Pour photographier des bijoux, le photographe traditionnel fait appel à un mannequin qui pose dans un studio, et les bijoux sont magnifiés. Mais pour Henry Hargreaves, c’est trop facile. Au lieu de cela, ce photographe néo-zélandais a préféré l’usage du scanner pour un travail éditorial.

Henry Hargreaves Scanner Photography

Le résultat est là, avec des images qui se démarquent des photos de mode traditionnelles, et qui reposent l’oeil. Par contre, pour obtenir le cliché (ou le scan) parfait, Henry Hargreaves aura du s’y prendre à plusieurs fois.

Henry Hargreaves Scanner Photography

Vous pouvez voir d’autres exemples dans la suite de cet article, et surtout une image du making of de la séance à la photo. Voilà un photographe qui nous montre que ces machines ne servent pas qu’à photocopier son popotin.

Henry Hargreaves Scanner Photography

Henry Hargreaves Scanner Photography

Henry Hargreaves Scanner Photography

Henry Hargreaves Scanner Photography

Henry Hargreaves Scanner Photography

Retrouvez toutes les photos sur le site de Henry Hargreaves.