Après l’annonce de Polaroid au CES 2012 du développement du SC1630, un appareil photo sous Android, Nikon lui emboite le pas en annoncant aujourd’hui le Coolpix S800C, le premier appareil photo compact de la marque jaune à tourner sous Android.

Avant d’aller plus loin, rappelons ici qu’Android est le système d’exploitation open-source de Google à destination des terminaux mobiles. Originairement destiné aux smartphones et aux tablettes, Android arrive ici sur un appareil photo et lui apporte des fonctions supplémentaires (retouche et partage par ex), jusqu’ici développées par les constructeurs eux-mêmes. Ce nouveau type d’appareil arrive en concurrence frontale avec les photophones (et notamment l’iPhone 4S qui n’aura plus l’avantage d’un système applicatif avancé) qui se sont imposés face aux compacts malgré le fait que leur fonction première ne soit pas de prendre des photos, mais de pouvoir téléphoner (et communiquer de manière plus générale).

Un appareil photo avant tout

Le Nikon Coolpix S800c est avant tout un appareil photo. Il est doté d’un zoom grand-angle 10x (25-250 mm), d’un capteur CMOS rétro-éclairé de 16Mp et peut capturer des vidéos en Full HD. Son écran tactile de 8,7cm lui permet de contrôler les réglages de l’appareil ainsi que le système Android. La sensibilité maximale annoncée est de 3200 ISO et sur ce point, Nikon pourrait faire la différence par rapport aux smartphones, qui ont du mal à produire des images de qualité une fois la nuit tombée. La plage de focale proposée par ce compact est également supérieure à celle des smartphones, qui utilisent bien souvent le zoom numérique (destructeur !) au lieu d’un zoom optique, nécessitant plus de place.

Le réseau et les applications en plus

Ce qui fait que le Nikon Coolpix S800c est intéressant à nos yeux, c’est bien entendu le fait que l’appareil photo intégre le système d’exploitation Android 2.3, ouvert aux applications du Google Play. A la fonction de prise de vue propre à tout appareil photo, il sera possible d’ajouter des applications diverses et variées, liées à la photographie ou non, rendant cet appareil photo communiquant. Par exemple, une fois l’image capturée, il sera possible de la retoucher en utilisant Photoshop Express pour Android, puis de la partager par email, sur les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, ou Google+, ou bien encore utiliser les applications mobiles telles que Flickr ou Instagram. L’étape de passer par l’ordinateur pour récupérer ses photos avant de les partager avec ses amis est supprimée, rendant le tout beaucoup plus simple et intuitif. A noter que le S800c dispose d’une mémoire interne de 1,7 Go pour stocker les photos/vidéos et les applications ainsi que d’un slot pour cartes SD.

Cet appareil d’un nouveau genre est déjà comparé à un smartphone Android, le téléphone en moins. Tournant sous Android 2.3, il intégre le Bluetooth, une puce GPS pour géolocaliser les photos et une connection WiFi. C’est cette dernière qui lui permettra de se connecter au réseau et de faire tourner les applications Android téléchargées préalablement sur le Google Play, le marché d’applications de Google.

Le fait que ce nouvel appareil tourne sur une ancienne version d’Android (2.3 au lieu de la 4.0 qui est actuellement proposée par Google) laisse planer des doutes sur l’évolutivité de l’appareil. Nikon annonce qu’il n’y aura pas de mise à jour de la version d’Android installée sur cet appareil, et connaissant les développeurs pour abandonner au fur et à mesure les anciennes versions des OS mobiles, il se peut qu’à terme, très peu d’applications tierces ne soit encore disponible pour fonctionner sur l’appareil. Malgré tout, ce choix se justifie par la volonté de Nikon de fournir un appareil avec un système léger, qui ne consomme pas trop (Nikon utilise ici les accumulateurs EN-EL12 équipant d’autres Coolpix et permettant de réaliser environ 140 photos) et dont le prix reste reste plus bas que celui d’un smartphone récent.

Nikon n’est pas le premier à arriver sur le marché de l’appareil photo connecté, et il existe déjà des appareils dotés de la connectique WiFi pour communiquer et partager les images avec d’autres appareils. Mais ce qui fait la singularité de cet appareil, c’est l’intégration d’un écosystème dédié aux mobiles, par le biais d’Android et de son marché d’applications gigantesque. Il sera également possible d’utiliser tout autre type d’applications disponible sur Android, comme la messagerie ou bien encore les jeux, rendant l’appareil photo bien plus complet qu’un simple capteur d’images.

Nous sommes impatients de tester cet appareil d’un nouveau genre, et vous feront part de nos remarques dans un futur article.

Le Nikon Coolpix S800c sera disponible à partir du 27 septembre 2012 au tarif public de 379 euros.