Dans la série Le dessous des images, nous souhaitons raconter l’histoire qui se cache derrière certaines photos ou images emblématiques, connues ou moins connues, qui ont marqué notre société ou notre regard sur le monde.

Cette photo symbolisa à elle seule la guerre du Vietnam et ses désastres. Au point que le président Nixon la soupçonna d’être truquée et vaudra à son auteur, Nick Ut, le prix Pulitzer. Qu’est devenue la « fille nue de la photo » ?

Date : 8 juin 1972 Auteur : Nick Ut Lieux : Vietnam

8 juin 1972, Vietnam – Auteur : Nick Ut

Kim Phuc avait 9 ans quand un avion sud-vietnamien largue, par erreur, des bombes au napalm sur son village. Sa grand-mère courait en portant dans ses bras un petit enfant calciné suivi de son frère qui hurlait : « Aidez ma sœur ! ». Le feu avait grillé ses vêtements, sa peau et sa queue de cheval. Le photographe de 21 ans à peine, Nick Ut, avait assisté à cette catastrophe : il prit la photo et couru chercher une serviette, puis conduit l’enfant à l’hôpital. Le photographe la confia aux médecins : « Oncle Ut, dit aujourd’hui la jeune femme, tu m’as sauvé la vie. »

Le journaliste Christopher Wain, qui était présent au moment de l’attaque, rechercha cette fille à l’hôpital pour savoir si elle avait était soignée. L’infirmière lui dit « Elle va mourir. Ce n’est qu’une question d’heures. » C’est alors qu’il téléphona à tous ces contacts pour faire transférer la fille dans une clinique américaine. Il fallait cependant l’accord du ministère sud-vietnamien des affaires étrangères. Celui-ce refusa, rendant fou le journaliste : ce dernier sortit alors un couteau de sa poche et le tendit au ministre en disant : « Cette gosse souffre atrocement. Alors prenez ce couteau et rendez-lui service en lui tranchant la gorge ». Kim Phuc fut ainsi transférée à Barsky puis sauvée avec pas moins de dix-sept opérations. Quelques années plus tard elle se fera extrader en Allemagne pour y suivre une chirurgie plastique.

Aujourd’hui, le photographe Nick Ut et Kim Phuc sont toujours en contact, le premier vit à Los Angeles, la seconde au Canada avec son mari et ses enfants. Elle leur raconte d’ailleurs : « Vous voyez, l’amour est toujours plus fort que le napalm ».

Pour aller plus loin : de belles photos Kim Phuc adulte et articles détaillés ici et , et une vidéo d’archive de cette scène (contient des images pouvant choquer les personnes non averties).