phototrend-trepied-sirui-n-3205x_2
Matériel, Test 0

Test du trépied photo carbone Sirui N-3205X + rotule Ball K-20X

Pour stabiliser votre appareil photo, un trépied est souvent nécessaire, surtout si votre matériel photo est lourd. Mais qui dit matériel photo lourd dit souvent trépied gros et lourd afin d’offrir une bonne stabilisation.

Heureusement, ce n’est pas nécessairement le cas, comme nous allons le voir avec notre test du trépied photo carbone Sirui N-3205X accompagné d’une rotule Ball K-20X. Ce trépied en carbone de 5 sections se présente en effet comme un trépied compact, relativement léger, disposant d’une bonne hauteur et permettant de supporter 15kg de charge.

Tient-il ses promesses ? C’est ce que nous allons voir dans notre test.

Quelques mots sur Sirui

Pour de nombreux photographes Sirui est une marque inconnue au bataillon. Créée en 2001, SIRUI est un fabricant d’équipement photo chinois spécialisé dans les accessoires haut de gamme. Sirui propose aujourd’hui de nombreux trépieds, monopodes, trépieds vidéo ainsi que des têtes pour équiper ses trépieds. En quelques années seulement, Sirui a cependant réussi à se faire un nom sur le marché des trépieds en proposant des produits de qualité et bien conçu pour répondre aux besoins des photographes amateurs et professionnels, notamment via leur série TX (trépieds de voyage) et NX (trépieds plus généralistes) que nous testons aujourd’hui. Une garantie de 6 ans sur tous les produits est également un gage de qualité.

Prise en main et accessoires

Le Sirui N-3205X est un trépied photo composé de 5 sections en carbone. Il est livré avec une housse de transport de qualité qui permet de le ranger et de le transporter facilement lors de vos déplacements.

Avant d’aller plus loin dans le test, voici une présentation de ses caractéristiques :

  • trépied avec jambes en carbone 5 sections
  • poids : 1,76 kg (sans rotule)
  • charge maximale supportée : 15 kg
  • hauteur replié : 43,2 cm
  • hauteur maximale colonne centrale rentrée : 140 cm
  • hauteur maximale colonne centrale sortie : 158 cm
phototrend-trepied-sirui-n-3205x_1

Le sac de transport du trépied

À l’intérieur de cette housse, on trouve également une sangle que l’on peut fixer sur le pied afin de s’en servir comme courroie. Cette dernière se passe autour de la colonne centrale et des pieds et permet de transporter le trépied sur des courtes ou longues distances (sans l’appareil fixé dessus, ne risquons pas le diable).

phototrend-trepied-sirui-n-3205x_18

La sangle de transport attachée au trépied

À la première prise en main, on ressent une sensation de densité et de qualité. Le carbone est du plus bel effet, et si l’on regarde la fiche technique on découvre que Sirui utilise 8 couches de fibre de carbone croisées afin de garantir une résistance maximale.

phototrend-trepied-sirui-n-3205x_12

Système de serrage par colliers

Un trépied compact grâce à des jambes de 5 sections en carbone

En position de rangement, les jambes du trépied se replient à 180° autour de la colonne centrale, un peu de la même manière que pour le trépied Vanguard VEO 235AB que nous avions testé. Cela permet de gagner de la place lors du transport.

phototrend-trepied-sirui-n-3205x_2

trépied en position de rangement

Replié, le trépied fait 43,2cm de longueur, rotule incluse, car elle vient se positionner entre les pieds. En quelques secondes, les jambes du trépied sont dépliées. Si vous préférez le transporter déplié, avec la colonne centrale rentrée simplement au maximum, le trépied fait 50,5cm de haut sans rotule, et 59,3cm de haut avec la rotule Ball K-20X que nous avons testé avec.

phototrend-trepied-sirui-n-3205x_3

Le trépied avec la colonne en position « rangement » et les jambes écartées

phototrend-trepied-sirui-n-3205x_8

La rotule Ball K-20X

En dépliant les 5 sections carbone du trépied, on obtient une hauteur de 140cm colonne centrale rentrée et une hauteur maximale de 158cm (hors rotule) lorsqu’elle est déployée, ce qui est un très bon point.

