En septembre, nous avons eu l’occasion de découvrir la gamme photo de Samsung. Suite à cette rencontre, nous avons eu l’occasion de tester le Samsung MV800, un compact avec écran orientable difficile à mettre dans une case. Après l’avoir eu entre les mains, nous pencherions plutôt pour l’intégrer aux compacts bijoux, même si ce MV800 possède de nombreuses technologies et dispose d’un écran tactile pivotant, jusqu’alors réservé aux appareils experts.

Un écran tactile pivotant très pratique

Cet appareil photo en métal brossé est très compact (9,5 x 5,6 x 1,8 cm) et léger (121 gr). Dès la première prise en main, on découvre un écran lumineux, tactile et pouvant pivoter jusqu’à 180 degrés. Lorsque l’écran est entièrement pivoté, il est simple de faire des photos autoportraits (ou de groupe) sans rater son cadrage. L’appareil intègre d’ailleurs un déclencheur facilement accessible à l’arrière.

A mi course, l’écran pivotant permet également d’orienter son appareil pour prendre des photos de foule (à l’envers, mais l’écran sera toujours à l’endroit) ou bien en contre pied. Il y a vraiment moyen de s’amuser, et Samsung marque un très bon point en intégrant cette technologie dans un compact de cette gamme. Jusqu’alors, l’écran pivotant était réservé à des boîtiers du type G3 ou Nex-5. Seule ombre au tableau : il ne pivote que dans un sens (verticalement et non horizontalement).

Tout se commande à l’écran

Avec son écran tactile LCD de 3 pouces, on peut dire au revoir aux boutons. Cela pourra en gêner certains qui devront passer obligatoirement par l’écran, mais c’est le jeu. Il ne reste donc plus que 5 boutons : allumage, zoom/déclencheur, deuxième déclencheur à l’arrière de l’appareil, lecture et accueil (qui donne accès à tous les menus de l’appareil). Tout le reste se commande via l’écran tactile qui réagit plutôt bien à ce qu’on lui demande.

Le plein d’applications photo

Le MV800 est riche en applications. Accessibles sous forme d’icônes à partir de l’écran d’accueil, elles permettent de choisir le mode de prise de vue, de retoucher ses photos (couleurs, déformation, recadrage, incrustation sur un fond), de prendre des photos en 3D ou encore de prendre des panoramas à 180° à main levée.

Cet appareil mise beaucoup sur son aspect didactique, et un module d’aide à la pose est disponible : il fera apparaître les traits d’un visage ou une silhouette à l’écran pour vous aider à composer votre photo. D’ailleurs, un mode portrait intelligent vous aide aussi à trouver le bon cadrage : vous prenez une photo en grand angle de votre sujet, et l’appareil génère deux autres photos, avec des cadrages types portrait, pour vous donner des idées. Nous n’avons pas eu le temps de tester cette fonctionnalité, mais l’idée est bonne.

Au final il y a à mon goût un peu trop d’applications, pas forcément toutes utiles. Mais on est là dans la gamme bijou, et je sais que certains utilisateurs adorent s’amuser à modifier leurs images directement sur l’appareil photo. Pour avoir la liste complète des applications, consultez le site Samsung.

Qualité d’image

Le MV800 possède un capteur CCD de 16 Mpx et d’un objectif 26-130 mm stabilisé (zoom x5). Voici quelques photos prises avec l’appareil (cliquez dessus pour les voir en grand).

Cliquer pour voir l’image en grand

Cliquer pour voir l’image en grand

Cliquer pour voir l’image en grand

L’atout premier de cet appareil n’est pas sa qualité photo. A l’heure où certains boîtiers arborent des capteurs CMOS rétroéclairés (comme son grand frère le NX200), Samsung fait ici le choix marketing du nombre de pixels, mais pour un objectif d’une qualité moyenne. En basse lumière, on retrouve la faiblesse des compacts, avec une qualité qui se dégrade rapidement passé les 400 ISO. Et ce n’est pas l’ouverture (f/3.3 à f/5.9) qui pourrait aider l’appareil à capter plus de lumière).

Cliquer pour voir l’image en grand / ISO 800 1/15s à f/3.3 

Ces résultats sont cohérents avec une telle finesse, on ne peut pas s’attendre à une qualité d’image exceptionnelle, ce sera à vous de juger vos besoins.

Mode vidéo

Cet appareil possède également un mode vidéo (HD 720p) avec un micro mono. Rien de spécial à redire la dessus, si ce n’est que l’accès la fonction vidéo est rendu difficile par l’utilisation d’un écran tactile. Il faut en effet lancer l’appareil, se rendre dans le menu via l’écran tactile et sélectionner le mode vidéo. C’est un peu fastidieux, surtout si vous voulez prendre une vidéo sur l’instant. Et pas de Full-HD.

Connectique

Une sortie HDMI permet de visionner les photos et les vidéos sur un écran HD, et la connectique USB est du Micro USB avec la possibilité de charger la batterie directement en USB.

Conclusion

En conclusion, le Samsung MV800 est un appareil très compact et doté de fonctionnalités intéressantes : écran tactile et orientable à 180°, modes intelligents, panorama à la volée et de nombreuses applications. Cependant, ce compact ne brille pas par une qualité photo supérieure, et Samsung ne propose pas ici de réelle innovation matérielle, si ce n’est de faire rentrer tout ce beau monde dans un boîtier très compact.

Pour information, l’appareil que nous avons testé faisait partie de l’édition limitée Zadig & Voltaire avec un étui en cuir noir. Le MV800 est disponible à partir de 226 euros sur Amazon.fr.