inachevé

« C’est un État qui est en train de se former et je vois dans ce processus une dimension poétique très forte, tout est en devenir, rien n’est résolu. »

Bien plus qu’un reportage, Julien Lombardi propose une photographie qui se défie du temps et s’engage pour l’avenir, des espaces aux allures théâtrales qui n’attendent que leurs protagonistes pour les transformer.

© Julien Lombardi, L'Inachevé

© Julien Lombardi, L’Inachevé

Le titre « L’Inachevé » est révélateur de l’évolution que le photographe entend donner à ce projet, désormais lui-même dans l’attente de changements pour y retourner et photographier un nouvel état de ce pays.

Retrouvez l’intégralité de la série et les autres projets de Julien Lombardi sur le site officiel du photographe.