Si vous n’avez pas besoin de la hauteur maximale, n’oubliez pas qu’un trépied est bien plus stable lorsque la colonne centrale n’est pas déployée.

phototrend-trepied-sirui-n-3205x_7

Le trépied déplié au maximum et la colonne centrale rentrée : 140cm

Le choix du carbone pour les sections du trépied permet de réduire le poids sur la balance de ce trépied à 1,76kg pour une charge maximale théorique de 15kg.

Pourquoi choisir un trépied en carbone ? Ce dernier est généralement plus léger qu’un trépied en aluminium et surtout plus rigide, ce qui permet ici de supporter jusqu’à 15kg de matériel. Si certains disent que le carbone est trop rigide, ce dernier permet tout de même de filtrer les vibrations (dans une certaine mesure, ne vous attendez pas à des miracles si vous photographiez depuis un pont en bois avec du passage par exemple).

Stabilité du trépied

Durant notre test, nous avons équipé le trépied d’un Nikon D800 + 24-70mm f/2.8, soit un poids d’environ 2 kg. Nous sommes ici très loin des 15 kg que peut soutenir ce trépied. C’est cependant un bon premier test afin de connaître la stabilité du trépied avec un matériel photo relativement lourd. Nous avons ainsi véritablement ressenti la stabilité de ce trépied, même en écartant les jambes au minimum et en sortant la colonne centrale, ce qui n’est pas toujours recommandé.

Nul doute que ce matériel permettra de supporter des charges lourdes comme de gros téléobjectifs dédiés à la photographie animalière, il faudra cependant faire attention à l’axe de gravité afin de ne pas déséquilibrer l’ensemble.

En cas de forte bourrasque, le Sirui N-3205X dispose d’un crochet de stabilisation au bas de la colonne centrale. En y accrochant votre sac photo ou tout autre objet lourd, vous pourrez ainsi améliorer la stabilité du trépied.

phototrend-trepied-sirui-n-3205x_16

Le crochet de stabilisation

phototrend-trepied-sirui-n-3205x_10

Un sac photo servant de lest pour stabiliser le trépied

Abracadra, un monopode !

Ce trépied dispose d’une fonction très intéressante : une des jambes est amovible et peut être dévissée pour être utilisée comme monopode. Une petite sangle de poignet livrée avec le trépied se fixe ensuite sur le dessus du monopode et vous pouvez choisir d’utiliser votre rotule ou de fixer directement le boîtier sur le monopode via une vis réversible 1/4″ / 3/8″. Et pas la peine de démonter la colonne centrale pour poser le socle de la rotule sur le monopode, car un second est livré avec le trépied.

D’une hauteur maximale de 158cm et d’un poids de 480gr, ce monopode permettra de voyager léger lorsque vous n’avez pas besoin d’un trépied complet, ou vous permettra d’utiliser une partie de votre équipement dans des zones où un trépied est interdit où si l’espace n’est pas suffisant pour le déployer.

phototrend-trepied-sirui-n-3205x_13

Tour de magie : un monopode et un trépied (à deux jambes…)

Deux jambes sur trois (dont celle du monopode) disposent d’un revêtement en mousse, toujours pratique pour tenir le trépied dans des conditions de froid extrême.

Colonne centrale réversible et colonne courte

Comme expliqué en début d’article, la colonne centrale peut s’inverser pour être au plus près du sol. Mais avoir son appareil photo la tête en bas n’est pas forcément du goût de tous.

Pour pallier ce problème, Sirui propose avec ce trépied une colonne centrale courte, directement intégrée à la colonne centrale classique. Elle s’utilise en dévissant le crochet de stabilisation qui permet de maintenir en place les deux parties en carbone de la colonne centrale. Sans même démonter la rotule, vous disposez ainsi d’une colonne courte qui permet de disposer les jambes du trépied à 84°, soit quasiment au ras du sol comme on peut le voir sur cette photo.

phototrend-trepied-sirui-n-3205x_17

Le trépied avec les jambes écartées à 84°

Les pieds sont ajustables sous trois angles : 20, 51 et 83°.

phototrend-trepied-sirui-n-3205x_9

Détail du trépied

Petits détails appréciés

À l’extrémité des jambes du trépied se trouvent, comme sur de nombreux trépieds, des embouts modulables : embouts antidérapants en caoutchouc ou pointes en acier. À utiliser selon que vous êtes sur un terrain meuble ou un terrain mou. En visant le caoutchouc sur le trépied, la pointe apparaît, c’est aussi simple que cela.

phototrend-trepied-sirui-n-3205x_11

Embouts des jambes du trépied

Notez également le petit détail sur le dernier segment des jambes : des graduations de 2,5cm permettent de pouvoir régler la hauteur de chaque pied de manière précise.

