Test Dji Osmo Phototrend_7
Matériel, Test 11

Test de l’Osmo de DJI, une caméra portable stabilisée 3 axes de qualité

Après avoir sorti plusieurs drones quadricoptères et des systèmes de nacelles stabilisées comme le fameux Ronin, la marque chinoise DJI s’attaque au marché des caméras stabilisées tout-en-un avec la DJI Osmo : caméra avec nacelle stabilisation 3 axes, manche, vidéo 4K et contrôle à l’aide d’un smartphone.

Et il est vrai que ce type de produit est recherché : si GoPro domine le marché de l’action-cam, l’absence de stabilisation efficace rend toute tentative de production d’une vidéo de qualité professionnelle plutôt difficile : il faut s’équiper d’accessoires complémentaires (et coûteux) ou avoir recours au post-traitement avec une perte de qualité.

Dji OSMO avec un filtre ND Haida

Dji OSMO avec un filtre ND Haida (vendu séparément)

Avec cette caméra DJI Osmo d’un nouveau genre, vous pouvez filmer de manière stable « à main levée » en (presque) toute circonstance. Nous l’avons testé pendant plusieurs semaines pour voir si l’Osmo vaut le détour, c’est parti.

Voici notre test vidéo :

Présentation de la DJI Osmo

La DJI Osmo est livrée avec les éléments suivants :

  • la poignée de contrôle, contenant la batterie
  • la gimbal avec la caméra ZenMuse X3 et une stabilisation 3 axes : objectif équivalent 35mm f/2.8, capteur Sony Exmor R CMOS de 1/2,3 pouces, 12 Mpx, photo au format DNG RAW, vidéo jusqu’en 4K (4096 × 2160 px)
  • le support pour smartphone
  • la housse de rangement en forme de violon
  • le chargeur de batterie
Housse de transport du DJI Osmo avec une batterie

Housse de transport de la DJI Osmo avec une batterie

Le DJI Osmo replié et prêt à être rangé

La DJI Osmo repliée et prête à être rangée

Le DJI Osmo est composé de deux morceaux : la caméra et le gimbal / la poignée

La DJI Osmo est composée de deux morceaux : la caméra et le gimbal / la poignée

Il est possible de remplacer la gimbal par un modèle plus haut de gamme comme la Zenmuse X5 ou X5R. Il faut cependant utiliser un adaptateur pour cela. Avec le module X3, la DJI Osmo pèse 442g (201g pour la poignée avec batterie et 221g pour la Zenmuse X3).

Ce type de stabilisation 3 axes permet de filmer une scène sans tremblement tout en étant en mouvement avec la caméra. Tous les a-coups, les changements de position autour de la caméra et autres dérangements ne sont pas répercutés à l’image, offrant une vidéo fluide et de qualité.

Ce système est adapté des drones semi-professionnels Inspire de DJI. Cependant, il existe quelques différences entre la caméra X3 de l’Osmo et celle de l’Inspire. L’utilisation de la X3 de l’Inspire sur l’Osmo est possible, mais pas l’inverse.

Tutoriel lors du premier lancement du DJI Osmo

Tutoriel lors du premier lancement du DJI Osmo

L’ensemble fonctionne avec l’application DJI GO disponible sur iOS et Android. Bien que la caméra soit autonome, l’application est indispensable pour avoir un retour image sur son cadrage ainsi que pour paramétrer les différentes fonctions de la caméra.

En apparence, la caméra DJI Osmo ressemble à un œil monté sur un manche, ou à une tête de poulet comme dans cette vidéo :

Les photos et vidéos réalisées sont stockées sur une carte microSD qui se loge dans la tête de la caméra. Il est possible de les transférer sur son smartphone de manière individuelle ou par lot. Finalement, le manche sert d’alimentation et de contrôle pour la stabilisation avec un joystick, la boule est la caméra et le reste permet de gérer la stabilisation 3 axes.

Utilisation de la DJI Osmo

Un système efficace permet de fixer son smartphone préféré à la poignée de contrôle de l’Osmo. Peu importe le smartphone, la fixation s’adapte automatiquement aux dimensions grâce un système de ressorts. L’écran du smartphone servira de retour caméra grâce à l’application DJI GO. Pour se connecter au smartphone, la DJI Osmo utilise la technologie WiFi.

