Mise à jour : les cartes Eye-Fi X1 et X2 ne sont plus supportées par Eye-Fi et il est fortement conseillé d’acheter les nouvelles versions.

Vous avez sûrement dû en entendre parler : les cartes de la marque Eye-Fi sont capables de se connecter à un réseau Wifi pour permettre de récupérer vos images sans fil ou de les envoyer directement en ligne, sans intervention de votre part. Mais qu’en est-il dans la réalité ? Est-ce un réel plus ou un simple argument marketing ? Pour répondre à ces questions, nous avons testé pour vous la carte SD Eye-Fi Pro X2 de 8 Go.

Test de la carte sur le terrain

Une fois la carte déballée, je mets de côté le manuel ou le guide de mise en place et prends le parti de l’utiliser directement dans mon Nikon D80. Le but pour moi est de vérifier que la carte est utilisable sans avoir d’abord à l’activer : vous l’achetez, vous shootez ?

Pas de mauvaise surprise, la carte est reconnue et vous pouvez remplir ses 4 ou 8 Go en fonction du modèle. Mais sans l’avoir paramétré au préalable, elle n’offre aucune fonction supplémentaire tel que le transfert sans fil ou directement dans le nuage. Question vitesse d’écriture, rien à dire, c’est une carte de Classe 6 et ce n’est pas mon reflex qui atteindra ses limites. Tout va bien jusque là.

      

Un premier paramétrage à ne pas sous estimer

Vient ensuite la phase d’installation et de découverte, avec parfois quelques tâtonnements. Si par exemple vous ne lisez pas le guide de lancement et cherchez à créer un compte sans avoir d’abord branché la carte, vous risquez de tourner en rond un bon moment : il n’existe aucun lien « S’inscrire », que ce soit sur le site ou dans l’application (si la carte n’est pas insérée). Il faut d’abord la connecter à l’ordinateur et c’est l’application Eye-Fi Center qui se charge de la création de votre compte au moment de l’activation de la carte. N’imaginez donc pas créer votre compte et commencer à jouer avec en attendant de recevoir votre colis 😉

Bonne idée, un lecteur de carte SD en USB est inclut dans la package permettant de brancher sa carte la première fois pour la paramètrer. Malheureusement, si vous souhaitez brancher votre carte dans un ordinateur n’ayant pas le logiciel Eye-Fi Center, il faudra impérativement passer par ce lecteur : la carte n’est pas reconnue dans le lecteur SD de l’ordinateur, il faut installer le logiciel pour accéder aux photos… De même, on peut lire sur le site dans l’espace de téléchargement : « Remarques : une fois que vous aurez installé Eye-Fi Center, vous ne pourrez plus utiliser le logiciel web Eye-Fi Manager. » Une perspective qui déroute : quel logiciel choisir ? Ne vais-je pas faire une erreur ? Il y a ici une marge de progression pour rassurer l’utilisateur.

Des options bien pratiques, mais pas toujours très rapides

En revanche, une fois la carte branchée et le logiciel installé, le premier paramétrage est plutôt simple. Sur Mac l’application est même capable d’utiliser le trousseau de clés pour vous éviter de taper le code de votre wifi – pratique quand celui-ci est encore celui d’origine. De même, lors de la première utilisation, vous pouvez ajouter facilement des réseaux sociaux ou de partage photo pour que la carte envoie automatiquement vos images sur internet dès qu’elle est connectée.

Il faut rappeler que la vitesse des transferts est limitée par la rapidité du Wifi en réseau local vers votre ordinateur ou la rapidité de votre connexion en upload vers les services de partage de photos. Si vous avez plusieurs centaines d’images RAW et que vous êtes pressé, le câble reste un meilleur choix pour rapidement vider votre carte mémoire. Une astuce peut cependant vous permettre de lier le meilleur des deux mondes : si vous shootez avec votre ordinateur près de vous, vous pouvez alors créer un réseau local depuis la carte Eye-Fi et vider vos images au fur et à mesure vers votre PC.

Quand vient l’heure du choix, vous retrouverez les différentes cartes dans ce tableau récapitulatif bien pratique :

La version Pro est la seule à gérer le RAW. Elle propose également le mode Point d’accès qui permet de créer un réseau Wifi à partir de la carte, une fonction très utile également lorsque vous n’êtes pas chez vous. Mais les deux autres modèles vont bénéficier d’une mis à jour rétroactive au niveau du firmware et proposeront sous peu cette même option.

Le test de cette carte a également été l’occasion de tester l’application iPhone/iPad (également disponible sur Android) : plutôt concluant, nous vous présenterons ses points forts ainsi que ses limites dans un prochain article.

Concluons maintenant sur un teasing que nous avons lancé la semaine dernière sur Twitter : un concours photo arrive d’ici la fin de semaine sur Phototrend pour vous faire gagner votre carte Eye-Fi, soyez prêt !