La rotule Ball K-20X (en option)

phototrend-trepied-sirui-n-3205x_5

La rotule Ball K-20X

Le trépied Sirui N-3205X est vendu sans rotule, une habitude qui semble être connue chez Sirui. Pour l’utiliser, nous avons testé la rotule Ball K-20X de Sirui, une rotule à tête fluide capable de supporter des charges jusqu’à 25kg. La rotule pèse 400r.

Pour une rotule, le poids est souvent gage de qualité et cette dernière, entièrement en aluminium, témoigne d’une construction simple et efficace. Elle est vendue avec des clés Allen et une housse de rangement.

phototrend-trepied-sirui-n-3205x_15

Plaque de fixation

Elle dispose d’un plateau qui se vise sous le boîtier sans nécessité de clé ou de pièce. Le plateau dispose de petits patins anti-glissements ainsi que deux ergots rouges escamotables qui permettent par exemple d’empêcher la rotation du boîtier, une petite astuce bonne à prendre.

Le système de fixation est Arca-Swiss, un standard international compatible avec de nombreux plateaux. Un blocage de sécurité à ressort permet également d’éviter tout glissement malencontreux du boîtier alors que l’on s’apprête à le mettre ou à l’enlever du trépied.

phototrend-trepied-sirui-n-3205x_14

La rotule Ball K-20X montée sur le trépied

Cette rotule dispose de deux molettes de réglage :

  • une molette qui permet de régler la tête fluide
  • une molette qui permet de débloquer le plateau 360° et d’effectuer une prise de vue panoramique.

Par défaut, lorsque vous dévissez la molette de la tête ball, cette dernière a tendance à tomber d’un coup. Pour éviter cela, il est possible de régler la friction de la tête ball à l’aide d’un réglage de force qui se trouve sur la molette de verrouillage de la tête ball. Sur certains trépieds, cette molette est à part et plus facilement accessible que ce dernier où il est nécessaire d’utiliser une petite pièce (ou alors d’avoir des ongles résistants).

Pour finir, la rotule dispose d’un niveau à bulle triple (un indicateur sur le haut et un autre double sur le côté) qui permet d’être certain de positionner son trépied à niveau. Par contre, si vous faites des photos panoramiques, il manque un niveau à bulle sur le trépied lui-même permettant de mettre la base à niveau. Sans cela, même si votre tête est à niveau, lorsque vous allez la tourner elle risque de dévier.

Lors de notre test, le serrage s’est effectué sans encombre et la rotule est restée en place même en position verticale. A noter que le système de verrouillage possède une tolérance de 0,01 mm.

Garantie de 6 ans

Comme si Sirui n’était pas assez confiant dans la qualité de ses produits, une garantie de 6 ans est disponible sur l’ensemble de ses produits. Pour en profiter, il suffit d’utiliser le numéro de série gravé sur le trépied.

Pour le trépied, les éléments garantis sont la colonne centrale, le système de serrage et la structure principale.

Pour la rotule, Sirui garantit le plateau rapide, la base de la rotule, le système de serrage, le système de friction et la structure principale.

D’ailleurs, chaque produit dispose de clés Allen afin de resserrer si nécessaire les différentes vis pour s’assurer d’une rigidité continue.

Un trépied inspiré de MeFoto

Si ce trépied vous dit vaguement quelque chose, c’est peut-être parce qu’il s’inspire grandement du type de trépied créé par la marque MeFoto, notamment leur modèle GlobeTrotter. Vendu 409€ avec rotule, le trépied MeFoto en carbone est plus léger (1,7kg avec sa rotule) et une version aluminium existe également à 239,90€ (2,1 kg). Il dispose de fonctionnalités similaires et est une référence pour de nombreux photographes. Nous ne l’avons cependant pas encore testé pour nous faire notre propre opinion.

À qui s’adresse ce trépied ?

Nous arrivons à la fin de ce test et la question qui vous brûle les lèvres est sûrement la suivante : est-ce que ce trépied est fait pour moi ?

Durant notre test, nous avons pu noter que ce trépied, relativement compact et léger, pouvait convenir aussi bien à un photographe de voyage qu’à un photographe de studio ou un peu plus sédentaire. Il ne s’agit pour nous ni d’un trépied de voyage, ni d’un trépied sédentaire, mais plutôt un peu des deux.