Le DJI Osmo se contrôle aussi avec l'écran d'un smartphone connecté en Wifi

Le DJI Osmo se contrôle aussi avec l’écran d’un smartphone connecté en Wifi

La stabilisation caméra est très efficace et il est difficile de mettre en défaut l’articulation des axes. Seuls les angles importants vers la gauche ou la droite, atteignant la limite de la stabilisation, font pencher l’image une fois l’articulation arrivée en butée. La stabilisation type steady-cam utilise des capteurs de mouvement couplés à des moteurs silencieux pour compenser les mouvements sur les 3 axes, ou mieux, accompagner de manière souple vos mouvements.

Mise à jour : un nouvel accessoire stabilisateur Z-axis pour Osmo permet d’ajouter un 5ème axe de stabilisation, très utile pour réduire les vibrations verticales liées à la marche.

Dji-stabilisateur-Z-axis

stabilisateur Z axis

Les commandes principales sont disponibles directement sur la poignée : bouton d’enregistrement, déclencheur photo, joystick de contrôle de la caméra, bouton on/off, gâchette de stabilisation.

Deux fonctions intéressantes en mode vidéo : le contrôle au joystick ou la gâchette de stabilisation

Avec le joystick, il est possible d’orienter la caméra dans toutes les directions de manière fluide et plus ou moins rapide, selon le réglage de fluidité choisi sur l’application mobile. Cela permet ainsi de réaliser des plans panoramiques avec un déplacement continu et sans à-coup. Il est également possible de contrôler l’orientation de la caméra à partir du smartphone en touchant l’écran du doigt et en glissant dans une direction. La nacelle autorise un tour et demi sur elle-même à l’ensemble du système.

Test Dji Osmo Phototrend_11

Si vous souhaitez au contraire fixer votre cadre et faire en sorte que la caméra suive votre sujet sans bouger malgré vos mouvements, la gâchette de stabilisation présente à l’avant de la poignée entre en jeu. Une simple pression maintenue sur la gâchette permet de stabiliser entièrement la caméra. Vous pouvez ainsi vous déplacer autour de la caméra, le plan sera fixe.

Deux appuis brefs sur la gâchette réinitialiseront le centrage de la caméra. Trois appuis brefs et la caméra se retourne afin de pouvoir vous filmer en selfie. Parfait pour du vlogging !

La gâchette permet ainsi de contrôler la manière avec laquelle vous souhaitez faire appel à la stabilisation et fonctionne de pair avec le joystick de contrôle de la caméra.

Réglages et système de ventilation

L’application DJI GO ajoute la possibilité de régler précisément l’accélération et le lissage des mouvements du joystick pour définir la réactivité de la caméra. Elle offre d’autres nombreux réglages de la nacelle afin d’obtenir le comportement optimal de la caméra pour un rendu très professionnel.

Slot microSD pour stocker les photos et vidéos (hors panoramas). On remarque aussi le symbole de verrouillage pour verrouiller la position du gimbal avant rangement.

Slot microSD pour stocker les photos et vidéos (hors panoramas). On remarque aussi le symbole de verrouillage pour verrouiller la position du gimbal avant rangement.

Poignée du DJI OSMO

Poignée du DJI OSMO

À noter que la caméra est équipée d’un système de refroidissement par ventilateur. Avec la miniaturisation de la caméra et le système de gimbal, l’ensemble a tendance à chauffer rapidement et le ventilateur se met très vite en marche pour réduire la température. Même pendant les vidéos, ce qui ajoute un bruit supplémentaire à l’enregistrement, en plus des différents mouvements de caméra, qui active inévitablement la stabilisation et se répercute sur l’audio de votre vidéo.

