Mindo Cikanavicius s’est lancé dans une série de portraits, où la mousse a remplacé les poils des barbes. De drôles de portraits fantaisistes, moquant les tendances hipster dans un esprit enfantin. La mousse, quelle barbe !

Les photographies de Mindo Cikanavicius sont bardées d’humour et de créativité. Adepte de la retouche, l’artiste créé des mises en scène fantastiques qui questionnent régulièrement les comportements modernes.

Mindo Cikanavicius, barbes

Crédits : Mindo Cikanavicius

Dans cette série Bubbleissimo, il moque gentiment les tendances éphémères, notamment la barbe, devenue accessoire de mode le temps d’une saison. Ephémère, comme la mousse qui s’évapore des joues de ces hommes étendards de la virilité. Et avec ces barbes provisoires, Mindo Cikanavicius veut questionner la conception moderne de la virilité.

Crédits : Mindo Cikanavicius, barbes

Crédits : Mindo Cikanavicius

« La majorité de mon travail est conceptuelle. » Inspiré par le cinéma, Mindo Cikanavicius met l’imagination au cœur de sa photographie.

Crédits : Mindo Cikanavicius, barbes

Crédits : Mindo Cikanavicius

Dans une interview à Adcglobal, il avoue admirer le travail d’Erwin Olaf, Gregory Crewdson et Steven Klein, surtout pour la qualité esthétique de leurs photographies.

Crédits : Mindo Cikanavicius, barbes

Crédits : Mindo Cikanavicius

Toutes les photos de la série sont à retrouver sur le site personnel de Mindo Cikanavicius.