À vrai dire, le Sirui N-3205X est un trépied très polyvalent qui conviendra à de nombreux types de photographes. Si vous faites une ou deux expéditions photo dans l’année, son poids de 2,16kg (rotule incluse) ne devrait pas vous poser de problème, surtout qu’avec sa capacité de 15kg vous pour transporter du matériel photo lourd à transporter. Par contre, si vous ne disposez que d’un appareil photo hybride ou reflex d’entrée de gamme avec des objectifs peu lourds, ce trépied sera sur-dimensionné pour vos besoins et vous devriez regarder des modèles plus légers.

Synthèse des points forts et des points faibles du trépied Sirui N-3205X + rotule Ball K-20X

Nous avons décidé, pour simplifier la lecture de nos tests et faciliter la comparaison, de conclure nos articles par une synthèse des points forts et faibles des accessoires testés, puis d’une note sur 10. Certains points sont objectifs, d’autres plus subjectifs : nous n’avons pas LA réponse, mais vous proposons notre vision. N’hésitez pas à la compléter dans les commentaires !

Points forts :

  • solidité et excellente construction
  • poids maîtrisé (1,76kg pour le trépied, 400gr pour la rotule)
  • compacité (43,2 cm replié)
  • se transforme en monopode
  • colonne courte pour photographier près du sol
  • garantie 6 ans
  • sac de transport solide et bannière incluse

Points faibles :

  • pas de niveau à bulle sur la base du trépied
  • vis pour régler la friction peu pratique (rotule)
  • 5 sections, c’est plus long à déployer que 3 sections
  • prix élevé, mais raisonnable pour un trépied carbone et une rotule de cette qualité
phototrend-trepied-sirui-n-3205x_6

Le Palais – Belle-Île-en-Mer – © Damien Roué

Test du trépied photo carbone Sirui N-3205X + rotule Ball K-20X
7 janvier 2016
9/10

Pour conclure ce test, nous avons été très agréablement surpris par Sirui. Le N-3205X de Sirui est un trépied polyvalent de qualité et très bien construit. Equipé de jambes carbone 5 sections, il est assez compact pour nous suivre partout tout en étant très résistant et capable d'affronter des charges lourdes (jusqu'à 15kg). Equipé de la rotule Ball K-20X de Sirui (en option), il n'est ni un trépied de voyage, ni un trépied sédentaire, mais bien le meilleur des deux ! C'est pour nous le choix idéal pour le photographe qui ne souhaite pas faire de compromis entre compacité et charge supportée.


Avec un positionnement haut de gamme, mais un très bon rapport qualité/prix pour une solution carbone (519€ le trépied et 139€ la rotule), cet ensemble nous a véritablement séduit malgré quelques détails à améliorer comme l'absence de niveau à bulle sur le trépied (uniquement sur la rotule) et le réglage peu pratique de la friction pour la rotule ball.


Le trépied Sirui N-3205X est disponible à 519€ et la rotule Ball K-20X est à 139€.

9 Note globale
Trépied Sirui N-3205X + rotule Ball K-20X, un kit trépied polyvalent et idéal pour les charges lourdes

Pour conclure ce test, nous avons été très agréablement surpris par Sirui. Le N-3205X de Sirui est un trépied polyvalent de qualité et très bien construit. Equipé de jambes carbone 5 sections, il est assez compact pour nous suivre partout tout en étant très résistant et capable d'affronter des charges lourdes (jusqu'à 15kg). Equipé de la rotule Ball K-20X de Sirui (en option), il n'est ni un trépied de voyage, ni un trépied sédentaire, mais bien le meilleur des deux ! C'est pour nous le choix idéal pour le photographe qui ne souhaite pas faire de compromis entre compacité et charge supportée.


Avec un positionnement haut de gamme, mais un très bon rapport qualité/prix pour une solution carbone (519€ le trépied et 139€ la rotule), cet ensemble nous a véritablement séduit malgré quelques détails à améliorer comme l'absence de niveau à bulle sur le trépied (uniquement sur la rotule) et le réglage peu pratique de la friction pour la rotule ball.


Le trépied Sirui N-3205X est disponible à 519€ et la rotule Ball K-20X est à 139€.

Promo Peak Design avril 2017

Articles qui pourraient vous intéresser

  • Guides d’achat 300×300