Avec la mise à jour du firmware v1.5.2.0, DJI permet désormais de désactiver le ventilateur lors de l’enregistrement des vidéos, une nouveauté bienvenue pour pouvoir enregistrer un peu de son avec la caméra. Mais pour un son de qualité, mieux vaut utiliser un micro externe. DJI a pour cela prévu une entrée micro afin de séparer la prise de son de l’ensemble caméra/poignée. Dans l’état, on entend beaucoup le ventilateur de la caméra ainsi que le bruit de fond du gimbal en fonctionnement.

Mise à jour : DJI offre un micro externe à tous les acheteurs de la DJI Osmo

Autonomie et prise micro-USB

On aurait aimé trouver, comme sur les contrôleurs des drones DJI, un câble optionnel permettant de relier directement son smartphone à la poignée sans passer par le Wifi afin d’améliorer l’autonomie de la caméra, annoncée à 60 min théoriques d’enregistrement. Les nombreux allumages/extinctions lors d’une utilisation normale ramènent en réalité l’autonomie à 30–40 min d’enregistrement. Le niveau de charge de la batterie est visible sur l’écran du smartphone.

Ici encore, la mise à jour du firmware v1.5.2.0 annonce une amélioration de l’autonomie avec une consommation réduite : 90 minutes pour un temps d’enregistrement maximal de 70 minutes (80 minutes en mode autonome, sans le Wifi). Nous n’avons pas pu tester cela.

À noter également que la poignée ne dispose pas de prise micro-USB permettant de recharger la batterie en déplacement avec une batterie externe type PowerBank, une fonction bien utile lorsque l’on souhaite réaliser beaucoup de prises de vue. On sera ainsi forcé de prendre avec soi une voire plusieurs batteries supplémentaires. À 39€ la batterie supplémentaire, c’est un petit budget supplémentaire.

La photo avec la DJI Osmo

L’utilisation de l’Osmo en photographie est intéressante dès lors que les panoramas sont pour vous un enfer en temps normal. Grâce à sa stabilisation, vous pouvez, via l’application, réaliser des panoramas à max 360° sans passer par un logiciel, et le tout, à main levée !

Un simple déclenchement sur la poignée fera tourner la tête de la caméra permettant de saisir un ensemble de clichés, que l’application se chargera d’assembler pour réaliser le panorama.

Test Dji Osmo Phototrend_12

Cliquez sur l'image pour voir le panorama en grand

Cliquez sur l’image pour voir le panorama en grand

Seul bémol, à l’heure où nous réalisons ce test, il n’est pas possible de récupérer le résultat final du panorama sur la carte mémoire, mais directement sur l’application via smartphone/tablette. La carte mémoire contient, elle, les différents clichés nécessaires à constituer le panorama, mais pas la photo finale. Une mise à jour viendra peut-être corriger cela par la suite.

L’Osmo permet également de réaliser des timelapses très facilement et de manière très stable, que vous soyez immobile ou en mouvement. De plus, l’usage de la stabilisation 3 axes permet de prendre des photos en pose longue jusqu’à 2 secondes à main levée. Parfait pour faire des photos de nuit sans trépied.

Il est possible de fixer le DJI Osmo sur un trépied sans accessoire supplémentaire

Il est possible de fixer le DJI Osmo sur un trépied sans accessoire supplémentaire

Conseil : si vous utilisez l’Osmo sur un trépied ou pour faire des timelapses, désactivez le Wifi afin d’augmenter la durée de vie de la batterie.

Voici un timelapse réalisé avec l’Osmo par Rufus Blackwell.

À qui s’adresse la DJI Osmo ?

Bien que très simple à utiliser, la caméra DJI Osmo demande un peu de pratique avant d’en tirer pleinement les avantages en termes de stabilisation et de souplesse de cadrage. Comme vous pouvez le voir sur notre test vidéo, le rendu est vraiment fluide et stable, mais un peu d’entraînement et un réglage fin de la DJI Osmo peut donner un résultat de très bonne qualité.

La DJI Osmo ravira les amateurs de vidéo en mouvement cherchant un système complet de prise de vue et de stabilisation tout comme les semi-professionnels produisant des réalisations comme des clips vidéo ou des films institutionnels, par exemple. À ce niveau-là, le module Zenmuse X5, permettant d’utiliser des objectifs interchangeables à monture micro 4/3, est à envisager, mais la facture monte très vite (compter 2500€ pour le X5 avec un objectif 15mm f/1.7).

