EyeEm, la start-up allemande qui développe une application mobile de partage photo, vient d’annoncer une levée de fonds de 18 millions de dollars pour poursuivre son développement.

Son objectif n’est pas de miser sur la publicité comme est en train de le faire Instagram, mais de monétiser le contenu de ses utilisateurs via une place de marché sur laquelle ses utilisateurs peuvent vendre des licences de leurs photos à des marques, éditeurs, publications à la recherche de photographies.

EyeEm

Market, cette place de marché, a été lancée le 26 mars dernier et permet aux 13 millions d’utilisateurs ayant produit plus de 50 millions de photos de vendre leurs images.

Les tarifs sont fixés : 20$ pour une licence standard (utilisation éditoriale ou commerciale) ou 250$ pour une licence commerciale étendue. Les revenus sont répartis à 50/50 entre EyeEm et le photographe.

Avec son Market, EyeEm rejoint donc la multitude plateformes dédiées aux photographes amateurs (et professionnels) désirant gagner de l’argent en plus du partage de leurs photos. On peut aussi citer 500px et dans une moindre mesure Flickr qui permet de réaliser des tirages à partir des photos présentes sur la plateforme.

Pour Florian Meissner, PDG et cofondateur de EyeEm, « le lancement de Market représente l’étape la plus importante dans le parcours d’EyeEm ; être enfin capable d’offrir à notre communauté l’opportunité de transformer leur hobby en une activité potentiellement rémunératrice ».