Assister une fois dans sa vie au festival Burning Man est sûrement l’un des rêves de nombreux photographes. Alors quand le photographe Ludovic Ismael, que nous avons interviewé il y a quelques temps sur Phototrend, nous a dit qu’il revenait de sa 3ème édition, nous ne pouvions pas passer à côté de ses photos.

Pour ceux qui ne connaissent pas Burning Man, il s’agit d’un festival artistique assez déjanté qui se tient chaque année dans le désert de Black Rock au Nevada (Etats-Unis).

burningman2015_10

Les deux premières années, il a emmené un studio portable ambulant à base de générateur Elinchrom, torche et trépied sur roulette pour réaliser ses séries Floating People et Deep Playa.

Pour Burning Man 2015, Ludovic Ismael a voulu rendre hommage aux structures artistiques grandioses et surréalistes qui jalonnent chaque année le festival.

burningman2015_4

« Il faut savoir que chaque année,  des artistes du monde entier viennent au Burning Man pour y créer et exposer leur structure, objet, installation artistique. La seule limite est leur imagination. J’avais envie de rendre hommage à ces structures qui parfois brûlent ou disparaissent immédiatement après le Burn », indique-t-il.

burningman2015_3

Sur place, les conditions de vie – et de prise de vue – étaient très difficiles à cause des tempêtes de sable. « Mais chaque moment de tempête donnait lieu à un spectacle visuel surréaliste et unique, avec une lumière si lunaire qui mettait en valeur les structures et dessinait les silhouettes. On ne savait plus s’il faisait jour ou nuit, je n’avais jamais vu ça. » explique Ludovic.

C’est à ce moment là qu’il a décidé de capturer l’interaction entre les structures artistiques éphémères et les silhouettes de ces festivaliers souvent désorientés.

burningman2015_5

Pour cette série, Ludovic Ismael a emporté un Nikon D750 et un 24mm f/1.4 accompagné d’un filtre UV Hoya – indispensable pour protéger la lentille de l’objectif des rafales de sable – ainsi qu’une protection OP/TECH USA 18″ Rainsleeve dont l’usage premier est de protéger l’appareil de la pluie.

Le résultat donne cette série Silhouettes dont vous pouvez apprécier quelques photos dans la suite de l’article.

burningman2015_6 burningman2015_7 burningman2015_9 burningman2015_15 burningman2015_2 burningman2015_1

Retrouvez l’ensemble de la série sur le site de Ludovic Ismael.