Housse de transport du DJI Osmo

Housse de transport de la DJI Osmo

Pour nous, c’est l’appareil parfait pour réaliser des making-of, vidéos de tournage ou de voyage. Elle comblera également les vidéastes un peu plus casse-cou en utilisation “action-cam”. À condition d’être soigneux et de prendre soin du matériel, car bien que parfaitement conçue, la DJI Osmo reste un produit fragile avec sa nacelle de stabilisation et ne dispose pas de protection contre les éléments.

Lors de ce test, nous avons utilisé la DJI Osmo en voyage, en parallèle d’un équipement photo traditionnel, reflex + objectifs. Il se trouve que l’utilisation de l’Osmo ne se fait pas aussi facilement que de sortir son smartphone ou sa GoPro et filmer directement à la volée. Elle nécessite selon nous une mise en place un peu plus longue avant la prise de vue : sortie de l’étui, mise en route de l’application mobile, connexion Wifi. Comptez environ 50 secondes en moyenne avant d’être opérationnel.

L’Osmo s’adresse à des adeptes de la vidéo qui sauront prendre le temps que nécessite ce type de matériel.

Quelle alternative à la DJI Osmo ?

Nous avons réfléchi aux alternatives existantes par rapport à la DJI Osmo. À notre grande surprise, il n’existe aujourd’hui pas d’autre solution aussi bien intégrée. La solution qui se rapproche le plus de la DJI Osmo est un système gimbal qui s’intègre avec une GoPro ou un smartphone comme la marque Feiyu avec le Feiyu G4 (à partir de 180€). Mais il faut toujours s’équiper d’un smartphone ou d’une GoPro, ce qui fait vite grimper l’addition.

Slick, un steadicam pour caméras GoPro, est aussi en cours de développement.

Au final, la DJI Osmo offre une poignée ergonomique, une caméra performante et un système de stabilisation éprouvé. Ajoutez à cela le travail réalisé sur l’application mobile DJI Go permettant d’offrir des fonctions supplémentaires et vous obtenez une plateforme relativement mature pour un premier modèle. Le prix de 659€ pour l’ensemble (hors smartphone) n’est ainsi pas excessif pour toutes les fonctionnalités.

Synthèse des points forts et des points faibles de la DJI Osmo

Nous avons décidé, pour simplifier la lecture de nos tests et faciliter la comparaison entre les boîtiers, de conclure nos articles par une synthèse des points forts et faibles du matériel testé, puis d’une note sur 10. Certains points sont objectifs, d’autres plus subjectifs : nous n’avons pas LA réponse, mais vous proposons notre vision. N’hésitez pas à la compléter dans les commentaires !

Points forts :

  • Produit complet et bien construit
  • Stabilisation très efficace
  • Vidéo 4K
  • Qualité d’image
  • L’application DJI GO apporte de nombreuses fonctionnalités (timelapse, panorama, intervalomettre, slowmotion, …)
  • Prix

Points faibles :

Test de l’Osmo de DJI, une caméra portable stabilisée 3 axes de qualité
18 avril 2016
8/10

La caméra stabilisée DJI Osmo est un produit surprenant qui marque le début d’une nouvelle ère dans la prise de vue vidéo amateur / semi professionnelle.


Disponible à partir de 659,99€ avec la nacelle X3, c’est un excellent rapport prix/équipement qui permet d’accéder à un ensemble prise de vue / stabilisation sérieux et au résultat professionnel. L’application et le firmware interne évolutif permettront de corriger les rares erreurs de jeunesse, et d’ajouter de nouvelles fonctionnalités de réglages, déjà nombreuses.


Comme chez Gopro, de nombreux accessoires (perche, fixation, ventouse, etc.) permettent d'utiliser l'appareil dans différentes situations.


Vous pouvez acheter la DJI Osmo aux environs de 620€.

8 Note globale
DJI Osmo, une caméra stabilisée compacte qui a de l'avenir

La caméra stabilisée DJI Osmo est un produit surprenant qui marque le début d’une nouvelle ère dans la prise de vue vidéo amateur / semi professionnelle.


