Angie McMonigal est une photographe américaine originaire du Wisconsin. Très vite, elle trouve dans la ville de Chicago sa terre d’adoption où elle vit depuis 2000. Inspirée par cette ville et ses voyages, elle se consacre depuis 2006 à la photographie architecturale avec une préférence pour les lignes minimalistes et le noir et blanc.

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

« Je ne peux pas dire que j’ai pris la décision de devenir photographe. Je l’ai toujours fait pour le plaisir, parce que c’est quelque chose que j’aime et qui me passionne. Au fil du temps, les occasions ont fait que j’ai décidé de prendre ce chemin. Ce fut une évolution graduelle d’un hobby vers un métier » indique la photographe.

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

Ses premières séries photo sont réalisées à Chicago où les bâtiments imposants cachent des formes pures et harmonieuses. Sa photographie s’inspire de la nature de son enfance : elle essaie ainsi de recréer des images contemplatives à partir de paysages urbains abstraits.

« Chicago, comme berceau du gratte-ciel moderne, a une histoire architecturale intéressante et unique. Les pionniers de l’architecture et de l’urbanisme entre la fin du XVIIIe et le début du XIXe ont changé le visage des villes de ce pays. Je m’inspire de l’architecture moderne de Chicago et de la skyline en constante évolution. J’adore explorer et trouver de nouveaux bâtiments, structures et horizons à photographier. »

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

Pour réaliser ses photos, Angie McMonigal utilise un Nikon D810. Elle opte souvent pour un traitement en noir et blanc afin de faire ressortir les contrastes et la structure des édifices qu’elle photographie.

Pourquoi s’être spécialisée dans la photographie d’architecture ? « Cela vient simplement de mon amour pour les grandes villes, de l’émerveillement que je ressens lorsque je me promène entre les gratte-ciel et de l’énergie d’une grande ville. Ayant grandi dans une petite ville, le contraste a toujours été fascinant. J’aime également le fait que l’architecture soit à la fois une science et une forme d’art. »

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

Une rencontre sentimale avec Paris

C’est lors de son voyage de fiançailles en 2001 qu’elle découvre Paris. Aussitôt, la Ville Lumière prend une place de choix dans son cœur et son travail photographique, notamment avec La Défense qui est un terrain de jeu infini pour ses images.

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

« À chaque coin de rue, il y a des cafés pittoresques, des bâtiments tarabiscotés, des monuments historiques, tous mêlés à la vie moderne. D’un point de vue photographique, mon objectif est d’entremêler le charme historique avec les éléments modernes, montrer comment les deux se complètent. »

Elle aime se promener sans appareil dans le quartier de Montmartre et du Sacré Cœur pour sentir l’histoire de Paris et se faufile entre les immeubles du quartier La Défense pour ses photos minimalistes.

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

Ce qui rend Paris si photogénique à ses yeux ? Cette facilité de se perdre et d’explorer. Il y a quelque chose à photographier à chaque coin de rue.

Ses photos exposées dans les nouvelles chambres de l’hôtel Le Méridien Étoile

Au fil des années, Angie est publiée dans de nombreuses publications comme National Geographic, Shots Magazine, Rfoto Folio, F-Stop Magazine, et commence à remporter des prix dont l’International Photography Awards et le Prix de la Photographie Paris. En 2014, dans le cadre de la rénovation de l’hôtel 4 étoiles Le Méridien Étoile à Paris, elle est contactée pour une sélection de photos qui seront exposées dans les 537 nouvelles chambres modernes et lumineuses imaginées par Jean Philippe Nuel.

© Angie McMonigal

© Angie McMonigal

Au total, au terme de la rénovation des chambres en 2016, 90 photos seront réparties entre les chambres et certains espaces publics de l’hôtel.

Chambre-Meridien-Etoile

Nouvelle chambre de l’hôtel Le Méridien Étoile avec les photos d’Angie McMonigal

Cette exposition photographique permanente s’inscrit dans la philosophie de la marque Le Méridien : faire découvrir chaque destination sous une nouvelle perspective.

Comme l’explique Angie McMonigal : « Au Méridien Étoile, l’évasion commencera dès les chambres et je suis ravie de pouvoir contribuer à cette expérience d’évasion, grâce à mes photos. »

Vous pouvez retrouver l’ensemble du travail d’Angie McMonigal sur son site internet et les admirer dans l’une des nouvelles chambres de l’hôtel Le Méridien Étoile.