Disponible à partir de 659,99€ avec la nacelle X3, c’est un excellent rapport prix/équipement qui permet d’accéder à un ensemble prise de vue / stabilisation sérieux et au résultat professionnel. L’application et le firmware interne évolutif permettront de corriger les rares erreurs de jeunesse, et d’ajouter de nouvelles fonctionnalités de réglages, déjà nombreuses.


Comme chez Gopro, de nombreux accessoires (perche, fixation, ventouse, etc.) permettent d'utiliser l'appareil dans différentes situations.


Vous pouvez acheter la DJI Osmo aux environs de 620€.

728×160 Profoto B1x

Articles qui pourraient vous intéresser

  • Ride

    Hello,
    En formation à l’INA, j’ai rencontré un cameraman qui m’a informé que la profession était en train de s’équiper.
    La différence avec un travelling est quasi imperceptible.
    Ride

  • David Lesage

    Bonjour j’ai une osmo mais je n’arrive pas à trouver comment enregistrer sans coupure. En effet au bout de 30min la caméra s’arrete et je dois relancer l’enregistrement.

    Je comprend que cela est pour la sécurité du fichier, la gopro fait cela aussi mais sanc coupure.
    On retrouve tous les fichiers dans la carte a la fin et il suffi de les mettre bout à bout pour retrouver l’enregistrement complet sans coupure.

    Le probleme avec l’osmo c’est que du coup il ya quelques secondes ou on perd le son et l’image il faut donc avoir une deuxieme caméra pour changer de plan et prendre le relais au montage… Pénible et moi qui ai une gopro 3+ le grain est incomprarable et c’est pas raccord….

    HELP : batdav.musique@gmail.com

  • Alain Jaillet

    Je viens d en acquérir une suite à l article. À quoi sert la prise micro usb pas d explication dans le doc. Comparaison qualité avec d autres cap, ça donne quoi?

    • Alain Jaillet

      pas d’info?

    • Ce n’est pas écrit dans la notice ? Je pense que c’est pour télécharger les photos directement par un cable.

  • Pingback: DJI offre un micro FlexiMic à tous les acheteurs de la caméra stabilisée DJI Osmo()

  • Pingback: Soldes photo été 2016 : les meilleures affaires à ne pas rater()

  • Anthony

    Bonjour. Peut-on supprimer le son au déclenchement de l’OSMo. Et si oui, comment ?

    • Bonjour Anthony. Lors de notre test nous n’avions pas de son, j’imagine que c’est donc un réglage dans l’appli sur le smartphone, désactiver le son. Nous n’avons plus le DJI Osmo pour te donner plus de détails mais ça devrait être dans les réglages.

    • Anthony

      Merci pour ta réponse mais je peux couper le micro mais pas le son au déclenchement. Je vais essayer avec une mise à jour de l’appli. Bonne journée

  • Jérôme Regnier

    Bonjour à tous,
    J’ai acheté l’Osmo en décembre dernier. Très déçu par le son je l’ai vite retourné. Je l’ai racheté il y a un mois car la mise à jour apporte beaucoup. Plus ce ventilateur qui tourne 😉
    Mais la vrai raison de mon rachat est l’avantage qu’elle apporte pour les Time Lapse. Le montage fait par l’application DJI GO n’est qu’en HD mais on peut avoir les photos en 12Mpx donc faire son Time Lapse en 4K sans problème avec un petit soft.
    Sinon pour la partie vidéo, il est vrai que la stabilisation est incroyable. On a une impression de travelling de fou !
    Quant aux accessoires, il faut bien sûr se préparer à en acheter. Pour ma part j’ai pris deux batterie supplémentaire avec un double chargeur, un support supplémentaire pour mettre un micro externe et une torche et je me suis aussi acheter le bras supplémentaire pour avoir la stabilisation du 4eme axe.
    Comme s’est dit dans l’article, il faut un certain temps pour sortir le tout et démarrer avant de commencer à filmer. Mais sincèrement, ca en vaut la peine !

  • Guides d’achat 300×300